Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



PONT du RHIN Centre

( Blockhaus pour canon )









Secteur Fortifié
SFBR - SF Bas-Rhin

Sous Secteur
Strasbourg

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1933/37

Commune
STRASBOURG (67000)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
48.574862 - 7.799582

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

Les ouvrages défensifs de la culée sont construits en 1933 au débouché du pont-route (source : Journal Mayenne, 25 avril 1933). Face au tablier central, réservé aux véhicules, un bouclier pour canon de 75 mm mod. 1897 est construit. De plan trapézoïdal, le bouclier est ouvert coté ouest pour permettre la mise en place du canon de campagne. Sa partie avancée sert de heurtoir pour « deux masses de béton de 1 x 1 m de section, venant fermer, en cas de besoin », les deux passages de part et d’autres du bouclier. En béton armé, l’ouvrage à une dalle de 52cm d’épaisseur, le mur frontal est épais de 1,06 m, l’épaisseur des murs latéraux varie de 60 cm au niveau du heurtoir à 1 m à l’arrière. Le créneau mesure 0,51 x 0,98. Le bouclier est de plain-pied avec la chaussé et ne dispose pas de radier.

Les passages en encorbellement destinés aux piétons sont également défendus par deux petits blocs pour des fusils-mitrailleurs. Les ouvrages sont finit avec un enduit spécial imitant le grès rouge.
Source(s) :
Antoine Schoen - Association des Gardiens du Rhin
D'après archives SHAT 9NNN4458


Le 8 juin 1934 est notifié la décision du Ministre de modifier le bouclier pour canon de 75 mm pour un blockhaus qui sera armé d’un canon de 47 Mle 1902 sur un affût de 47 Marine Mle 1885 avec une dotation de 100 coups. Les études sont réalisées à l’été et l’automne 1934. Un mémoire explicatif nous renseigne dans les moindres détails le projet (SHAT 9NNN4458). Les travaux consistent à augmenter l’épaisseur de la dalle à 1 m tout comme celles des murs périphériques sauf le mur frontal qui doit être portée 1,25 m pour résister aux tirs d’artillerie de moyens calibres. Un radier doit être construit, d’une épaisseur de 40 à 50 cm. Il doit également être complètement fermé et doté d’un ventilateur de type H avec un filtre. L’unique pièce aura une dimension de 3,30 m de largeur pour 3,80 m de profondeur. Une porte blindée fermera la baie de 80 cm de large. Le mur arrière sera percé par deux créneaux « analogues à ceux des défenses des entrées des ouvrages de l’organisation défensive du Rhin (trémie FM béton) complété par le créneau de la porte blindée. Les étuis des armes seraient rejetés dans des fosses à douilles extérieures, sauf pour le canon de 47 qui comporterait « une fosse étanche située en arrière de l’arme elle-même ». « L’éclairage serait assuré par trois lampes à pétrole du même type que celles des ouvrages de fortification ; les fumées et les gaz de ces lampes seraient évacués à l’extérieur par un canalisation spéciale. Une table à rabattement et un banc seraient installés dans cet ouvrage ».

Le blockhaus devait comprendre une fosse dans laquelle aboutirait « une galerie d’accès vers la culée du pont, au cas où un dispositif de mine y serait installé ». Celle-ci serait fermée par une tôle striée.

Le créneau du canon serait fermé par « un capot métallique en tôle de 1 cm articulé sur une charnière protégée à sa partie inférieure et accrochée par deux taquets à la partie supérieure. Ces taquets viendraient s’enclencher dans un doigt mobile pouvant s’effacer vers le bas et libérer les taquets. Une fois les taquets débloqués, le capot par son poids pivoterait autour de sa charnière et démasquerait le tube de la pièce ». La manœuvre des taquets doit être réalisée par l’intérieur.

Il a été fait le choix de maintenir le bouclier, en cas de besoin inopiné durant les travaux. La dalle doit être intégralement désagrégée et refaite, le béton existant serait piqueté pour mettre à nu les armatures et les lier avec les armatures de l’extension.

Le montant des travaux est évalué par le génie à 128 370 francs.

Le blockhaus central, équipé d’un canon de 47 mm, était doté d’un orifice de périscope de fossé. Un premier périscope HUET n°8831, de prêt, est fourni en novembre 1936. Le périscope définitif, de type S2 n°1 à prisme tourillonnant, est livré en août 1937. Selon la notice provisoire du périscope du pont-route de Kehl, « l’appareil se compose de quatre éléments de tubes. Les deux tubes extrêmes, supérieur et inférieur, contiennent seuls des pièces optiques ; ils peuvent être rapprochés ou éloignés par coulissement dans les tubes intermédiaires, de façon à obtenir une longueur optique quelconque, comprise entre 1,865 et 2,915 m ». Sources : correspondances entre le ministère de la défense nationale et de la guerre et le général commandant la 20e région militaire au sujet de la dégradation des périscopes en l’absence d’entretien, mars 1938, SHAT 9NNN4458.

