Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Adoucisseurs d'eau


Fil ouvert par mathieju ( 127 ) - Posté le 15/02/2020

Site Abri du Bois de Cattenom X14, document 76461 + un autre non numéroté : changer "Adoucisseur d'eau" en "Bac à sel de l'adoucisseur d'eau Zerhyd"
PO Oberheide, dernière photo ajoutée (idem 64705) : changer "Appareil déferriseur et adoucisseur" en "Adoucisseur Zerhyd avec son bac à sel en arrière plan"
PO Sentzich, document photo 81639 : remplacer "adoucisseur d'eau" par "Bac à sel de l'adoucisseur Zerhyd disparu"
Un rapport d'après-guerre (archives du Galgenberg)mentionne ces adoucisseurs dans les trois ouvrages. Suivant les photos Wikimaginot, ils devraient aussi être présents dans les abris X8 et X9. Il n'y a rien par contre au Bois Karre (A12) ni dans les gros ouvrages de la région, ni aux abris du Zeiterholtz ou du Rippert.
Voir photo ajoutée sur le site de l'Abri de Cattenom pour l'appareil; le volant a été dérobé sur la plupart des autres.
Jules


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 15/02/2020

Bonsoir,
J’ai placé sur les sites de l’Abri du Bois de Cattenom, des PO de Sentzich et de l’Oberheide des photos relatives aux adoucisseurs d’eau. Il n’y a pas encore d’informations sur ce sujet dans le dico du site. La carte de France relative à la dureté de l’eau classe le 57 ainsi que le 06 en eau « extrêmement dure », comme le 38, le 59 et le 62. Suivent ensuite, à un degré moindre, en « eau dure » les 04, 05, 54 et 55, en se limitant aux zones Maginot qui nous intéressent. Par contre, il y a peut-être confusion parfois entre adoucisseurs et déferriseurs.
Les bacs cylindriques à sel des adoucisseurs sont assez rudimentaires, sans marque de fabrique, et comportent les repères de niveaux (de sel et de régénération) gauches et droits manuscrits (X14), sur plaquettes (PO Sentzich) ou imprimés (Abri de Hettange Grande, où l’appellation « déferriseur » doc 36551 sur le site devrait-être modifiée). Il s’agirait en fait à chaque fois d’une annexe à un adoucisseur Zerhyd (la marque pourrait être mentionnée).
On trouve sur les sites relatifs aux ouvrages des Alpes Maritimes (sans être exhaustif, au moins Gordolon, Valdeblore, Col des Blanquettes) quelques photos d’appareils de traitement à 4 vannes de manœuvre. S’agit-il d’adoucisseurs d’une autre marque (Degrémont, etc..) ou de déferriseurs ?
Si quelqu’un a des informations complémentaires, des photos ou des relevés de marques sur les appareils, merci de les transmettre.
Cordialement.
Jules.


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 15/02/2020
Dernière modification par Pascal le 15/02/2020.
Bonjour Jules

Merci pour ces informations, les légendes des photos concernées ont été mises à jour avec ces indication. Il ne s'agit effectivement pas de deférriseurs mais bien d'adoucisseurs avec régénération par sel.
La marque était inconnue.

Une page 'Principe de l'alimentation, du traitement et de la distribution d'eau dans les ouvrages' serait un plus . Elle est à créer, volontaires bienvenus.

Je créé rapidement une page dans la catégorie 'Sociétés' du Dico pour Zerhyd. J'espère trouver suffisamment d'informations.

Amicalement, Pascal


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 15/02/2020

Bonsoir Pascal,
La marque Zerhyd est mentionnée dans la notice de 1938 "Alimentation et évacuation des eaux" qui m'a orienté, ainsi que la consultation d'un collègue expert en traitement des eaux qui a confirmé mes hypothèses sur le sujet.
Je tâcherai de trouver davantage de détails dans la région de Cattenom et environs dans les semaines à venir, mais j'aimerais recevoir des informations sur les équipements des ouvrages du Sud-Est au sujet du traitement de l'eau.
Cordialement.


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 16/02/2020
Dernière modification par Pascal le 16/02/2020.
Bonjour Jules

Pourrais tu me transmettre une copie scannée de cette notice, cela serait d'une grande utilité pour la rédaction d'une page sur les principe de l'alimentation, distribution et collecte des eaux dans les ouvrages.

Amicalement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 4084 ) - Posté le 16/02/2020
Dernière modification par jolasjm le 16/02/2020.
Bonjour Jules

Quelques éléments sur le Sud-Est :
- les principes de traitement des eaux là en bas sont identiques dans le principe à ceux du Nord-Est, et adaptés au cas par cas selon la configuration.
- Une différence notoire existe cependant : plusieurs ouvrages (St Gobain, St Antoine, Barbonnet, ...) sont alimentés par de l'eau de surface (captage de torrents ou de sources très proches de la surface, pouvant être polluées). Dans ce cas, il est bien sur nécessaire de faire un traitement biologique de l'eau (Verdunisation). Des cas existent dans le Nord-Est mais sont + rares il me semble.

Certains ouvrages ont aussi une eau très calcaire. L'adoucisseur devait s'imposer dans ce cas, bien sur. Je n'ai pas d'état précis du type d'adoucisseur (adoucisseur par permutation ou adoucisseur chaux-soude type BURON, ZERHYD, …, de la notice du 38) utilisé dans les Alpes. A noter que les épurateurs chaux-soude (dont le Zerhyd) assuraient accessoirement une fonction de déferrage partiel. Dans les cas d'eau très ferrugineuses, cela n'était pas suffisant et nécessitait un déferreur à coagulant spécifique (Degrémont par ex.).

