Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




PRETELAT André Gaston, Général






PRETELAT André-Gaston , né le 14 septembre 1874 à Wassy et décédé le 06 décembre 1969 à Paris. Il est enterré au monument de Navarin, auprès de la tombe du général Gouraud.

Son état civil officiel est "Pettelat" André Gaston. Il changera son patronyme pour "Prételat" en 1931 et se demandera à tous de l'appeler Gaston.

Sorti de Saint-Cyr en 1896 (promotion Alexandre III) puis major de l'école de guerre en 1905, il sert en tant qu'officier dans différents états-majors lors de la première guerre mondiale.

Il devient général de brigade en 1923 puis général de division en 1927.

A l'armistice, il est placé dans le cadre de réserve. Arrété en mai 1944 par la Gestapo, il est libéré pour raison de santé.


Postes occupés

1915 : Chef de l'état-major de la 70 division d'infantarie
1916 : Chef de l'état-major du 33 corps d'armée
1917 : Commandant du 159 régiment d'infantarie
1917 : Sous-chef de l'état-major de la 4 armée
1918 : Chef de l'état-major de la 4 armée
1919 : Chef de l'état-major de l'armée d'Alsace
1920-1922: Chef de l'état-major au Levant
1930-1934: Commandant de la 2 région militaire
1934-1939: Membre du Conseil Supérieur de la Guerre (du 5 septembre 1934 jusqu'à sa dissolution le 2 septembre 1939)
1939-1940: Commandant le 2 groupe d'armées.

il a exercé de septembre 1940 à janvier 1942 la fonction de président de la Commission d'examen des cas de déchéance de la nationalité française sous le régime de Vichy

Décorations
Légion d'Honneur
- Chevalier (30/12/01)
- Officier (15/05/15)
- Commandeur (16/06/20)
- Grand Officier (24/12/30)
- Grand Croix (18/01/39)

- Médaille Militaire (28/06/40).
- Croix de Guerre 14-18.
- Médaille Interalliée de la Victoire.
- Médaille Commémorative de la Grande Guerre.
- Médaille Commémorative du Maroc avec agrafes "Oudjda" "Maroc".
- Médaille Commémorative "Syrie-Cilicie" (22/11/22).
- Médaille Colonial avec agrafe "Madagascar".

Il fut finalement inhumé à sa demande à coté de la tombe du général Gouraud au monument de Navarin. cette inhumation ne put se faire qu'après le décès de De Gaulle et de Pompidou qui s'y étaient opposés.

Il est l'auteur du livre: "Le destin tragique de la ligne Maginot"

Sources : La bataille de France, wikipédia, divers



© 2014 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 21/02/2015




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu