Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




La Rose à la ligne Maginot






Qui aurait pu imaginer que des centaines de rosiers ont fleuri dans les casernements et sur les dessus de quelques ouvrages de la Ligne Maginot ?

Eh bien, ce n'est pas une légende, l’histoire a pris naissance en 1938 à Vittonville en Lorraine dans les environs de Pont à Mousson:

Par une belle soirée de 1938 dans ce petit village lorrain situé sur la rive droite de la Moselle, M. Jean Paquel, administrateur de sociétés, donne une réception au château de Vittonville et, de la terrasse dominant les méandres de la rivière, les milliers de roses du parc embaument l'air tiède du crépuscule.
M.Paquel en passionné qu’il est montre ses roses au général Giraud, alors gouverneur militaire de Metz et à Robert Sérot, ancien ministre. Giraud parle de la Ligne Maginot et aussi des casernements de sûreté où, en attendant l'alerte, les hommes de la forteresse bâillent d'ennui.

Les casernements sont en pleine nature, à peu de distance des ouvrages et la vie y est fort différente de celle des garnisons habituelles: pas de bistrots, pas de cinéma, pas de filles, rien que de la campagne, le chant des oiseaux et le bruissement de la forêt proche... Le moral des troupes était au plus bas et les budgets militaires réduits.

- Si nous pouvions rendre ces camps plus attractifs, dit Giraud, plus agréables à l'oeil...

Jean Paquel lance alors comme une boutade:
- Fleurissez-les mon général,plantez des rosiers! La rose n'est elle pas la légende de la beauté? De plus, s'il fallait choisir une jolie fleur, autant en prendre une à épines, rappelant les barbelés!

Pour Giraud ce n'était pas une boutade:
- Excellente idée, voulez vous essayer de la concrétiser?

Jean Paquel hésite une seconde puis donne son accord et une souscription fut aussitôt lancée:

Pour parer du sourire de Flore l'austérité des camps
Pour montrer aux "Hommes Béton" que vous pensez à eux
Pour qu'ils sentent battre le coeur de la Nation entière
Pour les distraire aux heures de repos
Pour qu'ils conservent de leur séjour à la Ligne,une vision de beauté
FRANCAIS, suivant vos moyens, souscrivez tous: soit un rosier à 2Fr, ou 2 rosiers à 4Frs etc…

La Rose, Reine des fleurs, le plus bel hommage à rendre à ceux qui assurent la garde du plus beau jardin de France.


(Cf. bon de souscription original )

C'est en ces termes que naquit l’idée de la Rose à la Ligne Maginot qui devint l'emblème de nos horticulteurs et constitua le symbole de la reconnaissance de notre société à l'égard de ceux qui, en montant la garde aux frontières, assuraient notre sécurité.

Vint alors la délicate tache de sélectionner et fournir des plants rapidement, tache à laquelle nombre de professionnels français de la rose s’associèrent voyant là une excellente occasion d’assurer la promotion de leurs produits sans pour autant rechercher le profit. Il était normal que les créations de Louis Walter, fondateur de la Roseraie de Saverne, de la Société Alsacienne et Lorraine des Amis des Roses de Saverne et doyen de l'hybridation française trouvent leur place sur la ligne Maginot.

Rose Général de Vaulgrenant


La rose Général de Vaulgrenant



Parmi ses nombreuses obtentions c'est la variété Général de Vaulgrenant (ancien Gouverneur militaire de Metz de 1931 à 1934, qui consacra entre autres activités sa retraite passée à Saint Germain en Laye à la culture des roses) qui fut choisie pour être plantée la première et fut la seule qui officiellement obtint le label: la rose Maginot"; qui s'y frotte, s'y pique

Du fait de l’engouement de la nation pour cette initiative, le courrier reçu par M.Paquel est si abondant qu'il se voit obligé de donner un cadre officiel à son entreprise.

C'est ainsi que naît, toujours grâce à M.Paquel, l'association philanthropique la Rose Maginot dont la Maréchale Lyautey présidera le Comité d'Honneur.
En Lorraine les comités locaux s'organisent et, à Nancy c'est l'épouse du Général Hubert qui préside le comité d'action, épaulée par le préfet Bosnez à la tête du comité d'honneur.
De son coté, à Saint Germain en Laye, le général Vaulgrenant prend la tête du comité d'action. Il faut que toute la France coopère à cette nouvelle forme d'assistance par la grâce des fleurs. Il faut que les roses pleuvent, c'est bien là une idée française à la fois fantaisiste et raisonnable. Le plus humble soldat de France respirera sa rose après l'exercice et sa garde à la frontière s'embellira de ce symbole d'amitié.

Insigne 'Rose à la ligne Maginot'


Insigne fantaisie lancé lors de la souscription



Sur la ligne Maginot, dans un premier temps, les équipes constituées par camps se sont mises au travail pour la plantation de 2 000 rosiers. Puis les travaux ont continué à une cadence plus rapide pour permettre la mise en place de 10 000 rosiers et d'arbustes d'ornement divers en automne 1938.

Une affiche fut dessinée par Paul Doll, artiste lorrain et directeur artistique Aux Arts Graphiques de Jarville à la demande de J. Scherbeck, membre dégroupe AMC (Artistes Anciens Combattants).

La Rose à la ligne Maginot


Affiche La Rose à la Ligne Maginot - Paul Doll



Cette affiche fut exposée quelques jours dans les vitrines de la maison nancéienne Gilet-Lafond avant d’être présentée officiellement au salon d’horticulture de Paris le 17 mai 1939 en présence d’Albert Lebrun, président de la république, et fut la base de la campagne d’affichage et de presse destinée à assurer la promotion nationale de la Rose à la Ligne Maginot.

La Rose à la ligne Maginot


Le stand de la Rose à la ligne lors du salon d'horticulture de mai 1939




La Rose à la ligne Maginot a au final, bien au delà des espérances initiales, répondu au besoin : embellir les casernements Maginot et montrer aux hommes les occupantl’attachement de la nation qu’ils défendaient.

Aujourd'hui, cette rose a été replantée sur divers sites de la ligne Maginot dont les ouvrages de Schoenenboug, du Four à Chaud, d'Hestroff …

Elle est visible dans la roseraie de Saverne.




Sources:
Article initial réutilisé avec l’autorisation de l’auteur M. Lucien CREMMEL, vice-président de la Société Alsacienne et Lorraine de Amis des Roses de Saverne paru dans " Roses et Roseraies N° 71 Avril 2008 Edité par '' Les Amis de la Roseraie du Val-de-Marne à l'Haÿ-les-Roses'' 94240 l'Haÿ-les-Roses.

Compléments apportés concernant l'affiche créée suite aux informations de M Jacques Schrader-Doll .

Adaptation par Pascal LAMBERT pour wikimaginot.eu




© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 02/11/2019




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu