Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Fort de l'eisseillon


Fil ouvert par prerogative ( 82 ) - Posté le 05/11/2018

Bonjour,

dans le livre:
Sentinelles des Alpes-Citadelles et Fortifications
Barde Yves
Ouest-France 2010- 143 pages

En page 56, il est écrit:

Le 25 juin 1940, les Italiens s'arrêtent à l'Esseillon où est établie la ligne de démarcation.

Le 13 novembre 1944, les FFI et le 5° régiment de tirailleurs marocains, après avoirs enlevé le fort du Sapey, se préparent à donner l'assaut à l'Esseillon.

Pourquoi je ne trouve pas se fort sur le site?


Réponse de Daniel-1952 ( 434 ) - Posté le 05/11/2018
Dernière modification par Pascal le 05/11/2018.
Bonjour O... ,

Les forts de l'Esseillon se situent à coté du Pont-du-Nant ou Aussois (Quartier Val d'Ambin PC).

La barrière de l'Esseillon avait été financée avec les indemnités versées par la France au Royaume de Sardaigne après le traité de Vienne en 1815.

Cette barrière comprend dans l'ordre du nord au sud : les forts de : Charles Albert - Marie Christine - Charles Felix - Victor Emmanuel et la redoute Marie Thérèse.

Pour ce qui est de l'utilisation dans le cadre de Maginot je n'ai rien trouvé (sauf ce qui est sur le site), mais Jean-Michel est peut-être plus en mesure de répondre.

Amicalement
Daniel


Réponse de jolasjm ( 2342 ) - Posté le 05/11/2018
Dernière modification par jolasjm le 05/11/2018.
Bonjour

L'Esseillon n'est pourtant pas très difficile à trouver, car c'est un des hauts lieux touristiques de la vallée de Maurienne ;-) Je connais bien les lieux pour avoir vécu une vingtaine d'années pas très loin de là...

Les forts de l'Esseillon sont en effet des constructions italiennes (royaume de Piemont-Sardaigne) établies en 1820-1835 pour garantir le royaume d'une incursion française. Elles sont contemporaines du fort de Bard, d'Exilles ou d'une partie de la forteresse de Fenestrelle en Italie. Magnifiques constructions caractéristiques des idées en matière de fortification du marquis de Montalembert, qui comme souvent ont trouvé plus d'écho à l'étranger que dans son pays d'origine - sauf cas du fameux fort Boyard !.

Ces forts n'ont pas été utilisés en tant que tels dans le cadre de la ligne Maginot, sauf comme casernement (ces forts - notamment Victor-Emmanuel - sont immenses) et comme possible PC du quartier "Val d'Ambin". A noter ainsi que le fort Victor Emmanuel, verrou de la barrière de l'Esseillon, est bel et bien sur le site sous le nom d'AUSSOIS.

L'arête de l'Esseillon côté italien a servi de ligne d'avant-poste de la LPR localisée à Modane. De nombreuses positions de campagne ou d'artillerie ont ainsi été créées entre le haut d'Aussois et le pont du Diable, dont malheureusement il ne reste que très peu de traces de nos jours.

Ci-joint une petite photo perso du fort principal de l'Esseillon, Victor-Emmanuel !

Bonne journée
Jean-Michel



Réponse de prerogative ( 82 ) - Posté le 05/11/2018

Bonjour,

je vous remercie pour ces informations.

Cordialement
Olivier


Réponse de jolasjm ( 2342 ) - Posté le 05/11/2018

… petit rajout historique sur ces cinq forts très intéressants :

Bien que construits par les italiens, ces forts sont rapidement devenus français par le fait du rattachement de la Savoie à la France suite à plébiscite en 1860. Dans l'accord France-Piemont Sardaigne de rattachement de la Savoie, le royaume avait demandé à la France de détruire ces cinq forts pour éviter qu'on puisse les utiliser contre leurs constructeurs initiaux. L'état français s'est bien gardé de le faire comme il aurait du, tout en donnant un gage de bonne foi à l'Italie en démolissant partiellement le petit fort Charles-Félix, dont le rôle de liaison de feu entre Victor-Emmanuel et Marie-Christine était tactiquement devenu inutile du fait des progrès de l'artillerie.

La France a d'ailleurs partiellement retourné le fort Victor-Emmanuel en bouchant des canonnières côté France et en créant de nouvelles pour battre le glacis côté italien.

Ce manquement aux clauses du traité de transfert de la Savoie nous permet de profiter de nos jours de ces magnifiques vieilles pierres…

Dans Victor-Emmanuel il y a un petit bloc bétonné orienté côté France, probablement un petit observatoire construit par les italiens ou les allemands entre 1940 et 1944.


Cordialement
Jean-Michel


Réponse de aldom.perouffe ( 205 ) - Posté le 10/11/2018

Bonjour

Concernant le bloc bétonné, il a effectivement longtemps été considéré comme édifié par les troupes de l'Axe.
Or dans un des livres récents (2017) de Laurent Demouzon et François Filliol, il est donné pour construit en 1939 par le Génie français pour 2 mitrailleuses

Cordialement

Alain


Réponse de Daniel-1952 ( 434 ) - Posté le 10/11/2018

Bonjour Alain,

Merci pour l'info

Daniel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.