Il faudrait faire à l'occasion un recensement complet des systèmes en place par ouvrage du Sud-Est. J'ai des éléments dispersés à synthétiser mais suis loin d'avoir une vision claire et globale.

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 16/02/2020
Dernière modification par Pascal le 16/02/2020.
Salut Jean Michel

Si tu le veux bien, envoies-moi les éléments dont tu disposes, j'assemblerai le puzzle pour en faire une page sur le principe de l'alimentation en eau des ouvrages. Avec le spectre de ce que le manque d'eau avait entrainé lors de la première guerre mondiale, le sujet était d'importance et les moyens mis en oeuvre pour éviter que les soucis de la première se reproduisent.

Amicalement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 4084 ) - Posté le 16/02/2020

Salut Pascal

J'ai une version - malheureusement incomplète - de la notice de 38. Elle est très explicite sur les principes et méthodes de traitement. A côté j'ai une ou deux petites choses exotiques, mais pertinentes dans notre cas, comme une notice de 1916 sur le traitement des eaux de cuisine, etc

Je t'envoie cela en direct.

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 16/02/2020

Bonsoir,
Suite à la demande de Pascal, je lui ai envoyé le fichier (200 Mo) en direct par wetransfer.com. Désolé Jean-Michel, j'avais préparé le téléchargement avant ta réaction et je ne te l'ai pas mis en copie. Si besoin, je recommencerai l'opération pour toi. La notice est aussi disponible sur le site de la FASF.
En ce qui concerne l'installation de Sentzich, où il ne reste que le bac à sel, et le volant de commande du Zerhyd (document 82792) avec ses quatre connexions d'eau, je viens de trouver une explication dans un rapport d'état des lieux d'après-guerre dans les archives du Galgenberg : l'appareil Zerhyd a été enlevé par les allemands, mais ils ont bizarrement laissé en place le volant de commande (pourquoi ?? oubli ? incompétence ?).
Amitiés.
Jules


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 16/02/2020

Bonsoir Pascal,
Je serais d'avis d'ajouter aussi au dico un petit texte sur les stérilisateurs. J'ai ajouté deux photos du Bois Karre sur le sujet, dont le mode d'emploi/de fonctionnement.
Cordialement.
Jules


Réponse de jolasjm ( 4084 ) - Posté le 16/02/2020

Bonsoir Jules

Oui, cela m’intéresse car la version que j’ai est incomplète.

Sur le Zerhyd: selon cette notice, ce serait un dispositif à la chaux. Est-ce ta compréhension aussi ?

Amitiés
Jean-Michel


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 16/02/2020

Bonsoir tous

Merci pour la notice , elle sera une excellente base pour la page du dico sur ce sujet.

Pour ce qui est de l'adoucisseur Zérhyd (marque commerciale), il semble qu'il s'agisse d'un zéolithe synthétique à base de soude.

Il peut s'agir d'un utilisation abusive du terme zéolithe ou d'une évolution de la signification de ce dernier, sachant que tout matériau ayant les même propriété que les zéolithes naturels aptes à échanger des ions calcium contre des ions sodium peut servir à cet usage.

Pour l'appareil stérilisateur MJ, il est déjà décrit dans la page du Dico traitant de la Carbo-Chloration. On peut effectivement créer une page spécifique pour cet équipement qui sera rattachée à cette page existante.


Amicalement, Pascal


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 16/02/2020
Dernière modification par Pascal le 17/02/2020.
Petit complément :

Un équipement Degremont est présent à la Ferté, il a fait l'objet d'une page spécifique dans le Dico. Ce type d'équipement n'a été à priori que peu utilisé puisque seuls quelques ouvrages puisent dans des nappes chargées en particules ferrugineuses .

Amicalement, Pascal


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 16/02/2020

Bonsoir,
Alors là, Pascal, chapeau bas. La réaction a été rapide pour compléter le dico.
Bien cordialement.


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 17/02/2020
Dernière modification par Pascal le 17/02/2020.
Bonjour Jules

Quand tu as les infos et un peu de temps, c'est un plaisir de créer ces pages. ;-)

Je pense à une une restructuration des pages existantes (matériels, principes et sociétés) concernant le traitement d'eau autour d'une page qui donnera les principes de l'alimentation, de l'utilisation et du rejet des eaux dans les ouvrages.
Ce sera plus lisible que ça ne l'est actuellement.

Toutes les infos sont les bienvenues.

Bien cordialement, Pascal


Réponse de mathieju ( 127 ) - Posté le 02/09/2020

Bonsoir Pascal et Jean-Michel,
Une petite remarque additionnelle concernant les adoucisseurs ZERHYD. On peut observer sur les photos que la hauteur de l'adoucisseur de l'Oberheide est limitée à celle du réservoir cylindrique de base, tandis que celui de l'Abri du Bois de Cattenom possède une rehausse assez importante sur le cylindre. La disposition dépend, soit de la dureté de l'eau, soit peut-être aussi du nombre de soldats pour la consommation journalière bien plus importante dans un abri que dans les petits PO du type Oberheide (150 à 200 soldats contre 60-70).
J'avais invité à Cattenom un ingénieur retraité expert en traitement des eaux et forcément très intéressé sur le sujet technique en début d'année, mais le COVID a reporté sa visite à une date non encore définie.
Amitiés.
Jules


Réponse de Pascal ( 2901 ) - Posté le 04/09/2020

Bonjour Jules

Merci pour cette précision, il est certain que le volume du filtre définit la filtration. Je penserai à rajouter cela dans la page (toujours en cours de rédaction....) sur le traitement des eaux dans la fortification.

Si tu as des infos de la part de ton visiteur sur les différents systèmes utilisés, je suis preneur pour cette même rédaction.

Amicalement, Pascal


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.