Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

SAPEY



SAPEY (30° DBAF et 164° RAP)

( PC de Sous-Secteur )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Moyenne Maurienne

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Séré de Riviéres

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1891

Commune
MODANE (73500)

Lieu-dit / Parcelle
Le Sapey

Coordonnées
45.202982 - 6.649548

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
En ruine





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


Le Fort du Sapey était équipé en 1940 de :
- 2 pièces de 95-88,
- 4 pièces de 155L-77
- 3 mortiers de 150mm de tranchée Fabry.

servis par les personnels de la 5° batterie du 164° RAP


CONSTRUCTION, Description


Le fort du Sapey est un ensemble fortifié Séré de Riviéres composé d’un ouvrage réduit, de trois batteries extérieures, de deux abris cavernes et d’une redoute d’infanterie. Un casernement extérieur complète le tout.
Un téléphérique le relie au fort du Replaton et à Modane.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


La mission initiale du fort du Sapey est la protection du fort du Replaton situé en contrebas, la surveillance et l'interdiction des débouchés du tunnel de Fréjus, du Mont Cenis, de la vallée de l'Arc ou de la vallée de Bissorte.
Le Fort du Sapey abritera en 1939 le PC du Sous Secteur Moyenne Maurienne et du 164° RAP et une batterie d'artillerie


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


Le Sous secteur Moyenne Maurienne est tenu par la 30° DBAF (Demi Brigade Alpine de Forteresse) commandé par le Lt Col Laflaquière


L'artillerie du Fort du Sapey est servie en 1940 par la 5° Batterie du 164°RAP


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


2004 - Le fort du Sapey devient propriété de la commune de Saint André.
2007 - Le fort est utilisé par un club de tir.
Son accès est dangereux et interdit


HISTORIQUE, Construction


Le fort proprement dit a été construit entre 1885 et 1891 en même temps que la redoute située sur le sommet voisin et l'amorce du baraquement extérieur situé en arrière du fort (1890).

Il a été lourdement modernisé au début du 20° Siècle, en trois phases :
- Première phase de bétonnage des locaux d'origine du fort, qui sont recouvert par une voute de 2,5m de béton spécial dés la fin de la construction d'origine entre 1890 et 1891. Ceci sera suivi, à une date à préciser, par la construction de deux petites batteries pour deux canons de 120 L au nord et au sud immédiat du fort.
- Electrification partielle juste avant guerre
- transformation (partiellement inachevée) en centre de résistance fermé entre 1914 et 1916, avec adjonction au fort de :
* un groupe d'abris caverne pour 520 hommes
* une batterie de six 155mm C avec abri à munitions, ateliers de chargement et communications entièrement sous roc
* une batterie sous roc frontale pour quatre canons de 120mm L, reliée au terre-plein du fort par deux descentes.
* la fermeture de l'ensemble du plateau entre les sommets du fort et de la redoute par un mur défensif

Les travaux d'amélioration du centre défensif continuent après la 1ere guerre, avec l'électrification de l'éclairage - qui était juste entamée à l'arrêt des travaux en 1916 -, la réfection, l'électrification et l'extension du casernement de paix extérieur au fort, qui servira par ailleurs de casernement de garde de l'ouvrage Maginot entre 1933 et 1939,...
Source(s) :
SHD - carton 4V685 - descriptif et fiches des fortifications de Savoie




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 09/11/2019



Fils de discussion



photos
2 messages, le dernier est de Pascal le 09/11/2019




SAPEY


Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes et être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos ou documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu