Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Comment déterminer les détails des transmissions ?

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
U2 (Chambre de coupure)


Fil ouvert par DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 01/12/2020

Bonjour à tous,

Je souhaite être le plus complet possible pour le détail des fiches que j'entre.

J'ai vu sur des chambres de coupure précédentes, que vous pouviez déterminer facilement le nombre de connexions, le nombre de paires et de câbles, même lorsqu'il n'y avait pas le répartiteur en place.

Pouvez m'aider à déterminer cela ?

Par exemple, pour cette chambre de coupure (U2) dont je n'ai su qu'identifier le type, comment faire pour connaître les différentes connexions et le type de boîtier qui était présent ?

Merci d'avance,

Antoine


Réponse de jolasjm ( 4280 ) - Posté le 01/12/2020
Dernière modification par jolasjm le 01/12/2020.
Bonsoir Antoine

Pour faire cela, il faut mettre la main sur les plans d'époque des réseaux téléphoniques de forteresse. Ceux-ci sont en général renseignés avec les tailles de faisceaux selon les différentes branches entre CC.

Possible que Pascal ait le plan schématique du réseau du SF de Rohrbach. Voyons ce qu'il en dit, sachant qu'un vrai expert du domaine comme lui est capable d'avoir une idée rien qu'en regardant les distances entre trous de fixation dans le mur !

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 02/12/2020

D'accord !

Effectivement, sans le plan du réseau contenant toutes les données, c'est encore plus difficile.

J'ai pu effectivement mesurer son expertise sur une autre chambre de coupure !


Réponse de Pascal ( 3011 ) - Posté le 02/12/2020

Bonjour Antoine.

Le plan du réseau téléphonique du SF Rochbach est affiché dans la cartographie du secteur fortifié. Il suffit de laisser la souris sur l'u e de liaisons pour obtenir des infos sur celle-ci, et le nombre de circuits est indiqué lorsqu'il est connu.

Reste ensuite la possibilité de déterminer la capacité d'un câble à partir de son diamètre . Les câbles utilisés ont été en général des câbles à 38 paires, 14 paires, 6 paires, 3 paires ou une paire.

Pour déterminer le type de matériel, il faut utiliser les entrâtes des fixations lorsqu'ils ont disparu. Avec un peu de logique, il est possible dans 99% des cas de déterminer avec exactitude ce qui était utilisé.

Un tableau reprenant ces entrâtes est disponible sur le site, il faut faire une recherche avec "entraxes" et le tour est joué.

Selon les infos dont je dispose le tronçon U serait d'une capacité de 56 circuits. Soit avec des câbles standard quatre câbles à 14 paires (ce qui est peu probable) ou construite avec du câble hors norme récupéré par exemple auprès de l'administration des PTT.

En passant sur place, il faudrait relever le nombre de cables et leur diamètre sur plomb. Cela permettrait à coup sur de déterminer la capacité réelle de cette nappe.

Bien cordialement, Pascal


Réponse de Pascal ( 3011 ) - Posté le 02/12/2020

PS :Attention, les diamètres sur plomb des câbles au papier (partie enterrée du réseau) et ceux des câbles au caoutchouc sont différents. Les câbles isolés au papier sont ceux utilisés dans la partie souterraine et ils sont prolongés par de courts tronçons de câble isolés au caoutchouc pour les protéger de l'humidité. Un manchon les sépare.

Pour plus d'infos sur cela, voir la brochure TM32 - Le téléphone dans la Ligne Maginot disponible dans la partie Documents du site


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 02/12/2020

Merci de ces informations précieuses Pascal !

Donc si je résume :

- Pour connaître le détail des câbles (nombre de paires) : Mesurer le diamètre du câble (mais dans ce cas, existe-il un tableau des différentes mesures ?)

- Pour connaître le détail des équipements téléphoniques : Mesure la distance entre les entraxes des fixations (ce qui correspond donc à la hauteur ou à la longueur entre 2 vis des anciennes fixations)

Dis moi si j'ai juste.

Question, qu'appelles-tu le diamètre sur plomb des câbles ?

