Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Ouvrage du Galgenberg

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
GALGENBERG - A15 (Ouvrage d'artillerie)


Fil ouvert par mathieju ( 141 ) - Posté le 15/12/2016

Une photo de Michel Mansuy (site www.forticat.com) datant de 1984 montre une voie de 60 se dirigeant vers l'entrée du Galgenberg, avec ce qui ressemble à un dépôt de sable à gauche de l'entrée. Cette voie aurait été démontée à cette époque et n'est plus visible sur des photos de 1985-1986, éliminée sans doute avant ou lors de la réalisation de la création du parking devant l'EM.
Quelle était sa fonction, sa destination dans l'autre direction? Sachant que le Galgenberg était approvisionné par camions, elle ne pouvait pas se raccorder sur le réseau intérieur et n'est certainement pas d'origine Maginot. Peut-être était-elle en fait simplement une installation d'après-guerre pour l'utilisation des galeries dans la culture des champignons? Mais alors, pourquoi l'avoir prolongée vers la route militaire, en s'éloignant de l'EM ?
Merci de toute information en provenance des "anciens".


Réponse de Jidu ( 6 ) - Posté le 16/12/2016

Bonjour,

Je ne connais pas la réponse exacte à la question, mais voici une hypothèse: l'EM de l'ouvrage du Galgenberg est certes de type B, ce qui la destine, théoriquement, à l'approvisionnement par camions. Pourtant, cela ne signifie pas, en pratique, que l'approvisionnement et le ravitaillement de l'ouvrage ne se soit effectué par ce seul et unique moyen. En effet, rien n'empêchait les autorités militaires de vouloir procéder, après coup, à la construction d'une voie de 60 afin de relier l'ouvrage au réseau ferré militaire. Par exemple, il y a le cas de l'ouvrage du Four à Chaux (Secteur Fortifié des Vosges) et de l'ouvrage de Schoenenbourg (Secteur Fortifié de Haguenau), lesquels possèdent une entrée de type B, et qui pourtant, étaient en voie d'être reliés au réseau ferré militaire en 1940 (je ne suis pas sûr que les travaux aient étés achevés). D'ailleurs, le cas de figure inverse existait aussi dans les gros ouvrages du Secteur Fortifié de La Crusnes (Fermont, Latiremont et Bréhain), lesquels ont une entrée de type A, mais qui n'ont pourtant jamais étés raccordés au réseau ferroviaire à cause d'un manque de crédits. Comme quoi, la théorie ne préjuge en rien de la pratique.

Cordialement,

Julien DUVÉRÉ


Réponse de jolasjm ( 4455 ) - Posté le 17/12/2016
Dernière modification par jolasjm le 17/12/2016.
Bonjour,

Il y a en effet eu des exceptions à la règle concernant le type d'entrée, exceptions liées aux circonstances locales et priorisations budgétaires. L'excellent livre de Jean-Bernard Wahl sur le chemin de fer militaire sur voies de 0,60m apporte quelques éléments de réponse à vos questions:

Concernant le GALGENBERG, aucune voie n'est prévue avant-guerre pour aller à l'ouvrage. Seule une lettre du gouverneur de Metz au Ministre de la guerre le 03/09/1934 précise que l'ouvrage sera alimenté à partir de la rocade 0.60m du KOBENBUSCH avec fin de parcours par camion... Une carte de fin 1939 détaillant le réseau sur le ban la 3° Armée ne montre aucune voie, ni réalisée ni même en projet, vers le GALGENBERG. Il est donc à peu près certain que la voie vue sur cette photo ne date pas d'avant-guerre.

Notons que dans le même secteur, la voie du SOETRICH, pourtant prévue et entamée, ne sera pas achevée en Mai 1940.

- la voie de 0.60 gare de Mattstall-FOUR à CHAUX, non prévue au départ (entrée type B), a été achevée le 15 Mai 1940...
A noter qu'une antenne était prévue pour relier cette voie à celle du HOCHWALD. Cette antenne est envisagée, comme celle du SCHOENENBOURG, dés une décision ministérielle de 1938.
- L'antenne du SCHOENENBOURG (Merkwiller-Soultz-Ouvrage) date de la même période et sera elle aussi achevée, mais plus tôt (hiver 1939-40). Les premiers trains transitent dessus en Mars 1940.

Pour en revenir au mystère du GALGENBERG soulevé par Jules, il y a deux explications possibles :
- une construction allemande en lien avec une possible utilisation de l'ouvrage comme usine souterraine (comme d'autres ouvrages l'ont été).
- une construction d'après-guerre comme évoqué.

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de Pascal ( 3094 ) - Posté le 17/12/2016
Dernière modification par Pascal le 17/12/2016.
Bonsoir

Il existe dans les archives de l'association A15-Forticat un relevé de l'état des lieux effectué par l'AC Lalloz en 1945. Ce document est suffisamment exhaustif et précis pour que ce tronçon de voie y soit cité si il existait à cette époque.

Cordialement, Pascal


Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 17/12/2016

Bonsoir et merci à tous,
Par rapport au mode de livraison, je voudrais mentionner une remarque d'un passionné (du Michelsberg) lors d'une visite récente lors de prélèvements à Molvange, alors que j'examinais le treuil principal destiné à descendre des convois de 37,5 tonnes. Il m'a dit que ce treuil n'aurait peut-être jamais servi comme tel car il croyait savoir que les approvisionnements auraient été effectués en fait par camions, avec des convois légers de wagonnets en descente ?? Ceci confirmerait les remarques de Julien et de Jean-Michel.
Par contre, j'ai compulsé et numérisé plusieurs rapports d'après-guerre relatifs au Galgenberg, mais sans en trouver de 1945, et je n'y ai trouvé aucune mention de cette voie de 60. Le rapport dont parle Pascal m'a peut-être échappé dans la masse des documents, et je chercherai de nouveau.


Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 30/12/2016
Dernière modification par mathieju le 30/12/2016.
Bonsoir,
Je n'ai pas (encore) trouvé le rapport de 1945 en question.
Par contre, j'ai trouvé au Galgenberg un tirage de photo A3 datant sans doute de 1940 (des allemands et un français) qui montre un wagonnet devant l'EM, et la trace d'une voie. Il s'agit certainement d'une caisse d'évacuation des ordures vers le ravin en face. Je joins la partie gauche, ne possédant pas l'original et un scanner limité à A4.
Suivant plusieurs sources (J.-B. Wahl, "..les voies de 60", notamment) le Galgenberg aurait "hérité" en 1939 d'un locotracteur diesel "de secours" BERRY de 5tonnes, 20 ch, testé au préalable à Molvange. Il a dû être acheminé par le réseau ferré jusqu'au Kobenbusch, puis de là au Galgenberg, sans doute par la route militaire en déplaçant des tronçons de rails Decauville de derrière vers l'avant, mais ce n'est qu'une hypothèse, et l'ouvrage aurait conservé et utilisé à son profit les éléments de voie de 60.
Merci à ceux qui auraient des informations complémentaires.
Cordialement et meilleurs voeux à tous pour 2017.



Réponse de Pascal ( 3094 ) - Posté le 27/01/2017

Bonjour

Cette voie était en place en juin 1940 ainsi qu'en témoigne une photo mise sur la page du Galgenberg sur le site. Elle était toujours en place en 1987 lorsque l'association a repris l'ouvrage, ainsi qu'en témoigne une vidéo tournée à l'occasion du déblaiement de la place devant l'entrée munitions, à l'exception peut-être de la partie franchissant la route.
Elle partait de l'entrée, commençant avant la partie bétonnée donnât accès au hall d'entrée, et s'achevait au niveau de la décharge de l'ouvrage, à une centaine de mètres de là. ce tronçon était selon toute vraisemblance effectivement utilisé pour l'évacuation des ordures de l'ouvrage.

Elle a été démontée lors de la réfection de l'enrobé de la route et du terre plein devant l'entrée vers les années 2000.

Cordialement, pascal


Réponse de AL34 ( 2 ) - Posté le 27/01/2017

Bonsoir.
Pour confirmation.



Réponse de mathieju ( 141 ) - Posté le 29/01/2017
Dernière modification par mathieju le 29/01/2017.
Bonjour,
Merci de vos commentaires.
La photo de ma dernière intervention démontrant la présence d'un wagonnet à ordures sur rails extérieurs en 1940 a été ajoutée sur le site, mais ce n'était en fait que la moitié gauche d'un tirage A3 d'une photo découverte dans les archives du Galgenberg.
Voici la photo complète, montrant aussi la présence d'un soldat français (équipe d'entretien, sans doute), image reproduite par photographie de ce tirage A3 en l'absence de toute indication d'origine (allemande certainement) ni de collection privée.
On remarque en outre la sortie de la canalisation d'eau qui ravitaillait le casernement de sûreté situé à une centaine de mètres de là depuis un réservoir et un surpresseur situé dans l'EM.
Cordialement.
Jules Mathieu
PS: le fichier photo DSC 3486 dépassant les 4 MO, et ne sachant pas comment le compresser, je l'envoie par une autre voie.


Réponse de jolasjm ( 4455 ) - Posté le 29/01/2017

Bonsoir Jules

Pas de souci. On met l'image réduite sur le site.

Cordialement
Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.