Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Nouveaux Fronts






La dénomination Nouveaux Fronts est utilisée pour désigner la troisième tranche de constructions réalisées en 1934 et 1935 dans le cadre de ce que la CORF appelait le 'deuxième cycle du Nord-Est'.

Cette tranche de travaux est financée par la loi programme du 6 juillet 1934 étalant sur deux ans un budget de 1,275 milliard de francs, soit environ 850 millions d'euros valeur 2012, pour poursuivre la construction du système défensif entreprise en 1928.

Les ouvertures de chantier concernent principalement les secteurs fortifiés de l'Escaut (PO d'Eth), de Maubeuge (ouvrages des Sarts, de Bersillies, de La Salmagne et de Boussois),la tête de pont de Montmédy avec les ouvrages de la Ferté, du Chesnois, de Thonnelle et de Vélosnes, une partie du secteur fortifié de Rohrbach avec les PO de Rohrbach et du Welschof ainsi qu'une partie du secteur défensif de la Sarre avec l'ouvrage du Haut-Poirier).

Comme ce fut le cas pour la première tranche (Anciens fronts), les dépassements budgétaires liés à la crise économique qui sévit à partir de 1931 et aux surprises en cours de réalisation entrainera le report en 'deuxième cycle' de nombre de constructions (ouvrages, blocs et casemates) initialement prévues puis, au final, leur annulation pure et simple.

Les constructions Nouveaux Fronts se distinguent de celle de la première tranche par une grande simplification et l'aboutissement de nombre d'étude ayant permis de finaliser les formes définitives de nombre de matériels et équipements propres à la fortification. Le gigantisme des ouvrages type Anciens Fronts est révolu et les constructions réalisées se montreront plus rationnelles que leurs ainées et souvent moins résistantes malgré des innovations et les leçons tirées de la première tranche.



© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/10/2017