Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Pulvérisateur ECLAIR VERMOREL

(ECLAIR VERMOREL)






Les pulvérisateurs type Eclair fabriqués par la société Vermorel de Villefranche-sur-Saône ont été utilisés pour le refroidissement des canons des mitrailleuses Reibel MAC 31 utilisées dans la ligne Maginot après que celles ci aient été utilisées pour des tirs à cadence rapide.

Pulvérisateur Eclair , marque  Vermorel


Publicité de la maison Vermorel



La sélection de ce matériel a été fait par la Manufacture d'Arme de Chatellerault après des essais concluants. Il était en concurrence avec un matériel assez similaire produit par Maréchal.


Conception

Ces pulvérisateurs à dos initialement prévus pour un usage agricole permettaient de produire un brouillard d'eau sans avoir à recourir à l'électricité.
Leur conception simple et éprouvée repose sur un réservoir rempli d'eau mis sous pression par l'action d'une pompe manuelle.

Pulvérisateur Vermorel


Pulvérisateur Eclair Vermorel
Vue en coupe



Les pulvérisateurs débarrassés de leurs bretelles et accessoires étaient soit fixés sur le fut des tourelles de mitrailleuses et d'arme mixte au niveau de l'étage intermédiaire avec une conduite en cuivre assurant l'alimentation de l'étage supérieur, soit utilisés dans les casemates d'infanterie.

Un tuyau souple terminé par un injecteur spécifique permettait d'injecter le brouillard d'eau directement dans le canon de la mitrailleuse.
Cet injecteur spécialement réalisé pour cet usage était introduit dans la culasse ouverte de l'arme.


Pulverisateur Vermorel  - Injecteur pour canon de mitrailleuse


Injecteur spécifique pour le
refroidissement des tubes de mitrailleuses Reibel




Autre utilisations

Ce matériel a aussi été mis en dotation dans les services Z des ouvrages pour permettre de traiter les hommes atteints par des agents bactériologiques ou chimiques (Gaz de combat).
Ils étaient à cet usage remplis d'une solution neutralisante ou d'une solution à base de de chlorure de chaux ou d'eau de Javel selon le cas et utilisés avec la lancette commerciale usuelle.

La CORF a aussi demandé d'étudier l'équipement des casemates d'artillerie des ouvrages d'appareils similaires pour permettre le refroidissement des pièces (Note 605 ORF du 29 Mai 1935).





Rédaction initiale et compléments

Pascal Lambert






© 2015 / 2020 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 27/03/2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu