Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



La chambre oubliée

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
B3 (Chambre de coupure)


Fil ouvert par DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 30/12/2020
Dernière modification par Pascal le 31/12/2020.
Bonsoir à tous,

J'ai terminé aujourd'hui mes investigations sur le terrain pour la chambre B3.

En effet, si son emplacement n'avait rien de secret grâce à la cartographie et au cadastre , la réalité sur le terrain était tout autre.

La chambre était enfoui sous 30 à 50cm de terre, où avaient poussé arbustes et végétation.

Aussi ai-je entrepris de creuser pour vérifier l'état de la chambre.
La trappe, fortement rouillée, ne s'est pas ouverte facilement. Il y a fort à parier qu'elle n'ait pas été ouverte depuis les années 1970, ce que l'état intérieur confirmerait.

Après quelques heures de déblaiement pour accéder à la trappe, et après l'avoir ouverte, surprise, les boîtiers sont encore là, mais sens dessus dessous.

Il semble bien que le bois sur lequel ils étaient disposés ait pourri, entraînant la chute des boîtiers. Mais la surprise reste "bonne", avec une chambre quasi en bon état.

Voici les quelques photos.

En l'absence d'info sur l'éventuel propriétaire de la parcelle (sans doute ONF, vu la forêt), la trappe a été refermée telle qu'elle était, et la chambre enterrée à nouveau sous la terre précédemment déblayée.

L'un des boîtiers était rempli d'eau, l'humidité s'infiltrant dedans depuis le mur. L'ouverture des boîtiers fut très difficile. Vraisemblablement ils n'ont pas été ouvert depuis des lustres.

Mes interrogations sont les suivantes :

- Ces boîtiers sont-ils d'origine ? (Années 1930) ou datent-ils de la réfection du réseau dans les années 1950 ?

- Vous semble-t-il probable que cette chambre n'ait pas été ouverte depuis son "abandon" ? (sans doutes années 1970)

- Pourquoi la présence de 2 boîtiers répartiteurs pour une chambre de type B (qui semblent être, en plus, de même taille) et d'un seul boîtier de connexion ?

Merci d'avance de vos réponses,

Antoine


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 30/12/2020
Dernière modification par DK_Antoine4 le 30/12/2020.
(Alors je ne sais pas pourquoi le message s'est posté en "message reçu sur le site" mais il fait bien référence à la chambre de coupure B3, pouvez-vous déplacer le fil ?)

Voici les photos que j'évoquais au dessus



Réponse de Pascal ( 3011 ) - Posté le 31/12/2020

Bonjour Antoine

Cette chambre devait être initialement équipée de deux boitiers TM 32 type 3 pour 84 circuits reliés entre eux par des tubulures décrites ci-dessus si l'on se fie aux traces sur le mur.
La raison de l'utilisation de deux boitiers type 3 au lieu d'un seul boitier type 5 est liée à la taille du boitier type 5 puisque ce boitier ne pouvait pas passer par le puits donnant accès à la chambre de coupure.

Les boitiers photographiés ne sont pas ceux qui équipaient la chambre à l'origine. Il s'agit bien de boitiers répartiteurs type TM32, type 3 semble t'il mais ces boitiers ont été rééquipés dans les années 50 avec des têtes pour 56 paires (1).
Cette opération était faite en atelier et non sur place. Ces tetes étaient dotées d'une longueur de câble avec 56 paires qui était raccordée sur les câbles existant dans la chambre de coupure.

Il ne semble pas qu'ils se soient décrochés puisque, si c'était le cas, les madriers seraient encore visibles même pourris derrière eux et ils seraient tous deux reliés par des tubulures destinées au passage de jarretières (liaisons entre bornes) comme celle visible sur la gauche du boitier de gauche. D'ailleurs cette dernière n'a aucune raison de se trouver là ou elle est.
J'en conclu que ces boitiers ont simplement été déposés là en attendant d'être remis en place.

Si l'on ajoute à cela le manchon provisoire (noir) sur le câble à gauche, il semble que les travaux n'aient jamais été achevés dans cette chambre de coupure et le matériel destiné à cette opération simplement laissé sur place.

Pour le petit boitier, il s'agit non pas d'un boitier de prise de ligne mais aussi d'un boitier répartiteur de petite taille datant des années 50. Aucune explication quant à sa présence sur place, je ne vois aucune utilité à ce dernier.

Quoiqu'il en soit, là encore, le nombre de circuits maximal du répartiteur en correspond pas au nombre de circuits censés aboutir dans cette chambre de coupure.
Les deux boitiers totalisent 168 circuits et les câbles aboutissant dans la chambre en comptent 200. Il faut rajouter à cela les départs pour ligne de campagne (le boitier de connexion est visible dans le chasse de la trappe), soit 6 circuits à minima.

On en arrive à 206 circuits, soit 38 conjoncteurs à rajouter dans les deux répartiteurs type 3, ce qui est techniquement possible mais surcharge beaucoup ces derniers.

Aurais-tu relevé le nombre de câbles entrant dans la chambre de coupure ainsi que leur diamètre sur plomb ? Cela permettrait d'etre fixé sur la véracité des informations en notre possession quant au capacité des nappes téléphoniques de ce secteur, infos déjà mises à mal par la chambre de coupure U2 avec un répartiteur pour 84 circuits et, selon nos infos sur le réseau, 4 câbles à 38 circuits...... cherchez l'erreur ;-)

Bien cordialement, Pascal



1 - Cela explique aussi les tronçons annoncés comme disposant de 56 circuits sur les plans établis après guerre. Bien souvent, plusieurs câbles étaient manchonnés sur une même tête de câble et les paires en excédent non connectées. On les disait alors "perdues dans l'épissure". Ainsi, une nappe avec deux câbles 38 et 14 devenait 52 paires et une nappe avec deux câbles 38 , 56 paires lorsque seul une tête de câble 56 était utilisée


Réponse de DK_Antoine4 ( 70 ) - Posté le 31/12/2020
Dernière modification par DK_Antoine4 le 31/12/2020.
Merci pour ces informations Pascal.

Petite précision, qui a son importance : Les boîtiers n'étaient pas comme cela adossés au mur.

C'est moi qui les ai remis debout pour les prendre en photo.

Ils étaient n'importe comment, moitié à terre pour l'un, moitié sur le mur à proximité de la porte pour l'autre.
La présence des madriers pourris à leurs côtés m'a fait penser qu'ils auraient pu tomber de leur support.

Mais s'ils n'ont jamais été connectés comme tu l'expliques, ça a aussi son sens. Mais les boîtiers auraient alors été laissés en bien mauvaise posture...

J'ai pris en photo les arrivées / départ de câbles ci-dessus (je n'arrive jamais à identifier lesquels sont les départs ou arrivées....). Sur la droite de la chambre, il y a vraisemblablement 4 emplacements, et 2 câbles qui en sortent, idem à gauche et au milieu. Je n'ai malheureusement pas pensé à les mesurer.

-----

Autre question, les répartiteurs TM-32 avec une "tête modernisée" présents dans cette chambre ont donc été placés après-guerre.

La chambre aurait donc été modernisée, ses anciens répartiteurs enlevés pour en placer ces nouveaux ?

La chambre est en arrière d'un abri-caverne, elle devait tout de même avoir son importance, c'est étonnant que des travaux soient inachevés, non ?


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.