Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

162° RIF, un 21° Bataillon ?

Lien-s partie Dico :
162° Régiment d'Infanterie de Forteresse(162° RIF) dans la catégorie Infanterie (Unités)


Fil ouvert par Pascal ( 4305 ) - Posté le 06/02/2022

Bonsoir à tous

Il semble que le 162° RIF ait été doté d'un 21° Bataillon, bataillon ayant édité le journal du front 'Le Chic à Nied'.

L'un de vous a t-il des informations là dessus ?

Merci d'avance

Cordialement, Pascal


Réponse de Eric Klamerek ( 142 ) - Posté le 06/02/2022

bonsoir Pascal,

Dans un régiment de type Nord Est , un 21° bataillon est souvent le bataillon d'instruction et c'est le cas avec le 162° RIF .
bien cordialement
Eric
NB: désolé, l'info est maigre .....


Réponse de aldom.perouffe ( 539 ) - Posté le 07/02/2022

Bonsoir

Quelques dessins du 162 RIF qui sont assez "sympas". Au moins on sait qu'il y avait une infirmerie ;-)
https://www.abebooks.com/162e-R.I.F-21e-bataillon-Service-sant%C3%A9/31074014193/bd

Amicalement
Alain


Réponse de Pascal ( 4305 ) - Posté le 07/02/2022
Dernière modification par Pascal le 07/02/2022.
Bonjour Eric et Alain

Merci pour la confirmation. Je rajoute ce bataillon au régiment

Merci pour le lien. beau carnet mais à un prix très élevé.

Amicalement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 5931 ) - Posté le 07/02/2022
Dernière modification par jolasjm le 07/02/2022.
Bonjour à tous

Cette question sur les XXI° bataillons est intéressante et m'amène à apporter quelques précisions.

A la mobilisation, lors du détriplement des régiments d'infanterie d'active, outre la création de 2 régiments additionnels, il est créé ce qu'on appelle un bataillon d'instruction qui prend par convention le numéro XXI et le nom de régiment du temps de paix dont il est issu (1). Le rôle de ce bataillon est assez clair: il assure la formation des échelons de mobilisation qui en manqueraient et assure par ailleurs la relève et le re-complément des régiments de temps de guerre. Il assure aussi de tâches annexes pour le compte de la GU incluant les 3 régiments de même parenté (protection de PC divisionnaires ou de secteur, etc).

Ce qu'il est important de comprendre avec ces bataillons "XXI" c'est qu'ils forment corps.

A ce titre ils ne sont pas hiérarchiquement rattachés au régiment éponyme même si ils ont un lien de service avec ceux-ci. Ceci explique que ces XXI ont souvent leurs archives ailleurs que celles du régiment dénommé pareil, et qu'il est donc difficile de les tracer. C'est d'autant plus vrai que ces bataillons connurent souvent des destins très différents que ceux de leur régiment éponyme. Un exemple qui m'a frappé : le XXI / 84° RIF se repliera en partie plein ouest sur la ville d'Avesnes, y regroupera des unités de passage et y tiendra 4 jours (17-20 Juin 40) au contact d'unités de la 5° PzD alors que le 84° RIF pendant ce temps se repliera vers la Belgique au nord, coupé en deux lors de la percée de Solre. Exemple de destin exemplaire et indépendant du régiment et du bataillon d'instruction éponyme.
Autre exemple tristement célèbre : le massacre de Domptail, où 28 hommes du XXI/146° RIF furent exécutés sans jugement le 20 Juin par les allemands alors que le 146° RIF suivait son chemin ailleurs au nord-ouest de là.

Un des cas d'utilisation bien connu des "XXI" fut la création de "Groupes d'Unités d'Instruction" (GUI) regroupant trois bataillons XXI de trois régiments différents pour former en quelque sorte un pseudo-régiment de circonstance avec son commandement propre. 22 de ces GUI ont été créés durant la drôle de guerre à partir d'unités XXI de régiments de campagne, mais aucun à partir de XXI/xxx° RIF dont le rôle en 1e ligne était régi par les SF ou grandes unités de rattachement. Certains de ces GUI se sont par exemple illustrés dans le sud de l'Alsace (GUI n°8 et GUI n°13) après la traversée du Rhin par les Allemands, en faisant barrage pour protéger le repli des unités vers les Vosges alors que le groupement Mack fonçait vers Belfort.

Maintenant pour ce qui concerne wikimaginot, il n'est pas inutile de les mentionner avec le régiment de même numéro car cela évite de créer des fiches spéciales pour ces bataillons ou les GUI - en tous cas pour le moment. D'ailleurs, le XXI/162° RIF avait bien été cité - avec la création du journal - dans l'introduction de la page du 162°. Par contre très peu d'éléments d'archives le concernant car celles-ci sont dans un carton qui lui est propre et différent de celui du 162° RIF. Même le JMO reconstitué du 162° RIF ne fait strictement aucune mention à ce qu'il est advenu du XXI/162° RIF !

Amicalement
Jean-Michel

(1) il y a quelques exceptions à cette règle de base. Par exemple le 174° RMIF a vu la création trés tardive en mars 1940 d'un XXI/174° alors que c'est un régiment de mobilisation. Ce XXI/174° a été formé partiellement à partir du XXI/69° RMIF (lui du temps de paix) créé à la mobilisation.



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les utilisateurs inscrits peuvent y répondre ou y contribuer.
S'inscrire sur le site est gratuit, rapide et sans engagement.