Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Numérotation des observatoires d'artillerie travaillant pour le Simserhof

à la page suivante de la partie Constructions :
SIMSERHOF (Ouvrage d'artillerie)


Fil ouvert par Pascal ( 988 ) - Posté le 01/01/2019

Bonjour

La page donne les indicatifs suivants pour les blocs observatoire du Simserhof :
Bloc 2 : Observatoire d'artillerie O 2
Bloc 5 : Observatoire d'artillerie O 3
Bloc 6 : Observatoire d'artillerie O 1

Or des photos de tableaux prises au PC de l'ouvrage donnent des infos différentes . L'un de vous a t'il l'explication, ou un début d'explication ?

Cordialement, Pascal



Réponse de alainH ( 87 ) - Posté le 02/01/2019

Bonjour Pascal,
Concernant la numérotation des observatoires (réalisée par secteurs fortifiés, rappelons- le), il y a:

> d'une part, la numérotation du temps de paix en vigueur en 1939, + des numéros additionnels correspondants aux cloches ayant reçu un périscope J 2 pendant la Drôle de Guerre (>> exemple: certaines cloches GFM des casemates d'artillerie du Hacken, une cloche GFM du Michel, etc.)

> Et d'autre part, la numérotation en vigueur à partir des années 1950, numérotation faite par la CAF (Commission d'artillerie de forteresse), dans le cadre de la réactivation du système d'artillerie de la ligne Maginot et de la création des "môles". Cette nouvelle numérotation englobe les cloches transformées J 2 en 39/40 et modifie sensiblement l'attribution des observatoires à tel ou tel SRA. C'est le cas du Simserhof.

Il existe des fiches concernant ces nouveaux indicatifs et les affectations.

Dans les Alpes, les nouveaux indicatifs ont été établis par la SCAF (sous-commission d'artillerie de forteresse, colonel Weiss, ex-artilleur du Janus)

Cordialement
alainH


Réponse de attila-77250 ( 296 ) - Posté le 02/01/2019

Bonjour Pascal,

Nous ne savons si cela ne va pas créer des confusions supplémentaires mais, pour ce qui concerne les observatoires reliés aux GO du secteur, voici les indicatifs que donne le T3 :-)

B1 du Welschoff = O ? relié au Simserhoff (probablement O23 ?)
B1 de Rohrbach = O26 relié au Simserhoff
B3 de Rohrbach = O24 relié au Simserhoff
B2 du Simserhoff = O2 relié au Simserhoff
B5 du Simserhoff = O3 relié au Simserhoff
B6 du Simserhoff = O1 relié au Schiesseck

B1 du Schiessseck = O17 relié au Simserhoff
B5 du Schiessseck = O27 relié au Schiesseck
B8 du Schiessseck = O16 relié au Schiesseck
B9 du Schiessseck = O18 relié au Schiesseck

B4 de l'Otterbiel = O15 relié au Schiesseck

Casemate de Bining = O ? relié au Simserhoff (probablement O21 ?)
Casemate de Seelberg Ouest = O22 relié au Simserhoff
Casemate du Judenhoff = O20 relié au Simserhoff
Observatoire du Freudenberg = O19 relié au Schiesseck
Observatoire de la Citadelle = O85 relié au Schiesseck

à notre avis, les infos vont croiser le fer selon les version de documents mais il est quand même clair que ce sera en définitive ce qui figure encore de nos jours sur les table de tir de l'Ouvrage qui devra faire référence.

Amicalement

Jean-Louis & Sylvie


Réponse de Pascal ( 988 ) - Posté le 02/01/2019

Bonjour

Merci pour ces informations, il nous faudra donc différencier chaque fois que possible les deux indicatifs. Selon toute vraisemblance ceux figurant sur les tableaux modernisés (voir photos) sont contemporains, les appellations initiales sont différentes.

Alain, aurais tu ces tables afin de fixer la question ?

Amicalement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 1771 ) - Posté le 04/01/2019
Dernière modification par jolasjm le 04/01/2019.
Bonsoir à tous,

… et pour complexifier encore plus, les observatoires CORF isolés (ou raccordés à un ouvrage) de la RFL ont reçu dans les projets initiaux de la région fortifiée un numéro d'ordre allant de l'Est vers l'Ouest selon deux séries - une dans les unités et une dans les centaines. Ces numéros sont apparemment restés en vigueur (au moins partiellement et pour les quelques observatoires non reportés en 2e cycle) jusqu'au milieu des années 30.

Exemple :

Hatten était l'observatoire n°101
Hunspach était l'observatoire n°6
N-E de Surbourg (CORF non réalisé) aurait été le n°103
Langenberg (CORF non réalisé) aurait été le n°14

Ouest du Grand-Hohékirkel (bloc 5 de l'ouvrage) a le n° 19.
Citadelle de Bitche (CORF non réalisé) aurait été le n°22
Ottebiel (CORF isolé relié à l'ouvrage éponyme): observatoire n°23
Freudenberg : observatoire n° 25 (sauf erreur)

Enchenberg (CORF non réalisé) aurait été l'observatoire n°29.

Ce ne sont pas des indicatifs d'appel je pense, mais des numéros d'ordre physique (comme les codes Cxx, Xxx et Oxx de la RFM) qui sont ensuite tombés en désuétude.

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de alainH ( 87 ) - Posté le 05/01/2019

Bonjour à Tous, bonjour Jean-Michel,
je confirme les propos de Jean-Michel du 4 janvier: il s'agit des numéros qui figurent dans le projet d'ensemble de la RF Lauter.
donc, rien à voir avec les indicatifs utilisés par les artilleurs (O xx) et qui incluent les obs auxiliaires constituées d'une cloche J 2.

A titre indicatif, les numéros de construction des obs du Schiesseck, sont 25 (bloc 9), 225 (B 8) et 225 bis (B2). Et pour le Simserhof: 227 B6), 227 bis (B5) et 227 ter (B2).

Bon WE
alainH


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.