Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot





Combattants sans panache


COSTES Jean




Combattants sans panache - COSTES Jean




Récit bien construit sans cartes ni photos donnant une bonne idée de ce qu'a été la 'Drôle de Guerre'.

Citation de l'auteur :
Ce livre est un témoignage. Tout ce que je raconte est exact. Je l'ai vécu. Je puis me tromper, avoir oublié des détails, mal interprété certains faits. Qui ne commet pas d'erreurs ?

Toutefois, au milieu du livre, j'ai décrit un combat dont je ne fus pas témoin. Je l'ai reconstitué d'après quelques témoignages plus ou moins sincères et confus... Que s'est-il passé exactement ? ... Aujourd'hui, après tant d'années, je pense avoir entrevu la vérité. Elle est plus simple, plus tragique, plus sordide. Et hélas, plus vraisemblable. Les Allemands ont attaqué, puis, devant la riposte, se sont retirés. Seulement, dans la nuit, les combattants n'ont pas compris leur retraite. Et jusqu'à l'aube, ils ont continué à se massacrer les uns les autres... Tout le reste, c'est le résultat de mes observations, de mes notes, de mes souvenirs.

La drôle de guerre... Quelques milliers de victimes pour deux millions de mobilisés. Il y avait deux millions de mobilisés, mais pas plus de 150 000 combattants, les pauvres diables qui gardaient les avant-postes de la ligne Maginot. De ceux-là, on ne parle pas. On les ignore. Quelques milliers pour 150 000. C'est quand même beaucoup. C'est trop !

De Strasbourg à Sierk, cela fait 150 km. Une division couvre 20 km. Soit sept à huit divisions - 140 à 150 000 combattants...



Editeur : Editions Serpenoise - Année : 2000 - ISBN ou EAN : 978-2876924567 - 203 pages