Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Cloche Guet Fusil ...



Cloche Guet Fusil Mitrailleur type A (modéle 1929 )

(GFM A)






Les cloches GFM (Guet Fusil Mitrailleur) modèle 1929 type A sont des cuirassements équipant ouvrages et casemates CORF utilisées pour le guet et la défense rapprochée des blocs.

Abri de ROHRBACH


Cloche GFM type A émergeant du bloc




Description

La cloche GFM de type A est un cuirassement en acier d'une épaisseur de 200 ou 300 mm présentant un diamètre intérieur de 1,20 mètre.
Elle est dotée de trois à cinq créneaux en fonction des missions qui lui sont dévolues, et dans certains cas ces créneaux sont décalés afin de s'adapter au terrain avoisinant.

Elle est déclinée en 4 modèles selon la protection des blocs qu'elle équipe:


  • Petit modèle (protection 1 ou 2): hauteur 1,7 m, ep 200mm, poids 10,5 T

  • Petit modèle allongé (protection 1 ou 2 et au moins un créneau spécial): hauteur 2,6 m, ep 200mm, poids 17 T

  • Grand modèle en une partie (protection 3 ou 4): hauteur 2,7 m, ep 300mm, poids 26 T

  • Grand modèle en deux parties (protection 3 ou 4): hauteur 3,17 m, ep 300mm, poids 32 T. Cette cloche est prévue pour le Sud-Est



  • Casernement de Restefond


    Cloches grand modéle en deux parties (Restefond)



    Ces cloches viennent s'emboiter dans trois types possibles de cuvelages d'assise en acier, dépendant de l'épaisseur de béton et de la protection : les cuvelages ordinaires, allongés ou renforcés.

    Elles peuvent être dotées de trois types principaux de créneaux qui se différentient par l'angle permis en site :


  • Créneau normal : -17° / +17°

  • Créneau spécial : -27° / +17° , appliqué aux terrains en forte pente

  • Créneau exceptionnel : -27° / +27°


  • A ceci se rajoute trois autres types de créneaux moins fréquents (type A, B et C) à angle de site minimal ou maximal plus important (31 à 35°) uniquement applicables aux cloches grand modèle ou petit modèle allongé.

    La règle imposée par la CORF est d'équiper les cloches de trois créneaux au maximum pour minimiser l'affaiblissement du cuirassement. Comme souvent, cette règle se verra entachée d'exceptions (mise de 4 ou 5 créneaux) pour pallier les manques de couverture périphérique constatés lors des études de détail des blocs.

    Les créneaux sont conventionnellement numérotés et listés dans le sens des aiguilles d'une montre, soit de gauche à droite vu de l'intérieur. Ainsi, dans les commandes ou dans les recensements chaque cloche était définie sans ambiguïté par les deux informations de type et de définition de créneaux, par exemple : "GFM type A grand modèle créneaux N, N et S".

    Si le concept apparait relativement standard, la multitudes des options disponibles pour couvrir la totalité des situations imaginées par les ingénieurs militaires rend la chose particulièrement complexe. Les développements des cuirassements nouveaux-fronts ultérieurs essaieront d'apporter une forme de simplification à tout cela.

    L'équipement intérieur est constitué d'un plancher mobile pouvant être ajusté en hauteur selon la taille du guetteur ou ramené en position basse pour le cas où il serait nécessaire d'évacuer le guetteur blessé ou inconscient. Le plancher mobile était actionné soit d'en haut par un volant, soit grâce à une chaine depuis le bas de la cloche.

    Abri de l'ANCIENNE REDOUTE


    Haut d'une cloche GFM, plancher abaissé



    L'accés à la partie supérieure de la cloche se fait grâce à une échelle métallique placée de coté et par une trappe placée dans le plancher mobile.

    Il est à noter la présence d'un tube doté d'un couvercle en partie haute placé verticalement entre l'échelle et la cloche. Ce tube traversant le cuvelage en partie basse était initialement prévu pour assurer la ventilation de la partie haute mais n'a en réalité été utilisé dans aucune des cloches installées.



    Equipements

    Observation:

    Pour l'observation, les créneaux de la cloche pouvaient être équipés d'épiscopes APX L 639 ou de blocs jumelles type D permettant l'observation d'infanterie.

    Abri de l'ANCIENNE REDOUTE


    Episcope en place dans le créneau



    Bloc jumelles type D pour cloche GFM A


    Bloc jumelles type D en place dans un créneau GFM



    Un périscope type F1 émergeant en partie haute de la cloche permettait l'observation d'infanterie tous azimuts.

    Lorsque la cloche était utilisée comme observatoire (auxilliaire) au profit de l'artillerie ou comme cloche conjuguée dans un observatoire d'artillerie doté d'une cloche VP ou VDP, l'orifice périscopique en partie haute était ré-usiné pour permettre l'utilisation d'un périscope type J2 ou d'un périscope de type F2 .
    Ces périscopes étaient montés sur une circulaire repérée et la cloche était alors dotée en partie haute de deux appareils d'éclairage munis d'un verre dépoli blanc.

    L'intensité de cet éclairage était réglable grâce un rhéostat situé en partie basse de la cloche afin de permettre la lecture des valeurs et documents sans éblouir l'observateur.

    Un système d'alimentation continue sauvegardé par batterie était installé afin de permettre l'alimentation du périscope lui même

    Petit Ouvrage de Sentzich


    Cloche GFM observatoire J2
    Dispositif d'alimentation sur batteries pour le périscope
    et rhéostat d'éclairage de la cloche
    en partie basse de la cloche.



    Un obturateur spécifique conçu sur le principe du presse étoupe permettait d'obturer de manière étanche l'orifice prévu pour le périscope lorsque celui ci n'est pas en position.


    Armement

    L'armement de la cloche GFM type A était constitué d'un Fusil-Mitrailleur 24/29 et d'un mortier de 50 modèle 1935 .
    Le premier était utilisé en conjonction avec une rotule et le second monté sur un masque, ces accessoires de montage étant spécifiquement conçus pour être montés dans les créneaux de la cloche et garantir ainsi leur étanchéité tout en assurant une meilleure protection du tireur.

    Abri de l'ANCIENNE REDOUTE


    Caisson à douilles et ventilateur type G



    Petit ouvrage d'infanterie A5 - BOIS du FOUR


    Fusil mitrailleur en place dans un créneau



    Abri de l'ANCIENNE REDOUTE


    Fusil mitrailleur 24/29 et rotule en place



    Mortier de 50 mm mle 1935


    Mortier de 50 avec le support pour créneau de cloche GFM A



    Lors des tirs au FM 24-29, la récupération des étuis des munitions se faisait par un collecteur fixé sur l'arme relié à un tuyau souple. Ce tuyau était inséré dans un tube fixe traversant ce plancher mobile en son centre et tombent à l'étage inférieur dans la caisse à douilles qui est un réceptacle étanche muni d'un panier.

    Blockhaus STG 87 - Vernes


    Caisson à douilles ouvert avec son panier de récupération des étuis



    Les gaz et fumées provenant du tir étaient rejetés directement à l'extérieur du bloc grâce à un ventilateur manuel type G extrayant l'air de la caisse à douilles pour le rejeter directement à l'extérieur du bloc.


    Equipements divers

    La cloche GFM type A est dotée en partie haute d'une circulaire sur laquelle viennent s'accrocher les paniers pour les chargeurs du FM et sa trousse d'entretien, les supports pour l'épiscope ou le bloc jumelle et la rotule pour le FM.

    Cloche GFM type A (coupe)


    Cloche GFM équipée



    Un outillage spécifique est prévu pour le démontage et le remontage des créneaux, ainsi que des plaques articulées permettant leur obturation en temps de paix.

    Une prise électrique prévue pour une baladeuse et une ou deux prises téléphoniques étaient installées en partie haute de la cloche.

    Certaines cloches de casemates d'infanterie étaient utilisées pour commander un projecteur extérieur blindé destinée à l'éclairage du champ de tir couvert par la casemate. Elles étaient alors dotées de deux moteurs transmetteurs commandant le projecteur blindé en site et en direction ainsi que d'un interrupteur en commandant l'allumage ou l'extinction.

    Projecteur Eve et Noizet


    Projecteur Eve et Noizet
    Commande du projecteur



    Déploiement

    Au total, ce sont 1 009 cloches du type A qui ont été mise en place sur la ligne Maginot.

    Le transport et la mise en place de ces éléments lourds a nécessité des moyens de manutention peu ordinaires. Si l'opération était déjà difficile en plaine, il fait imaginer sa réalisation en montagne.

    Secteur de Restefond


    Transport d'une cloche GFM A
    Vers les ouvrages de Restefond (Alpes)



    Une fois les cloches installées et scellées, il était procédé au percement du trou en toiture destiné à la mise en place du périscope. Ce choix s'explique par la nécessité de disposer d'un percement absolument aligné verticalement, ce qui n'aurait pas été possible si il avait été réalisé avant le pose de la cloche, celle ci pouvant avoir un gite de quelques degrés.

    ELZANGE SUD - (Blockhaus pour arme infanterie)


    Cloches GFM
    Perceuse spécifique pour la réalisation
    des trous pour périscopes.



    Certaines cloches ne furent jamais installées et sont restées dans les dépôts arrières ou sur les chantiers inachevés comme celui de l'ouvrage de Restefond ou du Pas-du-Roc

    Casernement de Restefond


    Cloches non posées (Restefond)



    Modification des cloches en type B

    La cloche GFM type A présentant une trop grande vulnérabilité au niveau de ses créneaux incapables de résister aux tirs directs fut supplantée dés 1934 par les cloches GFM type B pour l'équipement des constructions "nouveaux fronts".

    Pour pallier ce défaut sur les cloches GFM type A en place, il avait été prévu de les modifier en les dotant de créneaux semblables à ceux du type B. La modification portait sur le réalésage des ouvertures des créneaux de manière à permettre la mise en place d'un masque en acier moulé comportant un créneau identique à celui de la cloche GFM B.

    Casemate de BAMBIDERSTROFF Nord


    Cloche GFM A modifiée



    Cette opération - pourtant décidée dés l'automne 1936 - n'a du fait des études, ouvertures de budget et passations de contrats, été lancée tardivement qu'à partir de Juillet 1939. Seule une trentaine de cloches on pu être modifiées comme celle de la casemate des Quatre Vents Nord par exemple.






    Rédaction initiale

    Pascal Lambert



    Sources :

    Truttmann P.,
    Hommes et histoire de la ligne Maginot;
    wikipedia;
    haussa.pl;
    archives du SHD





    © 2015 / 2020 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 05/04/2020


    Cloche Guet Fusil ...


    Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
    Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

    Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
    Nous contacter au bas de cette page
    pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

    Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu