Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



abris

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
REPLATON Redoute (Blockhaus pour arme infanterie)


Fil ouvert par dan06 ( 195 ) - Posté le 23/07/2019

Bonjour jean Michel
Les petits abris bas en tôle métro sur les dessus , ressemblent à ceux du Sapey ,qui devaient servir d'abris sommaires à munitions pour les pièces, d'où la possibilité de la présence d'une ou deux pièces sur la redoute .Plausible ou pas ?
Nous gardons un bon souvenir de ce séjour à Modane ,ainsi que de votre éclairage et explications sur tous les sujets .
Daniel et Philippe


Réponse de jolasjm ( 3682 ) - Posté le 23/07/2019
Dernière modification par jolasjm le 23/07/2019.
Bonsoir Daniel et Philippe

Le bon souvenir est partagé. Les visites étaient très intéressantes et cela m'a fait plaisir de vous rencontrer. On peut maintenant mettre des visages sur les noms :-)

Pour en venir à votre question.
Ce que dit la littérature :
- Le II/164° RAP positionné sur fort du Replaton comportait 12 pièces de 75mm Mle 1897, dont 10 étaient dans le fort proprement dit (4 dans la batterie A, et 3 dans chacune des batteries C et D) et les deux dernières dans la batterie caverne du fort de la Turra. Ce même groupe avait bien quelques 150 T à Replaton ainsi que deux pièces de 155mm positionnées sous Aussois à la cascade St Benoit (magnifique endroit touristique, au passage !). Sauf si les mortiers de tranchée étaient dans la Redoute, aucune pièce d'artillerie de position autre ne pouvait y être. On peut par contre imaginer que des pièces de campagne de l'artillerie de renforcement aient pu atterrir là. Je n'ai malheureusement pas d'éléments permettant de le confirmer.

Mon interprétation :
- Même si des pièces avaient été installées là, je ne pense pas que les deux petits abris métros soient un stockage à munition. En effet, juste à côté des emplacements de tir il y avait deux solides abris traverses en béton et un petit abri caverne sous roc dont c'était justement la fonction que de stocker les munitions. Ces stockages là sont plus adéquats que les deux abris en tôle dont on parle.
- l'abri métro de droite (côté Nord) est construit contre le mur de la redoute et une ouverture a été pratiquée dans ce mur, suggérant un créneau. Cet abri est relativement éloigné des trois positions de tir au point que les servants étaient sans doute mieux approvisionnés à partir des traverses bétonnées. Ce créneau fait du sens en terme de défense car il prend directement sous son feu le chemin qui monte de Loutraz (en gros la piste carrossable par laquelle on est monté en voiture). Ce chemin existait en 1939 car il permettait de monter directement de la caserne Loutraz au Replaton.
- l'abri de gauche (côté sud) est largement remblayé au point qu'il est difficile de se rendre compte de son utilité. Il est en effet construit à l'angle de l'alvéole de tir la plus au Sud, mais au dessus de la pièce, ce qui ne me paraitrait pas logique pour un stockage de munitions. J'y ai piqueniqué dessus avec mon fils vendredi en début d'après-midi et on a de là une magnifique vue sur la vallée. On s'est dit que cela pourrait être un emplacement idéal pour un petit observatoire, ou là encore pour un poste de tir. Mais c'est tout remblayé...

Ce ne sont bien sur que des suppositions. Pour compliquer la chose, on ne peut pas complètement exclure que ces constructions soient d'origine allemande (1943-44) utilisant des matériaux français récupérés. Je n'y crois cependant pas trop car le créneau de l'abri de gauche est orienté à l'opposé d'une voie d'arrivée potentielle d'assaillants alliés, mais bon…

Bien cordialement
Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.