Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Blockhaus à proximité de I4

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
I4 (Chambre de coupure)


Fil ouvert par Pascal ( 2867 ) - Posté le 22/11/2020

Bonjour

La carte IGN et les photos des années 50 laissent apparaitre des constructions marquées comme 'milit' pour certaines par IGN
Cartomaginot en avait référencé certaines non reprises sur wiki.
l'un de vous at-il des infos sur ces éléments ?

Amicalement, Pascal



Réponse de jolasjm ( 4025 ) - Posté le 22/11/2020
Dernière modification par jolasjm le 22/11/2020.
bonjour Pascal

Attention, car là on a affaire à la tête de pont de Gerstheim, dont les abris et blockhaus ont été construit par les allemands durant l'annexion (comme Neuf-Brisach, etc) avant 1914.

De nombreux blocs dans cette zone sont donc en réalité allemands du début 20° Siècle, ce qui explique les sigles "blockhaus" de l'IGN. Ce n'est pas pour autant qu'ils ont été réutilisés, car nombre d'entre eux ont été examinés et détruits dans les années 20 par l'armée française. Peu ont été réemployés.

La meilleure personne qui pourrait faire le tri est Antoine. Daniel a peut-être des indications aussi sur les têtes de pont de Haute Alsace (Neuenburg-Chalampé, Istein, etc).

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de Pascal ( 2867 ) - Posté le 22/11/2020

Bonjour Jean-Michel

Au vu de la ribambelle de petites constructions en cercle et de leur forme, je pensai aux peu à cela. Merci pour ta réponse.

Amicalement, Pascal


Réponse de SCHOEN ( 819 ) - Posté le 22/11/2020

Hello,
Je confirme, c'est bien des constructions ex-allemandes.
Mais, Jean-Michel, elles n'ont pas été détruites dans les années 20, contrairement aux TP plus au sud de Rhinau et Schoenau. Les créneaux actifs ont été en revanche obstrués.
Il y en a très peu, mais il y en a qui ont été retournés. Dans ce cas, je les ai normalement ajouté à wiki.
A++
Antoine


Réponse de Daniel-1952 ( 719 ) - Posté le 22/11/2020

Bonjour Antoine,

je t'avais envoyé un courriel pour le secteur de Schœnau, l'as tu reçu ?

Dans le Nara il parle des ouvrages allemands, mais ne les nomme pas.

Amicalement
Daniel



Réponse de SCHOEN ( 819 ) - Posté le 22/11/2020
Dernière modification par SCHOEN le 22/11/2020.
Salut Daniel,
J'ai rapidement lu hier. Mais je vais du coup te répondre ici, pour permettre à quiconque de lire.
A ce que j'en ai retenu, la totalité des ouvrages allemands de la TP de Schoenau ont été démoli. C'est dommage, comme vous le verrez par le plan 3D joint... Mais il semble que ce ne soit finalement pas le cas proche du Rhin, à en croire ton document et un autre croisé récemment sur les organisations défensives des années 30.
Voici les cartes de la TP allemande de Schoenau. Dans ton document, je ne vois que l'ouvrage n1 qui pourrait coller. Je n'ai pas le plan dans la série des plans que j'ai.
A++
Antoine




Réponse de EST ( 91 ) - Posté le 22/11/2020
Dernière modification par EST le 22/11/2020.
Bonjour,

Je voie qu'Antoine à déjà répondu.
Pour précision ces blocs font partie de la tête de pont de de Gerstheim traité aux pages 514 à 517 de "De la ceinture fortifiée de Strasbourg à la position de la Bruche".

Bien à vous.
Dominique


Réponse de SCHOEN ( 819 ) - Posté le 22/11/2020
Dernière modification par SCHOEN le 22/11/2020.
Bonjour Dominique,
Vous faites uniquement allusion aux blocs proche de I4 ? Et non ceux dont je parle à Schoenau ?
Si vous êtes intéressés par le sujet, voici un état des organisations allemandes indépendantes l'une de l'autre du Rhin supérieur (hors position de haute-alsace) :
- position avancée de la place Strasbourg à Plobsheim (armierungs*)
- tête de pont (TP) de Gerstheim (Armierungs)
- TP Rhinau (Armierungs)
- TP Schoenau (Armierungs)
- TP Marckolsheim (Armierungs)
- TP Neuf-Brisach (fortification permanente + Armierungs)
- TP Chalampé (fortification permanente + Armierungs)
- position de Kembs (position avancée rive gauche de Istein) (fortification permanente + Armierungs)

Bien cordialement

Antoine


* Armierungs = mise en état de défense 1914-16


Réponse de EST ( 91 ) - Posté le 22/11/2020

Rebonjour Antoine,

Je ne parlais que du sujet d'origine à savoir les bloc proche du I4.
Pour le reste merci pour ces informations.
Je me suis souvent posé la question suivante :
Pourquoi n'a ton pas transformé les tourelles de 57 mm TR allemande à Neuf-Brisach en tourelle mortier de 75 mm comme les Belges sur Lièges et Namur. Et obtenir ainsi un point fort sur le Rhin ?

Amicalement
Dominique


Réponse de SCHOEN ( 819 ) - Posté le 22/11/2020

Re bonjour,

Il y a deux réponse possible (pour les principaux arguments), autre que « parce que ce sont des belges ;-) .... NB. Finalement il n’y a que Mutzig dont l’orientation aurait pu bénéficier aux troupes françaises. Ce problème d’orientation ne se posait pas pour les Belges.

La seconde réponse est le refus du commandement français d’investir des crédits dans de la fortification permanente qui ne répondrait plus au standard de protection pour de la fortification permanente d’après 1918, si ça ne se joue pas à grand chose...

En voix off, j’aime bien rajouter en réponse : L’ego de nos officiers d’antan, faire mieux que les allemands. Et pour faire mieux, on ne peux pas utiliser de l’allemand et encore moins un concept allemand. Parce que finalement, rien (ou presque) des idées allemandes en matière de fortification n’a été repris dans les années 1920-1930...

Antoine


Réponse de Daniel-1952 ( 719 ) - Posté le 22/11/2020

Bonjour A tous,

Merci pour les réponse,

Pour le "De la ceinture fortifiée de Strasbourg à la position de la Bruche", il est introuvable en numérisé, et l'exemplaire sur Ebay et chez Gangolff, sont plus cher aux poids que l'or.

Amicalement
Daniel


Réponse de jolasjm ( 4025 ) - Posté le 22/11/2020

Salut Antoine

Merci de tes lumières. On attend de tes nouvelles avec impatience sur cette question passionnante des têtes de ponts allemandes du Rhin.
Je rajouterai sur le point relatif aux tourelles de 57mm de NB - outre les points que tu mentionnes et qui font sens - que la CORF considérait la défense du Rhin comme un front de simple liaison (une "courtine" selon le terme du rapport de la CDF), d'une priorité secondaire et amplement protégé par le Rhin (sauf que les allemands ne le savaient pas, un peu comme les Ardennes !!), et qu'elle n'allait surement pas dépenser un centime à moderniser des tourelles d'un intérêt marginal à ses yeux quand elle manquait déjà des moyens par ailleurs pour construire de "vraies" tourelles dans les Régions Fortifiées ;-)

A+

Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.