Les « dispositifs d’embrasures » sont expédiés en décembre 1935 (trémie ?) Source : note du lieutenant-colonel Thouenon, chef du service des matériels de fortifications, à l’attention de la 4e direction, 14 décembre 1935, SHAT 9NNN4458.
Les blockhaus sont alimentés par l’installation électrique du bâtiment des Douanes. La destruction de ce bâtiment était envisagée suite à la construction d’un nouveau bâtiment pour les services de la douane entre le pont-route et la voie ferrée de Strasbourg-Kehl destiné à regroupés tous les services de la douane. Source : rapport du chef de bataillon Simon, chef du génie, relatif à la modification des installations électriques des ouvrages militaires des ponts de Kehl, 20 octobre 1937, SHAT 9NNN4458.

En mars 1937, le ventilateur type H est livré ainsi qu’un porte blindée en août 1937 (suite décision DM n° 5546 2/4S du 15 juillet 1936).

En 1938, le colonel commandant le 172e régiment d’infanterie de forteresse demande à ce que les créneaux frontaux pour fusil-mitrailleur des blockhaus latéraux du pont-route soient équipés de rotules de cloche type A. Ces rotules seraient fournis gracieusement par le service électromécanique du Génie par du matériel prélevés sur cloche de type A modifié avec des créneaux de type B. La livraison était annoncé pour le printemps 1939 mais cela ne semble finalement jamais avoir été le cas, au regard d’un extrait des actualités de guerre. Source : correspondances entre le ministère de la défense nationale et de la guerre et le général commandant la 20e région militaire, octobre 1938, SHAT 9NNN4458.
Source(s) :
Antoine Schoen - Association des Gardiens du Rhin
D'après archives SHAT 9NNN4458



CONSTRUCTION, Environnement

Le pont route de Strasbourg se trouvait initialement à quelques dizaines de mètres à peine du pont rail.

La culée française comportait en moyen de défense (1939-40) :
- sur le tablier, barrant la route, un barrière antichars pivotante
- deux blocs pour fusil mitrailleur qui interdisaient chacun sa passerelle en encorbellement destinées aux piétons.
- un blockhaus central pour un canon antichar
- entre les blocs pour FM et le blockhaus central, un obstacle particulièrement élaboré barrait la culée au moyen de blocs de béton coulés sur des wagons de voie étroite. Le mouvement des blocs étaient assistés par des contrepoids.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage du blockhaus du Pont du Rhin est fourni par la 3° CEC du 172° RIF commandée par le Lt Fauré.


GENERALITES, Localisation précise

Le blockhaus du Pont du Rhin est construit sur la route RN 4 à l'entrée du pont du Rhin coté France.
Le report de sa localisation sur une carte actuelle peut faire penser qu'il est mal placé, il n'en est rien, le pont de Kehl actuel n'étant pas à l'emplacement du pont détruit en 1940 et la route RN4 a été déviée.


HISTORIQUE, Chronologie

Classement dans la première série des places de guerre le 15 janvier 1937.
Source(s) :
Journal Officiel du 26 janvier 1937


Le 15 mai 1940 au blockhaus du Pont-Route le sergent Razor aurait été blessé par balle vers 4h15.
Source(s) :
Roger BRUGE - Faites sauter la ligne Maginot" page 275


Approbation des délimitations des zones de servitudes et des fortification en commission le 22 septembre 1936 et celle du 19 Novembre 1936


HISTORIQUE, Construction

Le blockhaus du Pont du Rhin a été inauguré le 8 novembre 1937

1933 - Construction d'un bouclier pour canon de 75 Mod. 1897.
Source(s) :
Journal Mayenne, 25 avril 1933
+ SHAT 9NNN4458



DIVERS (Sans critère)

Clef de voute de la défense strasbourgeoise, le pont route Strasbourg Kehl

Si nous observons la cartographie des organisations défensive des années 30, à l’échelle du secteur fortifié du Bas-Rhin, les fortifications, à la hauteur de Strasbourg forme une voûte dont l’extrados s’oppose à la rive allemande. La clef de cette voute est formée par les ponts de Strasbourg-Kehl situés au centre de ce dispositif.
Parfois appelé porte de Kehl, les ponts forment une porte fortifiée verrouillant l’unique route franchissant la frontière à la hauteur de Strasbourg. Ce passage, à la veille de la seconde guerre mondiale, à une importance stratégique évidente. Durant la drôle de guerre, il est également au centre de toutes les attentions, visité par le haut commandement français, par des chefs d’états et délégations étrangères ou encore des médias. C’est aussi le seul passage sur le Rhin non détruit au début du conflit, probablement pour des questions politiques ; Les ponts de Strasbourg serait-il alors une porte laissée ouverte à d’éventuels pourparlers avec l’Allemagne ?

La décision est prise de construire des éléments fortifiés permettant l'interdiction directe des ponts de Kehl.


SOURCES, Bibliographie ou documents de réference

Service Historique de l'Armée de Terre, côte 7N3768




Fils de discussion



fortification
5 messages, le dernier est de prerogative le 28/01/2022



Page n° 12520 mise à jour le 01/05/2022 - © wikimaginot.eu 2022




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu