Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




VALABRES Principal (ou Nord) (VP)

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Tinée-vesubie ( 65 DI )

Quartier
Gaudissart

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1932

Commune
ROURE (06420)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.130570 - 7.099152

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

L'avant poste de Valabres Principal (ou Nord) est un ouvrage d'infanterie à trois blocs de construction MOM

Bloc 1 : Entrée sur deux niveaux. L'entrée basse est accessible depuis la route par une échelle.
- 1 créneau pour FM Mle 1924-29

Bloc 2 :
- Cloche Pamart pour 1 mitrailleuse
La cloche est accessible par échelle à partir du couloir d'entrée basse.

Bloc 3 :
- 1 créneau mitrailleuse.


CONSTRUCTION, Environnement

Un poste de police constitué d'un petit bâtiment maçonné et un casernement se situaient à proximité de l'avant poste.
Pour rappel, la frontière passait en 1939 dans le lit de la rivière


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

La mission de l'avant poste de Valabres Principal était l'interdiction de la RN 205 et du vallon de Molliéres


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage théorique de l'avant poste de Valabres Principal était composé de 1 officier, 2 sous officiers et 17 hommes issus du 84° BAF.
Il était placé sous le commandement de l'AdC Battistelli


HISTORIQUE, Construction

L'ouvrage d'avant-poste de VALABRES Principal et son voisin de VALABRES Annexe sont les derniers AP à construire par la MOM approuvés dans le SF des Alpes-Maritimes, en Février 1932 (DM 333 3/11-1 de l'EMA, signée du Gal BINEAU). La justification de ces deux AP est liée à l'interdiction du vallon de Mollières - partiellement italien - et au projet à venir de construction de la RN 205 entre la Tinée et l'Ubaye par Restefond, qui va entrainer une augmentation importante du trafic et la tentation d'invasion par le col de la Lombarde.

Le chantier de construction s'ouvre à l'été 1932 et s'étagera jusqu'en 1935. La campagne de construction 1932, sous les ordres du Lt ESTRADE, commence le 16 Mai par la préparation du chantier (aménagement du chemin d'accès). Jusqu'au 29 Septembre, date de repli du chantier, l'équipe terrasse la galerie de liaison entre les trois blocs actifs, de l'entrée au bloc frontal prenant le vallon des Mollières en enfilade. Le puits de la cloche Pamart est partiellement fouillé durant la même campagne.

La campagne 1933 se déroule du 3 Juin au 15 Septembre. Le détachement de chantier est commandé par le Sgt NOÉ. Cette campagne se matérialise par la fin de construction et le bétonnage de la galerie entre l'entrée basse et le bloc frontal "Mollières" (nommé aussi M1), qui est coulé à la suite avec la partie basse de l'entrée. En extérieur, on construit deux abris alpins le long de la route (un pour les compresseurs et l'autre servant de magasin) et un bassin-citerne.

1934 est une année décisive dans la construction car elle voit, sous la direction du Sgt JONO, la réalisation entre le 4 Mai et le 15 Septembre de la totalité du gros-oeuvre restant, hors cloche :
- percement et maçonnerie de la galerie "casernement" perpendiculaire à celle des blocs
- coulée de la partie haute du bloc actif d'entrée
- élargissement et maçonnerie du puits de la cloche
- crépissage de l'ensemble des maçonneries intérieures, de la casemate "Peyre Blanque" et de la partie basse du bloc entrée et confection des radiers.
En extérieur : création d'abris alpins supplémentaires.

La cloche Pamart, non livrée, ne sera installée qu'en 1935 avec coulée de son bloc (campagne du 7 Mai au 28 Juin; Sgt CHAUNEUF) et avec l'ensemble des finitions de l'équipement de l'ouvrage (ventilation à bras, canalisations de captage des fumées de lampes à pétrole, mise en place des réservoirs d'eau, de l'ameublement, lits et latrine. L'ouvrage est entouré de son réseau de barbelé cette même année.

Le chantier reste fermé en 1936, conformément aux directives centrales de "discrétion" et d'embargo sur les travaux de fortification suite à la détente avec l'Italie.

Les activités sur le site reprennent en 1937, du 9 Aout au 10 Septembre (S-Lt BAUZON), avec la construction de latrines extérieures et d'une guérite de garde sur la route. On réalise aussi la peinture de l'ensemble de l'intérieur de l'ouvrage (enduits en blanc et peinture protectrice sur les parties métalliques).

Rédaction initiale : Jean-Michel Jolas 04/2018, complété en 12/2020.
Source(s) :
SHD - carton 7N3847 (travaux Alpes) - 4V1613






Fils de discussion



Valabres principal - Pamart
3 messages, le dernier est de Zvon le 14/05/2016



Page n° 14206 mise à jour le 10/02/2021 - © wikimaginot.eu 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu