Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Plateforme d'artil...



Locomotive à vapeur PECHOT-BOURDON modèle 1888






La locomotive Péchot-Bourdon mle 1888 pour voie de 60 a été mise au point en 1887 par le Capitaine d'artillerie Prosper Péchot (1) et l’ingénieur Charles-Alexandre Bourdon, ancien professeur à l'Ecole Centrale. Cette locomotive du type Fairlie (2) était destinée à la desserte des fortifications de l'est de la France pendant la grande guerre.


Locomotive Pechot-Bourdon



La locomotive Péchot-Bourdon offrait une excellente répartition du poids sur ses deux essieux ce qui lui permettait d'avoir une adhérence sans pareille sur la voie. Cette adhérence couplée à un dôme vapeur unique qui de par sa position centrale ne pouvait se remplir d'eau la rendait capable de gravir de fortes pentes. Cette aptitude a permit de développer des réseaux de ravitaillement par voie de 60cm nécessitant moins de travaux de génie civil dans des terrains difficiles.
Cette locomotive est symétrique et n'ayant de par sa construction ni d'avant ni d'arrière, il est inutile de la retourner pour faire repartir un convoi dans l'autre sens.

Au rang des inconvénients, la locomotive Péchot-Bourdon était gourmande en charbon et, comme toutes les machines à vapeur, facilement repérable du fait de son important panache de fumée.



Fabrication

Ces machines n’ont été utilisée que par les services de l'Artillerie. La première aurait été fabriquée par la Société métallurgique de Tubize pour les établissements Decauville en 1888 et a porté le nom de « France ». Soixante-et-une autres machines furent construites avant 1914 par les sociétés Franco-Belge, Fives-Lille et Decauville. A partir de 1915, du fait du conflit, la fabrication de 270 machines est assurée aux Etats-Unis par la société Baldwin et en Ecosse par North British Locomotives (Glasgow). Au total 356 machines seront fabriquées.

Il ne reste en 2018 que deux exemplaires complets de cette locomotive dans le monde, le premier au Musée de Dresde et le second en Serbie, au musée ferroviaire de Pozega.




Caractéristiques

Elle est équipée d’une chaudière vapeur unique et deux foyers centraux et est dotée de deux cheminées, son autonomie en eau est limitée à une heure de fonctionnement, ce qui impose de fréquents ravitaillements.


- Poids à vide : 10 t
- Poids en charge : 14 t (3,5t par essieu)
- Longueur :6,15 m
- Largeur : 2,75 m
- Hauteur : 2,65 m
- Nombre d'essieux : 4, en deux trucks
- Diamètre des roues : 420 mm
- Ecartement des essieux sur le double bogie : 650 mm
- Ecartement extrême des essieux : 3,80 m
- Courbe minimum de la voie : 20 m
- Contenance soute à charbon : 500Kg (8 heures)
- Citerne à eau : 1 750 litres
- Consommation en eau: 1 000 litres/h
- Pression vapeur : 12 bars
- Puissance : 85 Chevaux Vapeur
- Vitesse maximale 20 km/h
- Pente maximale : 10 %




1) Prosper Péchot était capitaine dans l'artillerie lorsqu'il déposa le 3 juin 1887 le brevet concernant la locomotive qui allait porter son nom. Il terminera sa carrière comme colonel.

2) L'écossais Robert Francis Fairlie inventait en 1864 la locomotive double foyer à laquelle il laissera son nom. Les locomotives du type Fairlie sont dotées de deux chaudières vapeur actionnant chacun un double essieu et embarquent leur combustible et l'eau nécessaire sans nécessiter de wagon tender supplémentaire sur de courts trajets.




Sources : Pascal Lambert, EricBardochan, Divers Web



© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 28/10/2018


Plateforme d'artil...


Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu