Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




La SEYTE

( Central téléphonique isolé )









Secteur Fortifié
SFD - SF Dauphiné

Sous Secteur
Haute Durance, Cerveyrette

Quartier
Vachette - Janus

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
Mixte (Civil - MOM)

Année
1937

Commune
BRIANCON (05100)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.892128 - 6.679707

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

Le central téléphonique de la Seyte est constitué d'un ensemble de locaux (central, chambrée, cuisine..) abritant le central proprement dit et permettant l'hébergement du personnel. Bien que souterrain, son plan est similaire dans le principe de celui du central de St JOSEPH.

Ces locaux souterrains sont construits de plain pied à flanc de montagne, l'accès du central se faisant par deux coffres d'entrée. On y trouve une cuisine, une niche pour la ventilation, un local chauffage et d'eau, un abri pour 8 hommes couchés, deux pièces servant pour le chef de poste et comme magasin, et enfin le central proprement dit, et le local radio.

Le central de la Seyte est un organe exclusivement passif et n'est doté d'aucun armement, à l'exception des créneaux pour FM sur le portes d'entrée destinés à sa défense rapprochée.


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné

Le numéro d'abonné du Central de la Seyte au réseau téléphonique de la fortification Maginot était C 364


EQUIPEMENT, Transmissions

Le central de la Seyte était équipé de matériel TM 32:
- 1 boite de coupure étanche n°3 à 84 circuits
- 1 boite de protection pour central à 32 circuits
- 1 panneau mural pour 32 abonnés
- 1 boitier pour 4 translateurs
- 1 boitier de protection pour 6 lignes de campagne
- 1 boite à bornes pour 6 lignes de campagne au niveau de l'entrée

- 1 table d'exploitation à 14 circuits

- 2 téléphones en cabine avec sonnerie et une prise d'abonnement murale.
Source(s) :
SHD - 4V24


Le central était placé sur la rocade Gondran Janus - Randouillet.

Cette rocade est composée d'un câble à 14 paires enterrés, le central est relié aux boites de coupures de la Seyte et de l'Eyrette situées de part et d'autre sur la rocade
Source(s) :
Doc #80583



HISTORIQUE, Chronologie

Le central était encore parfaitement fonctionnel en 1945. Il sera utilisé durant la libération de Briançon et ensuite amélioré.


HISTORIQUE, Construction

L'ensemble du gros-œuvre et du second œuvre a été réalisé par la MOM, incluant l'installation des équipements de transmissions militaires.

La seule partie réalisée par main d'œuvre civile est l'installation de la ventilation, marché passée aux Ateliers VENTIL de Lyon en Avril 1936 (projet autorisé en Janvier).

Le CT est considéré pleinement opérationnel fin 1937.
Source(s) :
SHD - 9NN4423




Page n° 14320 mise à jour le 25/05/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu