Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Canon antichar de 37 mm AC modèle 1934

(37 34)






Généralités


Le canon de 37 mm modèle 1934 est un canon antichar français spécifiquement développé en 1931-33 et construit par les Ateliers de Puteaux pour équiper les casemates et blocs d'ouvrage CORF de la ligne Maginot. Il était choisi en remplacement du canon de 47 modéle 34 lorsque l'exiguité de la chambre de tir ne permettait pas l'utilisation de cette dernière version plus performante.

Le prototype de cette arme fut présentée avec succès le 4 Mai 1933 au général BELHAGUE au stand de tir du Mt Valérien à Puteaux, peu de temps avant celui du 47mm. Le général demanda alors - sous réserve d'un même succès des tests d'endurance à Bourges - que le budget pour l'achat de ces armes soit débloqué de sorte à équiper les créneaux concernés le plus vite possible à partir de courant 1934 (1). Les vœux du général BELHAGUE ne seront cependant pas suivis des faits du fait de la longueur du processus de mise au point et d'industrialisation. Les tout premiers canons de 37 mm AC seront installés à Bitche pour permettre l'instruction des troupes… au printemps 1937. Et encore ces premiers exemplaires sont-ils incomplets puisque les lunettes de visée sont encore en développement ainsi que certains accessoires spécifiques. Pire, les notices d'exploitation et d'entretien ne seront éditées qu'en 1939, obligeant à une instruction des troupes sans documents de référence officiels. Les derniers canons de 37 mm Mle 1934 sont livrés au printemps 1938, avec un retard certain du fait de la saturation des Ateliers de Puteaux.


La pièce était suspendue à un chariot qui coulissait dans une poutre bi-rail installée au plafond de la chambre de tir. Elle était interchangeable avec un jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 qui s'effaçait pour pemettre le verouillage du canon dans la trémie type 1, 2 ou 3 (1932) spécialement adpatée pour cette arme. Le service de l'arme était assuré par un chargeur et un tireur.



Canon de 37 mm mle 1934 sur son bi-rail



Il est à noter que cette opération ne pouvait pas être effectuée au cours du combat, le créneau étant laissé ouvert et sans protection aucune durant l'opération. La question ne se posait pas dans les casemates d'intervalle ou les blocs d'ouvrage CORF dotés de deux embrasures, la premiére étant équipée du canon avec le jumelage éclipsé et la seconde du jumelage de mitrailleuses. Cette particularité pouvait toutefois s'avérer gênante dans les blocs dotés d'une seule embrasure comme les entrées des ouvrages.



Déploiement


145 canons antichar de 37 mm mle 34 ont été livrés et installés dans la fortification Maginot



Caractéristiques de l'arme:

  • Calibre : 37 mm

  • Longueur du tube : 2,088 m (bouche à feu complète)

  • Poids de la bouche à feu : 142 Kg

  • Rayures du tube : 12 à droite (7°)

  • Poids de la masse oscillante : 500 Kg

  • Poids de la mase reculante : 170 Kg

  • Perforation d'acier : 30 mm

  • Culasse Nordenfeld

  • Frein hydraulique (Huile / Azote)

  • Recul : 27 cm maximum

  • Cadence de tir : 20 coups par minute

  • Pointage en hauteur: -15° à +10° (28 grades)

  • Pointage en direction: +/- 45° (48 grades) selon trémie.

  • Lunette de pointage : APX L 652





Munitions


La munition utilisée était le boulet de rupture modèle 1936

  • Poids du projectile : 0,9 Kg

  • Poids de la charge : 280 gr

  • Douille avec tube porte amorce F33

  • Vitesse du projectile : 850 m/s

  • Perforation à 1000 m : 30 à 40 mm de blindage

  • Portée utile :800 m


Un obus explosif permettant l'utilisation de cette arme contre le personnel était également disponible




Sources : (1) SHD - carton 7N3796
Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, notice de 08 mars 1939




© 2015 / 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 05/11/2018



Fils de discussion



Canon antichar de 37 mm AC
2 messages, le dernier est de bergersdespierres le 05/01/2018