Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Origine du mécanisme d'éclissage

Lien-s partie Dico :
Tourelle pour arme mixte et mortier de 50 - TAM 50(TAM 50) dans la catégorie Armement - Cuirassements


Fil ouvert par EST ( 184 ) - Posté le 18/09/2021
Dernière modification par EST le 18/09/2021.
Bonjour,

J'avais toujours penser que la tourelle AM MO 50 est l'évolution de la tourelle mitrailleuse dit Séré de Rivière.
En plus précis on a repris ce cuirassement avec la protection de de la tourelle mitrailleuse Maginot, équipé d'une arme mixite et mortier, avec un contrepoids en 3 parties avec un renvois par 3 chaine.
Mais c'étais trop simple, dans le cas de la tourelle mitrailleuse dit Séré de Rivière, le contre poids à la même masse que la partit mobile (d'où le faible blindage de celui-ci). La tourelle AM MO 50 elle a garder le blindage la tourelle mitrailleuse Maginot et ces trois contrepoids ont une masse inférieur à la partie mobile (comme toutes les tourelle Maginot).
La question qui reste en supent est : "Le système de démultiplication qui passe par 2 poulies solidaire de diamètre différent nouvelle création par les ingénieurs où reprise d'un système plus ancien ? "
La réponse je l'ai trouvé depuis peu, ce système a été reprit sur une Coupole Schneider-Canet pour un canon de 57 mm TR.
Pour illustrée mes propos je joint les planche des 3 cuirassement qui on été judicieusement mais trop tardivement assemblé pour crée à mon point de vue une merveille de géni militaire.
Alors quel est votre avis ?

Amicalement
Dominique DISS.




Réponse de Frédéric Lisch ( 293 ) - Posté le 19/09/2021

Salut à tous,

En dehors de la mécanique du mouvement éclipse - batterie, il existe une très grosse différence entre nos deux tourelles : la tourelle de mitrailleuses est composée de deux éléments, la muraille sur laquelle vient se fixer la coupole, alors que la tourelle AM + 50 est en un seul élément. Ceci représente une nette amélioration dans le mode d'assemblage de l'ensemble et permet une meilleure résistance aux coups.

Frédéric Lisch


Réponse de EST ( 184 ) - Posté le 19/09/2021

Bonjour Frédéric,
Oui une tourelle mouler nonobloc est plus résistant qu'une tourelle assemblée en plusieurs éléments.
Les tourelles des AMC SOMUA nonobloc était plus résistant que celle des AMC 35.
Mais mon analyse ne porte que sur le système d'éclipse.
Et sur ce point le système schneider a été repris non ?

À plus
Dominique DISS


Réponse de VincentA ( 88 ) - Posté le 21/09/2021

Bonjour

Sujet éminemment croustillant !!!

Je ne retrouve pas mon schéma de la tourelle AM+Mo50, mais le système d'éclipse était de mémoire quand même plus proche (3 contrepoids suspendus par chaînes, écartés à 120°) de celle des tourelles GF3/4 "Séré de Rivière" (3 chaînes, mais un seul contrepoids axial en forme de virole cylindrique).
Le plan de la tourelle Schneider Canet semble lui ne mettre en mouvement qu'un seul contrepoids (voire contrepoids double vu que 2 ensembles roue dentée & chaînes de renvoi) légèrement désaxé par rapport à l'axe du fût pivot de tourelle. On n'est donc pas sur un système triple écarté à 120°.

L'analogie mise en avant est-elle écrite "noir sur blanc" dans des documents d'époque ou est-ce une interprétation personnelle ? D'où viennent les différents plans proposés ?

Pour continuer sur la lancée, quel est le constructeur/concepteur des tourelles AM+Mo50, car si c'est Schneider, cela donne du poids à l'hypothèse proposée (et que je ne sais plus lire des plans!) ?

Tourellement vôtre
Vincent AURET


Réponse de jolasjm ( 5932 ) - Posté le 21/09/2021

Salut Vincent

Le marché des 7 tourelles a été passé à la Cie des Forges de Chatillon-Commentry et Neuves-Maisons le 5 Mars 1935

Amicalement
Jean-Michel


Réponse de EST ( 184 ) - Posté le 22/09/2021

Bonjour à tous,

Je suis en accord avec tout ce qui a été écrit. Mais je ne parlais que d'un point spécifique :"système de démultiplication qui passe par 2 poulies solidaire sur le système triple est t'il repris du système double de la Coupole Schneider-Canet".
Pour les plan joint ils viennent tous de gallica.bnf.fr.

Bonne journée à vous.
Dominique DISS


Réponse de VincentA ( 88 ) - Posté le 28/09/2021

Bonsoir

Pourriez vous svp nous indiquer les liens des plans sur le site Gallica ?
Au vu des photos fournies sur la page du dico concernant la tourelle AM+Mo50, je ne suis pas sûr que les roues dentées soient solidaires comme sur la Schneider-Canet, mais qu'elles servent juste à changer de direction pour la chaîne de liaison entre le fût colonne et le contrepoids... Il faudrait avoir un schéma pour statuer plus précisément. De mémoire, Jean-Michel en avait fait circuler un il y a qq mois mais mon PC étant mort, je ne le retrouve pas...

Amicalement
Vincent


Réponse de EST ( 184 ) - Posté le 28/09/2021

Bonsoir Vincent,

Un petit schéma étant plus claire pour tout le monde, je l'ai joint avec les adresses net des deux images utilisé.
Pour le système de roue solidaire, je te renvoi page 159 de la dernier édition de "LA MURAILLE DE FRANCE OU LA LIGNE MAGINOT" et page 80 du " TOME II HOMME ET OUVRAGE DE LA LIGNE MAGINOT".

Dans les deux exemples, la colonne, sur laquelle repose la partie mobile, est portée par une chaîne qui s'enroule sur une roue et le contrepoids il est porté par une chaîne qui s'enroulent sur une roue solidaire plus grande calés en sens inverse sur le même axe.
Le système à été simplement triplé sur la version Maginot.

Amicalement
Dominique



Réponse de jolasjm ( 5932 ) - Posté le 03/10/2021
Dernière modification par jolasjm le 03/10/2021.
Bonjour à tous,

Je remets mon grain de sel à ce fil. Ci-joint un zoom sur la partie contrepoids de la tourelle AM/Mo50.
La similitude avec le principe de la tourelle Schneider-Canet est claire. Maintenant, ce principe de démultiplication n'est pas original et au final très classique dans l'industrie. Pas sur que les concepteurs de la tourelle AM/Mo n'aient volontairement ou explicitement repris le concept Schneider-Canet. Ils ont simplement pu le "redécouvrir" selon le simple principe qu'un problème - quel qu'il soit - finit toujours par générer les mêmes solutions.

Hypothèse purement personnelle, qu'il faudra confirmer formellement pas les documents de conception de ladite tourelle.

Amicalement
Jean-Michel




Réponse de VincentA ( 88 ) - Posté le 13/10/2021

Bonsoir
Je suis assez d'accord avec Jean-Michel, il faudrait pouvoir trouver le cahier des charges émis par le Génie et la réponse de Chatillon-Commentry et Neuves-Maisons, afin de voir s'il y a filiation directe (car les constructeurs ne sont pas les mêmes, à moins qu'il n'y ait eu de fusions acquisitions entre 1900 & 1935)
Cdlt
Vincent



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les utilisateurs inscrits peuvent y répondre ou y contribuer.
S'inscrire sur le site est gratuit, rapide et sans engagement.