Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Tourelle modèle 1932 pour deux mortiers de 81 mm






Description générale

Comme la plupart des tourelles installées sur la ligne Maginot, la tourelle modèle 1932 pour deux mortiers de 81 mm est dotée d'un mécanisme dérivé de celui de la tourelle de 75 modèle 1905 qui avait donné entière satisfaction lors du conflit précédent.

Dotée de la capacité de tirer tout azimut, sa mission était d'assurer la défense rapprochée de l'ouvrage, le croisement des feux d'infanterie avec les organes voisins ainsi que les tirs d'appui au bénéfice des troupes sur l'avant de la position. De par la puissance réduite de son armement, cette tourelle était l'arme idéale pour réaliser l’épouillage des dessus de l'ouvrage sans endommager pour autant les blocs. De plus, l'usage du mortier, arme à tir courbe, permettait de couvrir sans souci tous les dessus, y compris les endroits défilés et à l'abri des armes à tir tendu.

Comme la tourelle pour lance bombes de 135mm, la tourelle pour mortiers de 81 mm est logée dans un renfoncement de la dalle du bloc dans lequel elle est installée et dont elle n’émerge pas, ce qui la rend difficile à neutraliser.



Caractéristiques de la tourelle

- Diamètre de la calotte supérieure : 2,35 m
- Epaisseur de la toiture : 30 cm
- Epaisseur de la muraille : 30 cm
- Hauteur émergeant en batterie : 60.8 cm
- Poids total : 124.6 t
- Poids des parties fixes : 42 t
- Poids de la partie mobile : 82,6
- Puissance électrique requise : 8 - 11 KW


Armement et équipements

La tourelle est dotée de deux mortiers de 81 mm modèle 1932 tirant à angle fixe et de ce fait, est dépourvue de commandes de pointage en hauteur ainsi que l'ensemble des éléments mécaniques assurant cette fonction. Le pointage en hauteur se fait directement grâce au réglage d'évent propre aux mortiers installés. Ces deux pièces conservant leur indépendance au niveau pointage permettent d'encadrer les objectifs afin de couvrir une zone d'action plus importante.
Autre simplification par rapport aux autres tourelles utilisées, les munitions pour mortiers ne comprenant pas de douille ni de cartouche, aucun système de récupération n'est nécessaire. Ces dispositions spécifiques à l'utilisation du mortier de 81 ont permis d'alléger ainsi sa conception et de simplifier son fonctionnement par rapport aux autres tourelles utilisées.
Les mouvements de rotation, la mise en batterie et en éclipse de la tourelle ainsi que le fonctionnement des norias permettant l'alimentation en munitions du poste de tir depuis l'étage intermédiaire sont assurés par une motorisation électrique de marque Bréguet.
La transmission des ordres entre le tireur et le bloc est assurée par un transmetteur de marque Téléflex . Les ordres en provenance du PC du bloc sont quant à eux transmis par un transmetteur d'ordres Carpentier modèle 1937 C entre le PC du bloc et le bloc lui même (Ces transmetteurs seront remplacés après guerre par des matériels Saint Chamond Granat).

Pour le détail sur les armements et équipements, voir le wiki


Service de la tourelle

La tourelle de mortiers de 81 mm nécessite une équipe de vingt hommes pour son service en situation de combat, composée de six sous-officiers et de quinze servants.



Fabrication - Couts

Ce sont au total 23 tourelles mle 32 pour mortiers de 81 mm qui seront commandées pour équiper la fortification Maginot, numérotées de 301 à 323.

Le marché correspondant sera passé le 17 mai 1932 avec la société Batignolles qui en réalisera 12 dans ses ateliers à Nantes St-Joseph, la fabrication des 9 autres étant effectuée par la société Châtillon-Commentry et Neuves-Maisons à Montluçon.

Le cout de ce système d'arme installé, hors armement et munitions était de 1 800 000 Francs auxquels il fallait rajouter 130 000 Francs pour le transport



Déploiement

Ce sont au final 21 tourelles sur 23 qui seront installées dans la fortification Maginot, toutes sur la partie Nord-Est de la ligne.
L'une de deux dernières tourelles était en cours de montage dans l'ouvrage de Plan-Caval et a été récupérée après guerre pour être réinstallée en remplacement de celle du Four à Chaux détruite en 1940 (n°314). Pour ce qui concerne la seconde tourelle non installée, aucune précision n'est apportée quant à sa destination prévue, ni si elle a effectivement été livrée et conservée dans un parc du Génie.

- n° 301, Ouvrage de Métrich, bloc 5
- n° 302, Ouvrage du Simserhof, bloc 3
- n° 303, Ouvrage d'Anzeling, bloc 3
- n° 304, Ouvrage du Michelsberg, bloc 3
- n° 305, Ouvrage du Simserhof, bloc 2
- n° 306, Ouvrage du Mont-des-Welches, bloc 1
- n° 307, Ouvrage du Galgenberg, bloc 4
- n° 308, Ouvrage du Hochwald, bloc 2
- n° 309, Ouvrage du Schiesseck, bloc 1
- n° 310, Ouvrage de Molvange, bloc 3
- n° 311, Ouvrage de Bréhain, bloc 7
- n° 312, Ouvrage de l'Otterbiel, bloc 3
- n° 313, Ouvrage du Billig, bloc 6
- n° 314, Ouvrage du Four-à-Chaux, bloc 3
- n° 315, Ouvrage du Hackenberg, bloc 3
- n° 316, Ouvrage de la Ferme Immerhof, bloc 3
- n° 317, Ouvrage du Hackenberg, bloc 10
- n° 318, Ouvrage du Kobenbusch, bloc 6
- n° 319, Ouvrage de Latiremont, bloc 4
- n° 320, 0uvrage de Fermont, bloc 5
- n° 321, Ouvrage du Schœnenbourg, bloc 5
- n° 322 - non installée
- n° 323 - non installée

Sources : lignemaginot.com, wikipedia, fortiff.be, Truttmann Michel, Burtscher Jean-Louis, Web



© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 31/08/2015



Fils de discussion



Recherche documentation avec plans
Posté par VincentA le 19/11/2019

Intérieur de la tourelle de 81
Posté par jlmattera le 03/08/2016






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu