Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Photo d'époque: document 76719

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
GALGENBERG - A15 (Ouvrage d'artillerie)


Fil ouvert par mathieju ( 141 ) - Posté le 06/11/2019
Dernière modification par mathieju le 06/11/2019.
Cette photo d'époque document 76719 ne correspond pas au Galgenberg, mais au Kobenbusch.
Cordialement.


Réponse de Pascal ( 3094 ) - Posté le 06/11/2019

Bonjour Jules

effectivement, pas de doute possible. La photo a été transférée sur la bonne page.

Par contre la même question se pose pour les photos 76717 et 76720.
La première me semble correspondre au Kobenbusch, la seconde ni au Galgenberg, ni au Kobenbusch

Cordialement, Pascal


Réponse de Frédéric Lisch ( 200 ) - Posté le 06/11/2019
Dernière modification par Frédéric Lisch le 06/11/2019.
Pascal,

Cette photo, vue dans la page du Galgenberg, doit être déplacée vers Rochonvillers.
On y voit d'ailleurs le Commandant Guillemain au premier-plan.
A l'arrière-plan, la forme atypique du créneau 47 de l'EM de cet ouvrage...

Frédéric Lisch.



Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 06/11/2019

Bonsoir Pascal et Fred,
Merci à Fred pour l’identification du document 76720. Je veux bien croire qu’il s’agisse de Rochonvillers, vu le profil oblique de la meurtrière du jumelage à gauche assez caractéristique.
Sans pouvoir reconnaître les officiers, de mon côté, j’étais parti sur des autres détails, tels que l’ouverture des grilles vers l’extérieur, éliminant le Kobenbusch et le Galgenberg en raison des bute-roues au sol rendant impossible une ouverture des vantaux vers l’extérieur, ou des rails inexistants (Galgenberg), ainsi que sur la configuration de la grille dont je découvre à cette occasion l’existence de nombreuses variantes : deux ou quatre vantaux, des diagonales partielles ou sur toute la hauteur, des traverses horizontales (une à trois) sur la hauteur, des goussets de renfort aux coins supérieurs. Mais ce serait un autre sujet de discussion (de serrurerie) intéressant en soi, sans doute lié à des réponses locales. Suivant les photos disponibles, il semble que Brehain, Molvange et Metrich pouvaient aussi ouvrir leurs grilles vers l’extérieur.
C’est plus compliqué de définir l’objet de la photo document 76717, à moins que Fred n’identifie les personnages. Ce pourrait être le Kobenbusch, vu qu’il semble que deux chemins d’accès se rejoignent derrière les personnages, mais ce n’est pas une situation unique, et on devrait apercevoir au fond dans le talus, sauf à avoir été camouflés, l’escalier et les niches à mines, selon le point de prise de vue. Je cherche encore.
Amicalement vôtre.
Jules


Réponse de Frédéric Lisch ( 200 ) - Posté le 07/11/2019

Salut Jules,

L'avant-dernière photo montrant un officier allemand à l'embonpoint prononcé à qui un soldat français présente les armes est faite devant l'entrée des munitions du Glagenberg.

Il y a cependant un petit bémol. Cette photo devait être surchargée d'un texte anticopie (comme on peut le voir souvent sur ebay par exemple) que quelqu'un a vainement tenté d'effacer mais sans pour autant arriver au résultat escompté. Les traces de cette tentative sont bien visibles dans les zones cerclées par mes soins. Manifestement, ce travail de retouche est le fait d'un amateur quelque peu éclairé mais en aucun cas celui d'un professionnel de l'image.

Je serais tenté de dire de supprimer cette photo car elle ne reflète pas l'image de marque que l'on veut donner au site Wikimaginot.

Frédéric Lisch.



Réponse de Frédéric Lisch ( 200 ) - Posté le 07/11/2019

Enfin, la photo montrant un groupe d'officiers français en discussion avec le même officier allemand pourrait avoir été faite devant l'EM du Kobenbusch. En effet, on retrouve cet officier allemand sur d'autres photos de A13 durant la reddition de l'ouvrage.

A mon avis, le bloc d'entrée des munitions devrait se trouver à gauche en haut (mais en dehors du cadre) de la photo.

Frédéric Lisch.


Réponse de jolasjm ( 4455 ) - Posté le 07/11/2019
Dernière modification par jolasjm le 07/11/2019.
Bonjour Fred, et tous

Tu as raison, la photo en question a été caviardée. Je l'ai supprimée. Il en est d'ailleurs probablement de même de la photo à la localisation à confirmer et de celle de l'entrée du Rochon. Voir mes cerclages en rouge. Merci d'avance de ton avis :-)

A+
Jean-Michel

PS: j'ai transféré cette dernière sur la page du Rochon en attendant qu'on statue.



Réponse de alainH ( 245 ) - Posté le 07/11/2019

Bonjour Mathieju, bonjour à tous,

j'arrive un peu en retard dans cette discussion, dsl.
Je peux confirmer d'une façon certaine:
>> C'est bien le chef d'escadron Guillemain qui sort de Rochon. Je connais d'ailleurs une variante à cette photo avec un officier allemand devant les deux officiers français. Le second off Français m'est inconnu.