Merci d'avance,

Antoine


Réponse de Pascal ( 3011 ) - Posté le 02/12/2020

Bonsoir Antoine

J'ai à quelque part (mais ou ???) un tableau reprenant les diamètres des câbles et leur capacités. Je vais tenter de remettre la main dessus.

Pour connaitre le type d'équipement, il faut effectivement mesurer l'entraxe horizontal entre les fixations et le vertical si il existe. Le tableau indique le type de matériel correspondant.
Il faut tout de même savoir à peu prés ce qui pouvait se trouver à cet endroit pour pouvoir faire une détermination correcte, certains entraxes étant très proches et la tolérance d'écartements des fixations étant elle même assez élevée.

Les câbles de cette époque sont protégés par une gaine de plomb, elle même recouverte d'une toile goudronnée, d'un feuillard en acier parfois double et d'une nouvelle couche de toile ou fils goudronnés. Le diamètre le plus constant de nos jours est celui de la gaine plomb; les autres couches ayant disparu ou gonflé.

Bien cordialement, Pascal


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 04/12/2020
Dernière modification par DK_Antoine4 le 04/12/2020.
Bonsoir Pascal,

Merci des détails.

Je suis retourné donc à U2 pour prendre des mesures.

Première surprise, la chambre de coupure en elle-même fait 2m sur 2m (j'ai mesuré plusieurs fois) et cela ne semble donc correspondre pas un type B1 classique mais agrandi ?

Les mesures prises des entraxes semblent correspondre à une boîte de coupure de type 3 (et donc 84 circuits ?!).

Les départs / arrivées des câbles sont impossibles à décerner à cause du nombre d'immondices traînant au sol, se mélangeant à l'eau.

Je joins des photos de l'intérieur de la chambre et des mesures prises.

Légende dans l'ordre :

1. Chambre de Coupure, Mur de face
2. Chambre de Coupure, Mur de Face, mesure entraxe en largeur par rapport aux emplacementx des vis sur le bois
3. Chambre de Coupure, Mur de Face, mesure entraxe en hauteur par rapport aux traces d'emplacement sur le béton
4. Chambre de Coupure, Mur de Face, mesure entraxe en largeur par rapport aux traces d'emplacement sur le béton
5. Chambre de Coupure, Mur de Gauche
6. Chambre de Coupure, Mur de Gauche, mesure entraxe en largeur par rapport aux traces d'emplacement sur le béton
7. Chambre de Coupure, Mur de Gauche, mesure entraxe en hauteur par rapport aux traces d'emplacement sur le béton
8. Chambre de Coupure, Arrivée des câbles (on en distingue 2)
9. Chambre de Coupure, Mur de Droite

Dans l'attente de ton expertise,

Merci d'avance,

Antoine



Réponse de Pascal ( 3011 ) - Posté le 04/12/2020
Dernière modification par Pascal le 04/12/2020.
Bonjour Antoine

Il devait effectivement bien s'agir d'un boitier type 3 pour 82 circuits sur le mur de face. Ce qui laisse alors supposer que ce tronçon soit constitué d'un câble à 38 paires de chaque coté.

Il ne semble pas qu'il y ait eu de boitier de protection pour des raccordements de lignes de campagne, et cela laisse de la place pour un câble 6 paires vers un boitier aéro souterrain , sauf si il y a eu un rajout de conjoncteurs dans le boitier, auquel cas ce câble pouvait etre à 14 paires.

Pour le mur de gauche, je ne sais pas de quoi il s'agit, cela ne correspond à aucune cote connue. Cela dit, si les tiges dépassant du mur sont identiques à la fixation subsistant sur le mur de face (ce qui ne semble pas etre le cas sur les photos), ce aurait pu etre un support bois comme sur le mur de face. La largeur des madriers aurait permis de rajouter un autre boitier d'entraxe vertical 545 (répartiteur ou boitier de protections pour panneaux muraux), mais c'est peu probable car il aurait fallu faire une liaison par câble entre les deux boites au lieu d'une liaison par tubes permise si les boitiers avaient été mis cote à cote sur le mur de face ou la place ne manque pas, que 128 + 84 ou 84 + 84 n'ont pas de sens sur cette rocade et que manifestement, aucun central n'a été installé dans cette chambre.

Les dimensions de la chambre sont différentes de celles du plan type, qui reste un plan type. Dans la réalité, chaque direction du génie avait adopté ses propres plans pour les chambres de coupure. Ceux proposés sur wikimaginot sont en fait une extraction des différents plans types connus, les dimensions de la pièce des répartiteurs restant indicatives.


Bien cordialement, Pascal


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 07/12/2020

Bonsoir Pascal,

Merci pour ces détails.

Donc je peux conclure avec les affirmations suivantes sur la fiche :

- La chambre U2 possédait un boîtier de type 3 pour 84 circuits (82?), d'après les mesures sur place.
- Elle était reliée à la chambre U1 par un câble à 38 paires, et à la chambre V également par un câble à 38 paires
- La chambre disposait probablement d'une liaison aéro-souterraine avec un câble 6 paires vers une destination inconnue
- Les mesures de la chambre U2 sont de 2m par 2m, légèrement plus grande que le plan type d'une chambre B
- La chambre U2 possédait également un emplacement pour un matériel sur le mur de gauche, dont l'utilité reste inconnue

Merci d'avance de ta confirmation,

Antoine


Réponse de jolasjm ( 4280 ) - Posté le 08/12/2020
Dernière modification par jolasjm le 08/12/2020.
Bonjour à tous

Les documents allemands sont souvent d'une grande aide. Ci-joint une carte du réseau téléphonique des vosges, datée de 1941. Les tailles de nappes et positions de CC y sont bien précisées.

Source : US-NARA T78-R625 - OKH-Etude du réseau téléphonique Maginot dans le cadre du retournement de la LM en 1941 (documents récupérés par les américains en Allemagne)



Réponse de jolasjm ( 4280 ) - Posté le 08/12/2020
Dernière modification par jolasjm le 08/12/2020.
... à noter que la chambre de coupure type B a une pièce principale qui fait précisément 2mx2m. Ci-joint le plan-type de la Mle B. Le modèle B1 (ou B type Valenciennes) est un peu plus petit (2mx1,5m)

La chambre U2 est donc conforme au plan-type B.

Cordialement
Jean-Michel



Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 09/12/2020

Carte très intéressante !

C'est bien noté pour le modèle type B de 2x2m

Il y a donc en modèle un type B, B1 et B2 ?

Autre question, sur la carte on voit deux liaisons à 38 paires partir "dans le vide" à partir de la chambre BV-2 de Lambach.

A quoi pouvaient être reliées ces deux liaisons ?


Réponse de jolasjm ( 4280 ) - Posté le 09/12/2020

Bonjour

C'est le principe même des plans-types émis par les organismes centraux. Ce ne sont que des guides que les bureaux d'études de directions du génie ou des travaux de fortification avaient toute liberté d'adapter aux contraintes et nécessités locales.

Dans ce cas, la Direction de Strasbourg a de toute évidence décidé de suivre le plan type relativement rigoureusement. D'autres comme celle de Valenciennes ont décidé de diminuer la taille pour gagner trois francs six sous tout en lui conservant sa finalité. Enfin, d'autres bénéficiant d'un terrain en pente ont décidé de faire des entrées de plain-pied. On a donc au final un plan-type et un seul avec x variantes locales (B1, B2, ...)

Les circuits "dans le vide" correspondent probablement - après discussion avec Pascal - à des lignes aériennes de circonstance servant à doubler ou à créer des liaisons transversales de circonstances. En l'occurence sur cette carte la CC WO1 de Montbronn possède aussi deux lignes identiques "dans le vide" partant vers BV2.

Vous avez sans doute constaté que ces rocades sont en noir surligné de gris (probablement d'une couleur jaune ou verte sur l'original). Ces lignes souterraines et aériennes étaient (selon la légende de la carte) prévues d'être démontées par les allemands car elles se trouvaient en avant de la future ligne de résistance de la LM retournée.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 28/12/2020

Merci pour ces réponses Jean-Michel, et ces indications.

Pour en revenir à U2, je vais soumettre les détails appris sur ce topic à validation sur la fiche de la chambre de coupure.

Merci encore de vos réponses.


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.