Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot


HOMMES DU 146° au centre le sgtc Beaury 1933

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
LANGHEP Sud (Casemate d'infanterie)


Fil ouvert par underwood ( 14 ) - Posté le 16/12/2016

a conserver , si cela peut apporter quelque chose a wikimaginot.

précision au cas ou , bienvenu.



Réponse de jolasjm ( 4826 ) - Posté le 18/12/2016

Bonjour

Nous allons en effet la conserver, car pertinente sur la page du 146° RIF (même si à cette époque c'était encore le 146° RI).

Intéressant de voir le parcours du SgC BEAURY au travers des dédoublements/détriplements de régiment : 146° RI, puis 162° RIF en 1935 puis 161° RIF en 1939.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de underwood ( 14 ) - Posté le 18/12/2016

Bonsoir jean Michel ,

Serrurier de formation , sur le tas à l'époque chez son oncle , il croisa ce qui allait devenir ma grand mère dans le village . À la près demande le père de la futur mariée répondît à Henri Beaury , "si tu veux ma fille , il te faut un métier avant "
Mon grand père épousa en premier la carrière militaire de contrat en renouvellement au 22 RTA à Toul , si je ne fait pas d'erreur .
En 1932/1933 il arriva au 146 RI , puis 162 et 161. Il fit un stage sur l'armement à bitche.
Libéré en avril 1945 , il était de retour à la vie militaire vers le 15 juin 45 .( juste un mois de permission lui a été accordé après 5 ans de captivité, c'est pas énorme je trouve )
La , je pense qu'il fit une erreur , au lieu de retourner dans l'Est du pays avec ses anciens chefs , il choisit le matériel , un ERM. En 1947 il est limogé par mesure économique dernier arrivé, premier viré. Ah ! J'oubliais :-) il avait le choix quand même , viré ou l'indo. Ce qu'il refusât , estimant que 5 ans loin des siens été suffisant .
Donc il se retrouva dans vie civile. L'effet perfide de ce limogeage par la grande muette était , qu'elle était susceptible de lui faire reprendre du service .
En bon soldat pendant 10 ans il passa tout les ans une visite de réforme .
Il retourna une fois au langhep dans les années 50/55 , il y eu quelques photos qui hélas , je ne retrouve plus .
Le sous lieutenant Beaury décéda en 1966 à l'âge de 59 ans ( relativement jeune ) sa dernière volonté fut d'être enseveli avec son uniforme .....

De cette façon , vous avez l'avant et l'après ligne maginot.

Cordialement
Didier.


Réponse de jolasjm ( 4826 ) - Posté le 19/12/2016

Bonsoir Didier,

Merci de ces précisions sur la biographie de votre grand-père et son parcours militaire particulier. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, on va rattacher cet échange non pas au 146° RIF mais à la casemate de LANGHEP Sud, dont il a assuré le commandement, et où cette information sera sans doute mieux et plus directement mise en valeur.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de underwood ( 14 ) - Posté le 19/12/2016

Bonsoir jean Michel ,

Je vous laisse juger de ce qui est mieux pour wikimaginot .

Dans un premier temps , je dirais faute de mieux , cette photographie peut peut être illustrer la fiche du 146 RIF .

À vous de voir ...

Cordialement

Didier.


Réponse de jolasjm ( 4826 ) - Posté le 19/12/2016

Re-bonsoir Didier

La photo en question est sur la fiche du 146eme depuis hier. Merci encore pour ces contributions historiques.

Bonne soirée
Jean-Michel


Réponse de underwood ( 14 ) - Posté le 19/12/2016

Re bonsoir jean Michel ,

Merci de rien, à mon sens c'est logique . Ces photos, papiers ont été gardés " précieusement " par mon grand père, pour certains comme les ordres recopiés, ils ont été jusqu'au stalag , puis par sa femme.

Ce serait idiot qu'ils restent enfui au fond d'un carton , risquant un jour d'être perdu, détruit . Par les affres de la vie , j'ai passé beaucoup de temps avec ma grand mère , qui m'a souvent parlée de cette époque , par ce biais elle me parlait aussi de ma mère , née à Boulay et malheureusement disparue pendant mon enfance ...

De cette façon , en transmettant par le biais de wikimaginot , je leur rends une forme d'hommage .

de la même façon , par voie oral , je pense me souvenir que le langhep sud a été victime d'un départ de feu et qu'au moment de la reddition de l'ouvrage conformément aux ordres rien ne fut détruit sauf un poste de radio civil et le sabre de mon grand père . Cassé en sortant de la casemate ...

Alors , c'est à moi de vous remercier pour ce site , pour le temps , l'énergie que vous donnez sans compter afin que nul ne les oublis et que les générations qui les ont suivie et à venir , soient informées.

Très cordialement
Didier.


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.