Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot


Boulay-Moselle Buchwald

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
BUCHWALD (I / 23° RARF) (Position d'artillerie préparée)


Fil ouvert par amor4210 ( 5 ) - Posté le 29/05/2018
Dernière modification par Pascal le 30/12/2018.
Il existe à l'entrée de la forêt du Buchwald en sortant de Boulay-Moselle des constructions en béton présentant des abris et ce qui ressemble à des pas de tir.
Quelqu'un sait-il de quoi il s'agit: époque, utilisation?
nous sommes juste à proximité de la caserne de sureté de Boulay et proche d'un blockhaus de la ligne Maginot.

EDIT : Photos transférées sur la page de la batterie par Pascal


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 29/05/2018

Bonsoir Amor

Il s'agit d'une position d'artillerie lourde. A voir ultérieurement pour le calibre.
De mémoire, quatre emplacements ?

Bien à vous
alainH


Réponse de amor4210 ( 5 ) - Posté le 04/06/2018

Bonsoir,
Merci pour votre première réponse, vous semblez connaitre autre chose sur ce site; Pouvez vous m'en dire plus?
Merci d'avance
A.Morhain


Réponse de Pascal ( 3195 ) - Posté le 05/06/2018

Bonjour Alain

cette construction est elle partie du système maginot ? Si oui, nous la rajouterons sur le site.

Merci et bonne journée

Amicalement, Pascal


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 07/06/2018

Bonjour Pascal, bonjour monsieur Morhain,

Excusez mon retard à répondre.
Pascal: pas de doute en ce qui me concerne, il s'agit bien d'une position d'artillerie appartenant aux intervalles.
Date de construction: je ne possède pas de doc précisant ce point. Je pense juste avant la déclaration de guerre (donc printemps/été 1939) ou Drôle de Guerre. Les inventaires de 1938 concernant les organisations du SF de Boulay ne la mentionnent pas.

Les cuves semblent ressembler à celles du 159e RAP, dans le secteur d'Altkirch.

Armement en place: certainement artillerie à longue portée, dépendant du 6e Corps d'Armée (je n'ai plus mes notes sous la main).
Un historique du 153e RAP précise qu'une batterie de 240 à tracteurs était en position derrière Boulay. Est- ce qu'elle occupait ces plateformes ? Je passe la main aux spécialistes de l'artillerie lourde!

Monsieur Morhain,
je n'ai malheureusement pas de note sur cet emplacement. De mémoire, quatre cuves? A faire confirmer par un adhérent local qui pourrait y faire quelques relevés. Il me semble que le chemin en arrière des plateformes est carrossable ?

Bien à vous
alainH


Réponse de jolasjm ( 4696 ) - Posté le 07/06/2018
Dernière modification par jolasjm le 07/06/2018.
Bonsoir,

Quelques éléments de réflexion additionnels et personnels :

La ressemblance de ces alvéoles avec celles du Willerhof à Mulhouse m'a aussi interpellé. Il y a cependant une différence notoire : celles du Willerhof sont beaucoup plus éloignées les unes des autres que celles du Buchwald et bénéficient d'une infrastructure propre : abris, soutes, PC ce qui ne semble pas être le cas ici d'après la vue aérienne de 1948... En réfléchissant à cette question, je me suis donc demandé si on avait pas affaire plutôt à une position de 75mm plutôt qu'à une position de 155mm L comme dans le SFM.

Le 153° RAP (issu du 163° à la mobilisation) avait bien dans son 3e groupe trois batteries de 155mm L Mle 1918 (différentes de celles du willerhof qui sont Mle 1916), tactiquement rattachées à l'ALCA du 6°CA.

La batterie de 240mm Mle 1884 du 153° est dite dans le T2 d' "H et O..." en position à Macker, soit en arrière du Buschwald. Par comparaison, notons que les alvéoles de 240 du SF de Mulhouse sont beaucoup plus grandes que celles qu'on voit au Buschwald. Là encore, la grande proximité des alvéoles du Buschwald - quasi à touche-touche - ne plaide pas pour une position de 240 sachant que ces pièces lourdes étaient souvent utilisées par sections de deux pièces. Voir ci-dessous une photo aérienne IGN de 1948 sur laquelle on peut voir la position du Buschwald.

Bien cordialement
Jean-Michel



Réponse de Pascal ( 3195 ) - Posté le 07/06/2018

Bonsoir à tous

Alain, merci pour ces infos. Cette position a été rajoutée sur le site, il restera à mettre des photos en ligne et trouver des infos sur les pièces et l'unité l'ayant construite/occupée.

Amicalement, Pascal


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 07/06/2018

Re,

Je crois que l'on pourra progresser quand on connaîtra le diamètre de l'encuvement.

Si c'étaient des 75 mm, ils seraient bien loin de la LPR
Les canons de 155 mm du 153e RAP sont en position plus à l'Est.

Cordialement
alainH


Réponse de amor4210 ( 5 ) - Posté le 07/06/2018

Bonsoir,
en fonction des éléments fournis je me propose d'aller la semaine prochaine faire des photo de l'ensemble et de prendre des mesures des cuves en question.
Je transmettrais les résultats sur ce site.
Merci déja aux participants à cette discusion
Amor4210


Réponse de amor4210 ( 5 ) - Posté le 13/06/2018
Dernière modification par amor4210 le 13/06/2018.
Bonsoir les spécialistes
Je vous joins quelques photos de l'ensemble du Buchwald. Il y a bien 4 emplacements qui ont chacun une ouverture sur le chemin de 10 m. l'emplacement de la pièce avait une circonférence de 270cm. Les emplacements étaient reliés deux par deux par un escalier permettant de rejoindre une pièce unique servant à la protection des servants ou aux munitions.
Avec cela quelqu'un peut-il affiner les explications ?
Amor4210



Réponse de amor4210 ( 5 ) - Posté le 20/06/2018

Je constate que j'ai fait une erreur dans ma description les emplacements des pièces ont 270cm de diamétre pas de circonférence.
Avec mes excuses.
amor4210


Réponse de jolasjm ( 4696 ) - Posté le 20/06/2018
Dernière modification par jolasjm le 20/06/2018.
Bonjour,

Mon point de vue, en l'absence d'autres réactions :

Les dimensions de la table de pièce seraient compatibles avec un 155mm Mle 1918 (largeur aux roues de 1,9 m) *. 2,7m laisse un peu de marge de décentrage. C'est en tout cas trop grand pour un 75mm Mle 1897 (1,5m de largeur aux roues). A noter qu'à hausse maximale (43°) le recul amène le tube à 50 cm sous le niveau de la droite bas de roue-bêche. ceci peut expliquer la hauteur de la table de pièce par rapport au sol naturel (permettre le recul). Ceci n'est pas nécessaire pour un 75mm : les plateformes Arbel étaient par exemple posées à même le sol.

A noter que les obus de 155 long font en gros 65 cm de long. Des alvéoles à munitions de 1m permettent de les stocker debout confortablement. Un obus de 240mm ne rentrerait verticalement que tout juste (entre 0,8m et 1m de long).

Ces emplacements semble trapézoïdaux. La largeur à la gorge de 10m est un maximum. En tête, cela semble être moins de 5 mètres. Ceci exclut sans doute des pièces lourdes type 240mm Mle 1884 qui devaient se trouver aussi dans les environs. La proximité des emplacements milite dans le même sens.

Possible dans ces conditions que cela soit une position préparée pour une batterie de 155mm L du III/153° RAP… jusqu'à preuve du contraire ! Pour savoir quelle batterie exactement, il faudra lire les JMO du 153°.

Cordialement
Jean-Michel

* on trouve la notice complète du 155mm L Mle 1918 sur gallica.bnf


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 27/03/2020

Bonsoir Monsieur Morhain, bonsoir jean-Michel,

Je déterre cette discussion car j'ai retrouvé le fiche concernant l'emplacement des canons organiques du SF de Boulay dans le cadre du plan E (celui qui sera appliqué à la mob de sept 1939).

>> Cette position Buchwald correspond à l'emplacement du groupe I/23e RARF, soit 12 canons de 75 mm, axés vers village de Coume. Or, il n'y a que 4 cuves bétonnées. sont-elles réservées à 4 canons de 75 mm privilégiés ? ou pour des matériels de la division de renforcement ?
>> Le II/23e (également 75 mm) se trouve au sud est de Boulay, emplacement Moulin Neuf où il y a un abri. Axe général de tir: village d'Ottonville.
>> Le III/23e (155 mm C) se trouve à l'est du secteur, sortie Nord de Momerstroff (il est axé vers le PO de l'Annexe Sud de Coume/Bisterberg).

L'ensemble de ces 3 groupes forme le groupement A1, en appui du 161e RIF. Donc, je me trompai en écrivant que les canons de 75 mm étaient trop loin de la position de résistance.
L'ALP (batterie de 240 mm) se trouve bien à Macker

Cordialement
alainH


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 27/03/2020

En complément: distance de 5 km environ entre les canons de 75 mm du I/23e et la LPR. L'emplacement des canons est bien étudié pour effectuer des tirs de protection au-dessus des ouvrages et casemates, et des tirs d'arrêt juste devant la LPR.

alainH


Réponse de Pascal ( 3195 ) - Posté le 27/03/2020
Dernière modification par Pascal le 27/03/2020.
Bonjour Alain

Merci beaucoup pour ces éléments qui complètent cette fiche, ainsi que celles des trois autres positions citées.

Concernant la position de Momerstroff, en connaitrais-tu le positionnement exact ?

Cordialement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 4696 ) - Posté le 27/03/2020

Merci Alain de cette confirmation. Les positions fixes de ce type pour batteries d'intervalle ne sont pas légions. Bel exemple.

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de alainH ( 247 ) - Posté le 27/03/2020

Bonjour Pascal,
Emplacement du III/23e: entre la sortie nord du village de Momerstroff et la grande route Boulay - Mottenberg. En fait, les trois batteries d'un groupe sont réparties sur le terrain, l'emplacement indiqué doit donc être le centre du dispositif.

Concernant la mission de ce III/23e, il y a en eu plusieurs. Un papier du Gal Billotte (5 mars 1936) demande que ce groupe soit déployé dans la région de M. " afin d'agir sur les places d'armes au nord-est de Coume et du bois de Coume". En effet, il était un temps envisagé de le déplacer dans la région de Hombourg-Budange, mais le Gal estime que la puissance de l'artillerie des ouvrages au nord de la Nied rend superflue sa présence.

Bien cordiaalement
alainH


Réponse de Pascal ( 3195 ) - Posté le 27/03/2020

Merci Alain

Je rajoute le dernier commentaire sur la page concernée. As tu d'autres infos sur la batterie de 240 installée à Macker, je la rajoute sur le site. Sa présence explique l'existence de la chambre de coupure 63A.

Bien cordialement, Pascal


Réponse de EST ( 132 ) - Posté le 12/12/2020
Dernière modification par EST le 13/12/2020.
Bonsoir à tous,

Je rouvre le débat sur cette position d'artillerie.
A la vue des photos de cette position , je me suis souvenus de la photo page 177 de "Hommes et ouvrages de la ligne Maginot - Tome 2" qui présente un 155L modèle 1916 Saint Chamond sur ça plaque tournante.
Pour moi cette position est pour ce type de pièce, la circulaire (Diamètre 2,7M) en hauteur permet un tire sans fosse de recule en placent la plaque tournent au milieu.
Et avec une hauteur de ligne de feu à 2 m, les façades en béton ne me semble pas être un obstacle.
La batterie de l'Eichwald et La batterie du Willerhof sont des position dans la haut Alsace plus évoluer sur ce type de canon.
Merci de me donnez vos avis sur cette hypothèse.

Bonne soirée,
Dominique


PS : Images Source gallica.bnf.fr



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.