Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Compléments sur le BEF

Lié à la page suivante du Dico :
British Expeditionary Force(BEF) dans la catégorie Grandes Unités


Fil ouvert par VincentA ( 49 ) - Posté le 18/02/2020

Bonjour, je vous propose les qq compléments ci-dessous:
Le IIIrd Corps engerbait également la 5th Division de la Regular Army (troupes professionnelles d'active), arrivé sur le continent en décembre et maintenue en réserve d'armée jusqu'à la création du IIIrd Corps.
Entre janvier & avril 1940 débarquèrent également les 12th (Eastern), 23rd (Northumbrian), et 46th (North Midland) Division de la Territorial Army, souvent connues sous le nom de "Labor Divisions", car notoirement incomplètes (bataillons d'infanterie avec déficit en armes lourdes, et qq élts du génie, mais sans artillerie ni cavalerie divisionnaire). Ces éléments avaient grosso modo un rôle similaire à nos GVC et nos régiments de pionniers en terme d'organisation de l'arrière (chaîne logistique, dépôts de ravitaillement, voies de communication) dans un espace Caen-Compiègne-Arras-Calais. A noter que ces troupes sous-équipées et fort peu entraînées (presqu'encore moins que nos réservistes de série B !) durent néanmoins se battre dans les environs d'Arras suite au coup de faucille des Allemands


Réponse de jolasjm ( 3781 ) - Posté le 18/02/2020

Bonjour Vincent

Merci de ces commentaires pertinents qu'on va ajouter à la page du BEF.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de VincentA ( 49 ) - Posté le 24/07/2020

Bonjour

Pour info (afin d'enrichir la biblio), je viens de commander le livre suivant sur HELION publishing en Grande Bretagne :

"Building the Gort Line: The BEF and Its Defences in France 1939-40", de Dave Thurlow, 2019, ISBN-13 : 978-1911628767

Description Amazon de l'ouvrage :

The main theme of this book is the British Expeditionary Force (BEF) and the defenses it constructed in France during September 1939-May 1940. Although there have been many books written about the BEF, virtually all deal with the campaign in France and Flanders that cumulated in the evacuation from Dunkirk. No detailed account has ever been published on the defenses the BEF built in the Secteur Défensive de Lille - the front allocated to it by the French - along the Franco-Belgium border. This account of the Gort Line aims to fill this gap in our knowledge of Second War defences.

The book's objective is to broadly answer four questions:

What events led to the Gort Line being built?
What defenses were built and what were the ideas behind them - did they reflect a flawed 'Maginot' mentality?
What exactly did the BEF do in France during the Sitzkrieg?
How relevant was the Gort Line to what was done in Britain in respect of the anti-invasion defenses immediately after Dunkirk?

The book starts by looking at the historical context, with a review of how the inter-war years shaped the grand strategy of Britain, France and Germany. In doing so, it can be understood why the BEF dug in along the Franco-Belgian border alongside their French allies. Havingthe historical context, the book will describe how the Gort Line wasout with reference to British principles governing the employment of all arms in positional warfare. Chapters will deal with the construction of the Gort Line and its defenses: the pillboxes, field works, obstacles and demolitions. A chapter will describe the activities of the BEF - including training - and a glimpse at what life was like for the ordinary soldier while 'holding' the Gort Line. Allied higher strategy, determined by the French as the senior partner, is outlined in a chapter and this gives the context as to why the BEF did not fight on the Gort Line. Instead, French strategy committed it to rush into Belgium alongside the French Army and the Gort Line was in effect relegated to a reserve position. The Sitzkrieg ended violently with the German Blitzkrieg and the events of those three weeks are described, when the Gort Line was actually occupied - albeit briefly - by the BEF and French. Finally, the book will look at Britain's anti-invasion defenses immediately after Dunkirk and the influence the Gort Line had on these.


Réponse de jolasjm ( 3781 ) - Posté le 24/07/2020

Bonjour Vincent.

Merci de l'info. On va compléter la biblio.

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de molvange ( 203 ) - Posté le 24/07/2020

Bonjour Vincent

Tu nous diras si les opérations de la 51st DIW dans le secteur de Hombourg-Budange sont couvertes dans cette ouvrage ? D'après le résumé on dirait que non, mais sait-on jamais ...

Amicalement

Michel


Réponse de jolasjm ( 3781 ) - Posté le 24/07/2020
Dernière modification par jolasjm le 24/07/2020.
Bonjour Michel

J'ai ce livre depuis la fin de l'année dernière. Je peux te confirmer qu'il porte quasi intégralement sur les activités du BEF dans le SD de Lille. Sur les 468 pages du livre, seules une petite douzaine dispersées en deux ou trois groupes portent sur le séjour d' "aguerrissement" de troupes du BEF dans le SF de Thionville (nommé dans le livre Saar front !!). Très peu de détails donc.

Non, l'intérêt du livre porte bien davantage sur les considérations générales et politiques sur la place du BEF dans le nord de la France, sur la façon dont il a été intégré, sur la vision qu'il avait de ses contreparties françaises et belges, et sur la difficulté à préparer des unités au combat dans un secteur (Lille) particulièrement calme et peu fortifié. Il y a d'assez longs passages sur le travail de préparation du terrain (tranchées, destructions, fossés, ...) - hors construction de blockhaus - et la comparaison des idées anglaises en la matière avec les pratiques françaises. Même le fan de détails techniques de fortification sera déçu car la description des formes de fortification anglaises est somme toute assez superficielle.
En appendice il y a une liste partielle des blockhaus du BEF dans le Nord, et le bouquin renvoi page 423 vers wikimaginot.eu (et Attila) pour un recensement complet (si c'est pas une consécration, ça !)

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de molvange ( 203 ) - Posté le 24/07/2020

Merci pour les infos Jean-Michel !


Réponse de attila-77250 ( 510 ) - Posté le 25/07/2020

Hello jean-Michel,

Eh oui, que veux-tu, c'est çà la consécration (LOL)... ! En attendant, des français qui servent de sources aux anglais sur leurs propres travaux alors qu'eux-mêmes cherchent toujours des informations britanniques, c'est un peu bizarre quand même non ? :-))

Amicalement

Jean-Louis & Sylvie


Réponse de jolasjm ( 3781 ) - Posté le 25/07/2020

Oui, amusant.

Note que ce livre - intéressant par le fait qu'il apporte un point de vue british sur ce qu'il s'est passé en France - a été écrit avant le brexit.
Maintenant on devrait leur faire payer un droit de douane sur les liens internet !

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de attila-77250 ( 510 ) - Posté le 25/07/2020
Dernière modification par attila-77250 le 25/07/2020.
hé hé .... pourquoi pas, isolationisme oblige pour ces messieurs! L'art et la manière de récupérer un peu des fonds distribués sans succès à la Dame de fer au vu les résultats.

Mais se soyons pas trop durs, beaucoup d'anglais ont trouvé refuge en France au point d'en demander la nationalité (Hello Richard)

Amicalement

Jean-Louis & Sylvie


Réponse de jolasjm ( 3781 ) - Posté le 25/07/2020
Dernière modification par jolasjm le 25/07/2020.
Comme quoi certains anglais ont du gout ;-) !

Plus sérieusement : l'Europe a quand même perdu une partie de son âme. Les anglais sont certes à part, mais ce sont nos voisins et alliés. En 1940, ils étaient sur notre front (même si ils en sont partis dans un 2e temps... un peu "à l'anglaise" à Dunkerque... pour mieux revenir plus tard).

Amicalement
Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.