>> Autre série: c'est bien le Galgen, on peut d'ailleurs rapprocher ces deux photos de celle publiée par feu Roger Bruge (visite d'officiers allemands dans le Galgen). Je crois reconnaître le même " embonpoint prononcé "(merci Fred). On reconnait également le capitaine de la Teysonnière, de profil. Sont inconnues: l'identité des autres off Français et la date de l'évènement.

Bien cordialement
alainH


Réponse de Frédéric Lisch ( 200 ) - Posté le 07/11/2019

Salut Alain,

Content que tu puisses joindre tes commentaires éclairés à l'identification de ces photos. Effectivement, l'officier de profil est La Teysonnière et je ne l'avais pas reconnu. Je n'imaginais pas qu'il pouvait avoir une si grande posture (ou alors les autres protagonistes sont petits). L'officier en képi ne serait-il pas un membre de la mission "Marion" ?

Finalement, il pourrait donc s'agir du Galgenberg, vraisemblablement pas très loin de la place d'armes à l'endroit où débute le chemin montant à l'entrée hommes. Dans ce cas, l'entrée des munitions serait en haut à gauche de l'image mais toujours hors cadre.

Salut Jean-Michel,

Heureux de te compter à nouveau parmi nous...

Bien sûr, j'avais remarqué les "coups" de retouche intempestifs et maladroits sur les deux autres photos.
Pas très catholique tout ça...
De fait, nous ignorons la provenance de ces photos et qui en possède les droits de publication.
Pour un bon respect de l'éthique propre à Wikimaginot, mon avis est de supprimer ces images...

Frédéric Lisch.


Réponse de jolasjm ( 4455 ) - Posté le 07/11/2019
Dernière modification par jolasjm le 07/11/2019.
@ Fred

Oui, et à peu près bon pied bon œil !

On est d'accord sur le risque de correction informatique des deux autres photos. Malgré leur intérêt historique, je vais les désactiver. Elles ont été postées comme étant en provenance d'Ascomémo et non d'une source genre eBay ou autre, ce qui est bizarre car l'association n'a que des photos "originales" ou de provenance certifiée. Il se peut que ces photos d'Ascomémo aient été marquées d'une façon ou d'une autre par le(s) propriétaire(s) précédent(s), ou la censure, ou… et/ou que notre contributeur ait pensé bien faire en retirant ce marquage sur le document Ascomémo. Je vais contacter la personne qui nous a donné ces photos pour qu'il nous explique.

Si absence d'explication on les supprimera pour de bon.

A+
Jean-Michel


Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 07/11/2019

Bonjour tous,
Si Alain a reconnu le capitaine de le Teysonnière, il devrait effectivement s'agir de l'esplanade devant l'EM du Galgenberg, bien que le point de prise de vue ne soit pas facile à déterminer et que cette place d'armes semble moins encombrée de défenses sur d'autres photos d'époque. Elle a peut-être ou sans doute été débarrassée rapidement pour d'autres photos prises ensuite sous l'occupation. A moins que le capitaine n'ait rejoint ses voisins du Kobenbusch pour les pourparlers ?
La photo supprimée de l'entrée de l'EM du Galgenberg (cafardée, comme dit Jean-Michel) me fut cependant utile pour répondre à une question souvent posée par des visiteurs : la barrière antichar (trois poutrelles IPN) est-elle d'origine ou postérieure à 39-40, vu qu'on n'en trouve pas ou peu ailleurs ? Entre les gommages, on aperçoit bien les extrémités de ces trois poutrelles derrière le soldat qui salue, ce qui confirme leur présence en 1940.
Amitiés.
Jules Mathieu


Réponse de Pascal ( 3094 ) - Posté le 07/11/2019

Bonjour Jules

Bien qu'elle ait effectivement pu être débarrassée des barrages et mines qui devaient la protéger, il me parait peu probable au vu de la topographie du terrain qu'il s'agisse de l'esplanade du Galgenberg et je rejoins ton avis concernant une rencontre entre les plénipotentiaires allemands et les commandants d'ouvrage du secteur suite aux accords passés par le Cdt Charnal commandant l'ouvrage du Kobenbusch pour la reddition des ouvrages.

Amicalement, Pascal


Réponse de Frédéric Lisch ( 200 ) - Posté le 07/11/2019

Jules,

Je te confirme que cette barrière existait déjà à cette époque et qu'elle n'est pas l'œuvre de pseudos améliorations d'après-guerre. Elle apparait comme "le nez au milieu de la figure" sur d'autres photos alors que l'ouvrage est aux mains des Allemands.

Frédéric Lisch.


Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 07/11/2019

Merci Frédéric de cette confirmation qui conforte mes propos.
Bonne soirée.


Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 10/11/2019

Bonjour à tous, Pascal, Fred, Jean-Michel, Alain, et les autres passionnés,
En ce qui concerne la photo document 76717 il me semble de plus en plus probable qu'elle a été prise au Kobenbusch. En effet, si les photos d'époque semblent indiquer une esplanade dégagée au Galgenberg, alors qu'on voit des végétaux sur la photo, cela correspond mieux au Kobenbusch, suivant la photo document 11313 sur le site de ce dernier. Le triangle entre la route militaire et les deux voies d'entrée vers l'EM était végétalisé (comme actuellement) et comportait du matériel de défense.
Je crois que les acteurs étaient sur la route militaire, mais le point de prise de vue précis reste à déterminer.
Amitiés.


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.