Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




THONNELLE

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFMO - SF Montmedy

Sous Secteur
Montmedy (tete de pont)

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
THONNELLE (55600)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.552156 - 5.393084

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



ARMEMENT, Observation

L'une des cloches GFM du bloc 4 est dédiée à observation d'artillerie et est dotée d'un périscope type J2


CONSTRUCTION, Cout

Cout de construction : 23,7 Mio Fr (1938)

Le cout de construction de l'ouvrage de Thonelle s'est elevé à 23.7 mio frs


CONSTRUCTION, Description

Bloc 1: Casemate d'infanterie
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche AM
- 2 cloche GFM type B

Bloc 2 : Casemate cuirassée
- 2 cloche AM
- 1 cloche GFM type B

Bloc 3 : Entrée
- 1 cloche AM
- 1 cloche GFM type B
- 1 cloche LG (non équipée)

Bloc 4 : Casemate d'infanterie
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 tourelle pour 2 AM
- 2 cloches GFM type B (dont 1 cloche pour observation d'artilleriedotée d'un périscope type J2)


Il était prévu en 2° cycle une entrée séparée, un casernement et un bloc tourelle de 75 -33
En troisième cycle auraient du être rajoutés, une tourelle de 75R 32, une tourelle de 135 et une tourelle de 81.


CONSTRUCTION, Phase ou tranche de construction

Selon le projet initial, l'ouvrage de Thonnelle aurait du être un gros ouvrage d'artillerie avec une seconde entrée séparée (prévue en 2e cycle) et un total de huit blocs de combats.
En plus des quatre blocs d'infanterie achevés il était prévu de construire en deuxième cycle une tourelle de 75 mm modèle 1933, puis en troisième cycle une tourelle de 75 mm R modèle 1932, une tourelle de 135 mm et une tourelle de 81 mm.


DENOMINATION, Dénomination officielle

L'ouvrage est souvent écrit THONNELLE ou THONELLE dans les documents officiels.

La dénomination allemande de l'ouvrage était Werke 260.


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné

Le numéro d'abonné de l'ouvrage de Thonelle au réseau téléphonique de la fortification Maginot était O 245


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'effectif théorique de l'ouvrage de Thonelle etait de 3 officiers et 186 hommes principalement issus des 155° RIF, 169° RAP et 3° Génie.
Il est aussi donné par une autre source comme étant de 5 officiers et 201 hommes en 1940.

Cdt de l'ouvrage : Cne COURREGES puis Cne de GATELIER à partir du 26 mai 1940.
Cdt l'infanterie : Lt Stabler
Major d'ouvrage : Adj Canavaggio
Cdt le Génie : SLt Calvi

Cdt B1 : Adj Boulanger
Cdt B2 : SC Lecocq
Cdt B3 : Sgt Pirez ou Peyrilloux
Cdt B4 : S Lt Arnould (Observateurs : Lt Tayot)


EQUIPEMENT, Electrique

L'usine éléctrique comporte trois groupes électrogènes SMIM de 75 CV


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle

Vidé en intégralité de son contenu pendant l'occupation, l'ouvrage n'a jamais été ré-équipé ni remis en état.
Il ne subsiste extérieurement que le gros oeuvre et une partie des cuirassements, ainsi que la coupole de la tourelles d'arme mixtes.
Quand à la partie intérieure, elle est dans un état de vétusté mécanique très important.

Il est à noter que l'ouvrage constitue, de nos jours, un excellent refuge pour certaines espèces de chauves-souris, qui investissent à certaine saison les parties souterraines.


HISTORIQUE, Construction

Le plan de masse d'origine de l'ouvrage est établi le 28 Juin 1934, concomitamment avec l'avant-projet général de la position fortifiée de Montmédy.

Dans l'avant-projet de la TPM discuté le 7 Juillet 1934 en réunion plénière de la CORF, l'ouvrage de THONNELLE devait être un ouvrage d'artillerie similaire à ceux du CHENOIS et de VELOSNES. Il comporte alors une entrée arrière, une tourelle de 75mm Mle 1933, une tourelle de 75mm Mle 1905 (2e cycle) et trois blocs d'infanterie. La tourelle de 75/33 est inscrite en 1er cycle de sorte à permettre le bombardement du nœud ferroviaire de Virton en Belgique en conjonction avec VELOSNES. L'ouvrage représente, pour son 1er cycle seul, un montant de 40 millions de Fr.

Le devis global de la TMP dépassant amplement le budget alloué de 140 millions de Fr, la CORF présente deux options possibles : soit garder les trois ouvrages dans leur configuration prévue - mais sans aucune autre organisation entre, ni rien à la Ferté - , soit restreindre THONNELLE, qui est le moins important des trois ouvrages, à ses blocs d'infanterie, ce qui donne de la marge pour construire 12 casemates d'intervalle en addition au CHENOIS et à VELOSNES. C'est cette seconde option qui est logiquement privilégiée, Virton étant déjà sous les feux de VELOSNES. Ce choix permet de baisser le cout de l'ouvrage de THONNELLE de 40 à 12 millions de F, et de dégager 28 millions de marge pour construire la FERTE comme petit ouvrage - limité à deux casemates reliées - et 10 casemates d'intervalle pour garantir la sacro-sainte continuité de feux d'infanterie. Incidemment, il est envisagé un moment de relier la casemate d'AVIOTH à l'ouvrage, compte tenu de la communauté tactique, mais cette option n'est pas retenue. (1)

Un 2ème plan de masse de l'ouvrage, conçu sur cette base et sans aucune mention aux blocs des cycles ultérieurs, est présenté le 8 Novembre 1934 (dossier 1089/ORF). La configuration présentée est précisément celle qu'on connait de nos jours.

Le plan d'implantation de l'ouvrage est approuvé par DM 2437 2/4 S du 30/03/1935. Le marché de construction est passé le 29/05/1935 à la Société des Grands Travaux en béton armé (Paris) pour un montant de 11 940 000 FRF.

Les projets d'implantation technique des blocs sont approuvés entre Aout et début Novembre 1935, suivis de ceux de l'usine et du casernement le 11/11/1935.

Début septembre 1937, l'essentiel du gros-œuvre extérieur et souterrain est achevé. Les cuirassements fixes sont en place, mais pas la tourelle 2xAM dont seuls les voussoirs sont installés. Le travail d'équipement n'a pas débuté.
Source(s) :
SHD - 9NN4423,
54° réunion CORF - 7N3762,



DIVERS (Sans critère)

Le Lt Tayot dirigeait les observateurs d'artillerie qui travaillaient pour l'artillerie de campagne(un groupe de canons de 75 mm installé dans les bois de Chauvency le Chateau, la troupe étant elle cantonnée dans le village).

L'équipe de l'ouvrage publiera un journal hebdomadaire intitulé 'L'écho de Thonnelle'





Fils de discussion



arme mixte
2 messages, le dernier est de jolasjm le 30/03/2019



Page n° 10529 mise à jour le 24/05/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu