Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot


Cérémonie à Oermingen le 27/11/1938

Lié à la page suivante du Dico :
153° Régiment d'Infanterie de Forteresse(153° RIF) dans la catégorie Infanterie (Unités)


Fil ouvert par TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 31/07/2021
Dernière modification par TringlotTunis le 31/07/2021.
Bonjour,

Etant en contact avec la Famille du Général BOUTIGNON, ils m'ont autorisé à partager des photographies provenant de leurs archives familiales.

Trois de ces photographies ont été prises à Oermingen (67) où se situait un camp militaire occupé par (ou en partie) le 153e RIF. C'est bien indiqué dans la présentation du 153e RIF.

Je suppose donc que les photographies où ces militaires apparaissent sont de ce régiment...

Le Général de Brigade est le Général BOUTIGNON Cdt le SF de Rohrbach puis plus -tard de la Sarre (en France, pas en Allemagne)
Permettez une remarque au sujet de l'explication donnée pour le Régiment de la Sarre concernant le 153e RIF. Certes il était en Sarre MAIS la Sarre n'est pas qu'en Allemagne ! Ayant des ancêtres de cette région, je sais que la Sarre traditionnelle déborde sur le territoire Français et ce n'est pas pour rien que des villes de Lorraine ou de l'Alsace bossue se nomme Sarreguemines, Sarrebourg, Sarre-Union (dénommé ainsi à la révolution et anciennement Bouquenon et Saarwerden ou Sarrewerden si vous êtes francophone)

Le second général, celui de Division, est peut-être le Général SIVOT qui était le Cdt de la RFM... Mais je n'en suis pas sûr... Si vous pouviez le confirmer, l'infirmer et dire qui est-ce, merci d'avance Car Est-ce que le Cdt de la RFM avait une raison de venir à Oermingen... ?

Je pense que vous avons une belle vue des officiers du 153e RIF dont son Cdt le Colonel REYX... Qu'en pensez-vous je pense plutôt à celui qui est à gauche avec un béret sur une des photos... ?

Le Lieutenant-colonel avec un brassard de deuil (car je ne pense pas qu'un Lieutenant-Colonel puisse porter un brassard distinctif militaire et celui-ci me semble bien foncé mais sur une photo en noir et blanc le doute est permis...) n'est peut-être pas du même régiment ??? A moins que ce ne soit le Cdt en second du 153e RIF mais pourquoi porterait-il un képi alors que le colonel porte un béret ???

Que de questions...

En recherchant le lieu de cette photo sur Google Streets, je trouve qu'il s'agit d'un coin du Temple d'Oermingen et du cimetière attenant, or dans ce cimetière il y a des tombes de soldats du Commonwealth ! D'où ma supposition que cette cérémonie les concerne, cela expliquerait la profusion de chapeaux-melons qui n'est pas vraiment une coiffure emblématique d'Alsace (même bossue... C'est de l'humour... pardon !).

Merci de votre aide pour tout apport de détails concernant ces photos, les personnes présentes et le 153e RIF à Oermingen...

Bien cordialement.

Philippe


Réponse de jolasjm ( 5255 ) - Posté le 01/08/2021
Dernière modification par jolasjm le 01/08/2021.
Bonjour Philippe

J'ai en projet de reprendre cette page du 153° RIF à l'occasion. On devrait donc gagner en précision.

Bien d'accord avec vous que la Sarre n'est pas uniquement allemande. Juste une petite correction : Sarreguemines, Sarrebourg (j'ai une partie de mes origines par là !), Sarralbe,... ne sont pas en Alsace Bossue, mais bel et bien en Lorraine (Moselle). Seules les villes de Sarre-Union et Sarrewerden sont en Krumme Elsass (dans la langue locale). Ce détail géographico-linguistique ayant été clarifié, je suis d'accord qu'une petite explication dans le texte en question sur ce que recouvre la Sarre pourrait aider les lecteurs qui ne sont pas du coin.

Général Sivot : il n'avait aucune raison hiérarchique ou géographique de venir là. La RFM s'arrête très officiellement au SF de Faulquemont, est un élément de la 6° Région Militaire alors que là on est en 20°.
Fin 1938, Le Gal Boutignon relève de la 20° Région Militaire. Peut-être est-ce le Gal HUBERT (juste nommé à ce poste). Par contre ce n'est pas le Gal RÉQUIN (cdt désigné de la 4° Armée, membre du CSG et ancien commandant de la 20° RM), qui aurait aussi pu s'y trouver. Les photos de Réquin ne collent pas avec le personnage derrière Boutignon.

Concernant le lien entre cette série de photos et d'éventuelles tombes de troupes du Commonwealth, je n'ai pas de commentaire particulier. Je me dis simplement que si on avait là une commémoration de morts du Commonwealth en présence de hauts gradés français, il eut été logique de voir des représentants militaires anglais, genre à minima des attachés militaires de l'ambassade. Rien de cela sur les photos, car le chapeau melon ne faisait pas partie de l'uniforme d'apparat des officiers d'Albion :-) (je plaisante, bien sur).

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 01/08/2021

Bonjour Jean-Michel,

Une partie de ma famille a longtemps vécut à Faulquemont dont une branche (éteinte) était à Sarreguemines, J'ai un ancêtre qui est né à Sarre-Union et qui vécut quelques années (1809-1813) aussi à Sarreguemines avec son père qui y était Ingénieur des Ponts et Chaussées ... Dans mon texte lire "de Lorraine et de l'alsace Bossue" car le "ou" est à prendre au sens "l'un et l'autre"... et non un autre nom concernant une partie de la Lorraine...

J'ai confondu l'étendue de la RFM avec la RFL... Mille pardons, aussi pour en revenir au Général, je pense plutôt, maintenant au Général Bastidon qui en tant que Général Cdt la RF de la Lauter était le supérieur direct du Général BOUTIGNON... Mais je n'ai pas trouvé de photo de ce général pour comparer...

Le Général HUBERT était déjà avec 4 étoiles celui-là n'en a que 3 et il ne lui ressemble pas du tout... Quant à Réquin il devait déjà en avoir 5 non ?

Encore merci pour ton aide.

Bien cordialement.

Philippe


Réponse de jolasjm ( 5255 ) - Posté le 01/08/2021

Bonsoir Philippe

Merci de la clarification sémantique sur "Lorraine ou Alsace bossue". C'est plus clair et on est d'accord sur le fait que Sarreguemines ou Sarrebourg ne font pas partie de cette annexe alsacienne en territoire lorrain, rattachée au Bas-Rhin il y a bien longtemps.

Hubert était tout juste nommé Général de Corps d'Armée le 4 septembre 1938, donc en effet 4 étoiles. Il n'avait peut-être pas encore pu changer ses attributs d'uniforme ? En tous cas, la photo de Hubert colle pas trop mal avec ce qu'on voit sur ces images de cérémonie (voir photo ci-dessous). Maintenant, mes dons de physionomiste sont plus que limités, donc je n'irai pas plus loin. Simplement, si on a affaire à une commémoration, cela me parait plus relever de la logique territoriale (donc de la Région Militaire) que de la structure de forteresse. D'où l'évocation de Hubert, qui est une personne qui m'intéresse beaucoup pour le rôle qu'il a eu dans la conception de la ligne Maginot (notre sujet) en tant que secrétaire de la CORF de 1930 à 1934. Il faudra qu'on lui crée sa fiche aussi.

Bien cordialement
Jean-Michel



Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 01/08/2021

Compléments,
Voici les deux photos que j'ai regardé du Général HUBERT. Il est plutôt mince est élancé alors que celui de la photo à Oermingen est plutôt légèrement enveloppé...
Je serai curieux de connaître un Général passant de Corps d'Armée qui n'ait pas cousu sa 4e étoile la veille du jour où il y a droit... Surtout pour une manifestation se passant une dizaine de jours après sa nomination... Mais tout est possible...
Le Général BASTIDON était aussi, je pense (je n'en suis pas sûr), déjà Général Cdt le Groupe de Subdivisions de Saverne qui correspond bien à la zone concernée.
Bien cordialement.
Philippe



Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 01/08/2021

Bonsoir,
Sur le "Musée des étoiles" à l'adresse suivante :
http://museedesetoiles.fr/piece/general-darmee-ragueneau/
on trouve dans la photo de la promotion de l'école de guerre le Colonel BASTIDON. Je trouve qu'il y a plus de ressemblance... C'est au 2e rang le 2e en partant de la gauche... Evidemment la source n'est pas terrible...
Bien cordialement.
Philippe



Réponse de jolasjm ( 5255 ) - Posté le 01/08/2021

Bonsoir Philippe

Il faut l'œil de la foi. Ils avaient tous la même moustache à cette époque ! A se demander si ce n'était pas une technique délibérée pour se fondre dans la masse et se faire passer - surtout vu de loin - les uns pour les autres face à l'ennemi.
Je pense qu'à ce stade on ne pourra pas aller beaucoup plus loin, et tout cela reste hypothétique.

Bonne fin de soirée et bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de alainH ( 280 ) - Posté le 02/08/2021
Dernière modification par alainH le 02/08/2021.
Bonjour Philippe,
Je possède quelques éléments concernant cette cérémonie du 27 XI 1938, cérémonie qui a fait l'objet d'un important reportage photographique par M. Montag, photographe bien connu à Bitche (attention, sa fille ou petite-fille semble être tatillonne sur les droits d'auteur ...)
Ces photos sont identifiées de diverses manières, la plus complète étant "Souvenir de la réception du 1er Bataillon du 153e RIF à Oermingen le 27 XI 1938". Mais il faut savoir que le 1er Btn était initialement au camp de Bitche et qu'il est venu en avril 1938 à Oermingen (quand les bâtiments du camp étaient terminés >>> actuellement prison). Cette cérémonie officialise donc l'arrivée du 1er Bataillon, cela devait être le jour de gloire pour ce vieux village alsacien.

De mon côté, j'ai une carte-photo de la même cérémonie, devant l'église Stengel, légendée au dos "réception du général Commandant le SF de Rohrbach". Les 2 généraux sont au premier plan mais j'ai l'impression que c'est le Gal de division qui écoute le compliment (?) prononcé par une jeune Alsacienne en costume traditionnel.

Quant au général de division, ce n'est ni Hubert, ni Lucas (silhouette plus mince), encore moins Sivot qui se trouve à la tête de la RF Metz.
J'ai une (très mauvaise) copie d'un bulletin de l'association des AC de la ligne Maginot, montrant une prise d'armes à la caserne Jouart par le Gal Bastidon. L'allure générale (un peu enveloppé) correspond bien.

En revanche, aucune information sur les officiers supérieurs qui assistent à la cérémonie, désolé.

Bien à vous
alainH


Réponse de alainH ( 280 ) - Posté le 02/08/2021

Je complète: bien évidemment, aucun rapport avec les soldats du Commonwealth.

alainH


Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 02/08/2021

Bonjour AlainH,

Superbe réponse. Merci beaucoup. La thèse Commonwealth n'était qu'une hypothèse au cas où...

J'ai écrit à la mairie d'Oermingen, peut-être aurai-je des compléments... Mais toutes les communes n'ont pas la fibre historique toujours adéquate... Espérons, je tiendrai WikiMaginot informé bien entendu...

Serait-il possible d'avoir un bon scan de la carte légendée au dos "réception du général Commandant le SF de Rohrbach" afin que je la transmette à la descendance du Général BOUTIGNON, ce serait un remerciement pour le partage qu'ils accepte de faire avec nous... ?

Bien cordialement.

Philippe


Réponse de alainH ( 280 ) - Posté le 03/08/2021

Bonjour Philippe,
Je ne peux vous donner satisfaction dans l'immédiat car mon scanner est actuellement HS.
Seriez-vous des nôtres lors du prochain WE fortif organisé par WikiM ?

Bien à vous
alainH


Réponse de jolasjm ( 5255 ) - Posté le 03/08/2021

Bonjour Alain

Non, Philippe n'y sera pas.

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 03/08/2021

Bonjour Alain,

J'habite à environ 700 km des premières fortifications de la Ligne Maginot et encore celles-ci sont celles des Alpes car pour l'Alsace et la Lorraine j'en suis encore plus loin... Donc les rendez-vous WE Fortif ne me sont guère possible...

Pour le scan cela peut attendre, c'est surtout pour remercier (grâce à vous) la famille BOUTIGNON. Car en général c'est difficile d'obtenir quelque-chose des descendants des généraux de 39-40... j'essaie en vain d'avoir des réponses des descendants du Général TENCÉ... Mais bien que j'ai les mèls pas de retour... Aussi pour une fois que quelqu'un coopère...

La Mairie de Oermingen ne répond pas au téléphone ils doivent être en congés... Mais mon mèl lui est parti... Peut-être aurai-je des compléments...

Encore merci à vous

Philippe


Réponse de alainH ( 280 ) - Posté le 03/08/2021

Pour Philippe,
Comme les élus semblent avoir participé en grand nombre à cette manifestation patriotique, on devrait trouver une mention dans le registre des délibérations communales. Peut-être une participation financière a -t-elle été votée (vin d'honneur, etc.). Mais Oermingen était à l'époque un vieux village rural, sans grands moyens semble-t-il.

Détail surprenant: l'absence du sous-préfet (en tenue officielle). Le député du coin était sans doute présent, au milieu des civils endimanchés. Le maire ne porte pas l'écharpe tricolore (ou j'ai mal vu).

Je n'ai pas vu de fanion, dommage. Car quelquefois, la ville d'adoption finance en partie ou complétement les fanions destinés aux unités qui cantonnent chez elle (exemples: Bitche, Boulay, Kanfen, peut-être Veckring pour le fanion du Hackenberg, et une grande partie des fanions des gardes frontaliers).

je suis en train d'établir le recensement des photos connues.

Bien à vous
alainH


Réponse de TringlotTunis ( 67 ) - Posté le 03/08/2021

Pour Alain (et les autres...)

j'ai en effet suggéré à la commune de regarder dans les délibérations du Conseil Municipal ainsi que sur les anciens journaux car certaines communes ont pu garder des articles les concernant... J'espère qu'il répondront !

Extrait de l'historique de la commune telle qu'il existe sur le site internet :
http://www.oermingen.fr/municipalite/oermingen.html
- Détruit pour cause de guerre et reconstruit à plusieurs reprises, le village essentiellement à vocations agricoles jusque dans le troisième quart du XIXème siècle va connaitre d'importantes mutations liées à l'avènement de l'ère industrielle et connaitre de profondes mutations administratives et sociales.
- Durant l'année 1936 l'armée entrepris la construction d'une cité sur la rive droite de l'Eichel.
- Caserne des troupes de forteresse de la ligne Maginot en 1939-40 les bâtiments implantés sur 17 hectares perdirent en 1947 leurs vocations militaires pour être transformés en centre de détention régional.

Bien cordialement

Philippe



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les utilisateurs inscrits peuvent y répondre ou y contribuer.
S'inscrire sur le site est gratuit, rapide et sans engagement.