Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Unité et personnes à identifier - Molsheim - 237° RI

Lié à la page suivante du Dico :
237° Régiment d'Infanterie(237° RI) dans la catégorie Infanterie (Unités)


Fil ouvert par Pascal ( 2724 ) - Posté le 12/05/2020
Dernière modification par Pascal le 26/05/2020.
Bonjour à tous

Ci-dessous une photo et son envers publiée sur militaria 1940, reproduite avec l'accord de son inventeur.

Qui saurait identifier l'unité et-ou les personnes posant sur ce cliché ?

Amicalement, Pascal


EDIT - Photo transférée sur la page du 237 RI - Pascal


Réponse de SCHOEN ( 787 ) - Posté le 12/05/2020

Salut Pascal,

Vu la période et le secteur, ce pourrait être du 237e RI.

Il était encore dans le coin de mémoire.

Sinon des troupes de soutien.

Amicalement

Antoine


Réponse de Daniel-1952 ( 677 ) - Posté le 13/05/2020

Bonjour Pascal,

La réponse d'Antoine est justifié, le 237e était stationné à Mutzig au mois de septembre 1939 et était de réserve générale, pour le SFBr.

Il a dut être recréer par le CM 202 et son chef de corp fut le Colonel Vigneron.

Mais les bataillons devait être réparti dans les casernements aux alentours de Mutzig.

En 1940, il est encore mentionné dans les GUF sous la 103 DIF.

Amicalement
Daniel


Réponse de Pascal ( 2724 ) - Posté le 15/05/2020

Salut Antoine et Daniel

Reste plus qu'à créer une âge sur le 237° RI ;-)

Qui est volontaire ?

Amicalement, Pascal


Réponse de SCHOEN ( 787 ) - Posté le 25/05/2020
Dernière modification par Pascal le 26/05/2020.
Hello Pascal,

Voilà pour le 237e RI.

Les archives ne sont pas très fournie :-/

A++

Antoine


Le 237e régiment d'infanterie est mis sur pied le 2 septembre 1939 à Mutzig. C'est un régiment de catégorie B, de type nord-est. Il est constitué d'un état-major, d'une compagnie de commandement, d'une compagnie régimentaire d'engins, de 3 bataillons et de la 14e compagnie divisionnaire antichars. Il est commandé par le Lieutenant-Colonel Louis Charles Vigneron. Les effectifs du régiment sont de 68 officiers, 300 sous-officiers et 2390 hommes de troupes (état au 23 mai 1940).

Le 4 novembre 1939, le chef d'état-major est le chef de bataillon Julien Maignant, le chef de Bataillon Marcel Jean Lebreton est commandant du 1er bataillon, le commandement du 2e bataillon est assuré par le chef de bataillon Victor Bouin et celui du 3e bataillon par le chef de Bataillon Foucher.

A partir du 8 septembre, il occupe la forteresse de Mutzig qu'il s'attèle à mettre en état de défense. Le 10 octobre, il est envoyé à Strasbourg pour renforcer le 172e régiment d'infanterie de forteresse, à l'image du 226e régiment d'infanterie. Il réalise des travaux de fortification de campagne, construit des blockhaus, creuse des positions retranchées, pose des barbelés, aménage les champs de tirs des armes dans les zones boisées. Un bataillon est cantonné au nord du Neuhof, dans le quartier Lizé, un bataillon est stationné au Stockfeld et le troisième est en réserve et en instruction à Eschau. Chaque semaine, les bataillons se relevaient pour répartir les efforts et maintenir l'instruction des hommes.

Le 7 avril, il est concentré sur la partie sud du secteur, entre le forts Hoche et l'ouvrage intermédiaire Uhrich-Hoche, ouvrages allemands de la ceinture détaché de Strasbourg construite au 19e siècle. Il occupe alors le secteur avec pour mission de le défendre avec ses moyens, occupant les blockhaus qu'il a contribué à construire depuis le début du mois d'octobre.

Le 16 avril il est envoyé à Saverne pour servir le 43e corps d'armée de forteresse. Il y réalise des travaux de fortifications à l'intérieur de la position de combat. Le 6 mai au soir, il est envoyé à Longeville sous les ordres de la 8e division d'infanterie avec qui il prend part aux combats de Pont de Missy sur Aisne, de Sermoise, de Ciry Salsone, de Serches, de Couvrelles, de Citry, de Villare, sur le Marne, de Pavant, etc. Avant d'être dissous le 2 août, il tient une portion de la ligne de démarcation pendant tout le mois de juillet.

Son insigne, a une symbolique particulièrement forte. Il comporte la porte de Mutzig sur laquelle se trouve une cigogne. Une montagne domine la porte (Mutzig) avec une tourelle à canon représentant le fort de Mutzig.

Archives du 237e régiment d'infanterie de forteresse, service historique de l'armée de terre, côte 34N169.


EDIT - Photo de l'insigne transférée sur la page du 237 RI - Pascal


Réponse de Pascal ( 2724 ) - Posté le 26/05/2020

Salut Antoine

Merci, cela fera un bon début ;-)

A bientôt

Amicalement, Pascal


Réponse de Pascal ( 2724 ) - Posté le 26/05/2020

Antoine,

peux tu me donner les sources pour l'insigne du régiment ??

Merci, Pascal


Réponse de SCHOEN ( 787 ) - Posté le 26/05/2020

Pascal,

Source : les Gardiens du Rhin

À plus
Antoine


Réponse de Pascal ( 2724 ) - Posté le 27/05/2020

Merci Antoine

Voilà, la page est en ligne

Amicalement, Pascal


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.