Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Type de boitier ?


Fil ouvert par molvange ( 179 ) - Posté le 01/05/2020

Bonjour à tous

Ayant très peu de connaissances sur tout ce qui touche à la téléphonie de nos ouvrages préférés, je me demandais, en légendant cette photo que je viens de charger sur la page de l'observatoire O9 de Hettange quel était exactement ce type de boitier.

Je suis certain que les experts sur le sujet pourront me renseigner :-)

Michel



Réponse de dan06 ( 191 ) - Posté le 01/05/2020

Bonjour
Je pense que c'est un boitier de répartition des lignes ,pour les orienter vers différents secteurs .
Amicalement
Dan06


Réponse de Pascal ( 2565 ) - Posté le 01/05/2020

Bonjour

Il s'agit effectivement d'un répartiteur téléphonique permettant de repartir (brasser) les différents circuit entre eux .

Ce modèle est un équipement qui a été mis en place dans le sud est et le nord est lors de la modernisation des réseaux après guerre en remplacement des répartiteurs TM 32 installées précédemment.

Amicalement, Pascal


Réponse de SCHOEN ( 769 ) - Posté le 01/05/2020

Bonjour,

Plus d'information dans le wiki de wikimaginot : https://wikimaginot.eu/V70_glossaire_detail.php?id=1000525&su=TM_32_-_Boites_de_coupure_-_

Bien cordialement

Antoine


Réponse de molvange ( 179 ) - Posté le 02/05/2020

Merci à tous et particulièrement à Pascal

Ce boitier me semblait différent de ceux décrits dans le wiki (merci Antoine).

Ces boîtiers ont-ils été mis en place tout de suite après guerre ou dans les années 50 ? Je n'ai pas souvenir que l'observatoire ait fait partie des éléments réutilisés dans le cadre de l'OTAN, comme les ouvrages Rochon, Molvange, Petersberg, etc...


Réponse de jolasjm ( 3587 ) - Posté le 02/05/2020
Dernière modification par jolasjm le 02/05/2020.
Bonjour Michel

La réutilisation purement "OTAN" est marginale, cette organisation n'ayant porté qu'un intérêt très très limité pour la LM. Le financement OTAN avait été recherché pour raison de diminution de l'impact sur les finances nationales, mais sans succès. L'OTAN considérant son vrai champ de bataille en Allemagne, n'a pas souhaité participer hors actions marginales. Dés 1947 un plan global de remise en état de ce qui pouvait l'être dans le strict cadre de la défense du territoire a été lancé, avec des milliards à la clé qui ont commencé à se déverser en 1951. Ceci a pris fin dix ans plus tard.

voir la page suivante pour plus d'infos sur le programme d'après-guerre :
https://wikimaginot.eu/V70_glossaire_detail.php?id=1000584

Les effets visibles sont aussi la remise en service de l'essentiel des usines des gros ouvrages, des tourelles qui le pouvaient, voir la reconstruction de certains blocs (four à Chaux, Schoenenbourg, Hochwald…)

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de Pascal ( 2565 ) - Posté le 02/05/2020

Bonjour Michel

Effectivement, la modernisation a été faite dans les années 1950 et a porté sur un secteur bien plus large que celui nommé 'môle Rochonvillers' qui a été simplement maintenu plus longtemps dans le cadre OTAN puis PC de la 6° Armée.

Le réseau d'origine a toutefois été abandonné à la fin des années 70, sauf quelques liaisons entre Thionville, Hettange, Rochonvillers.
Les liaisons vers Rochon ont été remplacées par de nouveaux câbles, les câbles de l'époque ayant un affaiblissement trop important pour la télécopie . Les lissons entre Thionville et Hettange (quartier Guyon Gelin) sont peut être encore en service, elles ont été modernisées en partie suite à leur déviation lors de la modification du pont SNCF de Manom dans le cadre de la mise au gabarit de la route pour la centrale de Cattenom.

Pour info; la plupart des câbles du réseau du SFT avaient été boucles dans les années 50 par des épissures réalisées en dehors des chambre de coupure, rendant ces dernières inutiles.

La liaison Metz - Antilly - Altroff - Thionville était encore en service au début des années 90, avec les limites exposées ci dessus.

Amicalement, Pascal


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.