Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot


blockhaus M34 et MC8E

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
M34 - LOUPERSHOUSE 2 (Blockhaus pour arme infanterie)


Fil ouvert par ( 45 ) - Posté le 22/02/2018

bonjours,

sur le site vous parlez du blockhaus M34 et du blockhaus MC8E.

Hors dans le livre bataille hors-série " Sarre 1940- opération Tiger" auquel vous faites référence. en page 40 il parle de la casemate MC 8B et de la casemate
M 34.

dans le livre"faites sauter la ligne Maginot" en page 289 il parle de la casemate MC8E et du blockhaus M34.

Pouvez vous me dire se qui et juste


Réponse de jolasjm ( 5182 ) - Posté le 22/02/2018

Bonjour

Merci de pointer cette incohérence.

Le blockhaus pour canon sur la route est plus probablement MC8B que MC8E. La codification des blocs du temps de paix de la Sarre (1935-39) est à ma connaissance invariable :
MCxxB, blocs mixtes mitrailleuse-canon
MxxB , bloc pour mitrailleuse
CxxB, bloc pour canon antichar (25 ou 47)
ACxxB, casemate à canon de 75mm
FxxB pour les blocs FM
etc,

La numérotation des blocs est paire à l'est du secteur (Lixing et Leyviller) et impaire à l'ouest (St Jean Rohrbach et Kapelkinger).

Il n'y a pas - que je sache - de bloc à suffixe "E" connu en Sarre. Le "E" là est peut-être une erreur de lecture de document d'archive (un "B" tronqué verticalement ressemble à un "E")

Sauf avis contradictoire d'un autre contributeur, la correction sera faite sur la fiche de MC8

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de attila-77250 ( 596 ) - Posté le 24/02/2018
Dernière modification par attila-77250 le 24/02/2018.
Bonjour Jean-Michel,

Pour mémoire, nous avions discuté de toute la classification du Langstwald à la digue de Puttelange il y a quelques années afin de nous y retrouver (et repositionner les STG aux bons endroits entre autre ;-)). Nous étions d'ailleurs tombé d'accord pour trouver qu'il y avait un certain "glissement de terrain" et des doubles appellations selon les époques qui ne facilitaient pas les choses mais après remise en ordre, nous avions conclu, entre autre, qu'il existait bien 3 MC8 dont 2 clairement référencées:

à Lixing :
MC8 - (alias STG-P) entre les blocs 2 et 3 du PA du Vordersterwald

à Hoste-Bas :
MC8B - Colline Rouge (alias MC27)

à Loupershouse :
MC8E - Bloc 1 de l'AP (Le M34 étant le bloc 2)... Ce bloc semblait curieusement nommé puisqu'on ne trouvait pas de traces des lettres intermédiaires C et D mais en définitive Roger BRUGES semblait le plus cohérent dans la numérotation relevée.

Amicalement

Jean-Louis & Sylvie

Juste pour nota, il nous parait toujours quand même curieux qu'une STG (si tant est que s'en fût une) ait pu se trouver positionnée en AP...


Réponse de jolasjm ( 5182 ) - Posté le 24/02/2018

Salut les Ile-de-Français :-)

Bon sang, vous avez une meilleure mémoire que moi. Je me souviens en effet de cet échange qui date de nos premières discussions.

Sans vouloir reprendre cela, ce suffixe "E" me laisse toutefois rêveur dans le contexte ou MM Mary et Hohnadel, référence s'il en est, ont clairement exclu ce type de chose. A contrario, le site de l'AALMA fait une relation des combats autour de Loupershouse et mentionne MC8E, mais peut-être ont-ils repris textuellement l'extrait du Roger Bruge. Je vais vérifier.

Encore un mystère à éclaircir pour de bon... Il faudrait aller fouiller à Vincennes les archives du régiment.

Amicalement
Jean-Michel

PS: ce n'est pas une STG. Celles-ci ont été réservées à la LPR et certaines avancées. La plus "éloignée en avant" que je sache est la MC33 (STG 10) devant Puttelange.



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les utilisateurs inscrits peuvent y répondre ou y contribuer.
S'inscrire sur le site est gratuit, rapide et sans engagement.