Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Compagnie des forges de Châtillon-Commentry et Neuves-Maisons

(CHATILLON-COMMENTRY)






La Compagnie des forges de Châtillon-Commentry est créée en 1862, mais son origine remonte à la fusion d'un ensemble de petites forges situées dans l'Aube et la Côte d'Or à partir de 1845. En 1848, l'usine St Jacques à Montluçon est créée, qui deviendra son centre de production de matériel d'armement principal.

Elle rachète la Société métallurgique de Champigneulles et Neuves-Maisons en 1897 pour sécuriser un accès au minerai de fer et à la fonte (mines de fer du nancéen, et établissements de Champigneulles, Neuves-Maisons et Liverdun) et prend alors le nom de Compagnie des forges de Châtillon-Commentry et Neuves-Maisons, une société sidérurgique et minière française de première importance. Cette rationalisation entraine la fermeture progressive de l'essentiel des petites fonderies de son origine.

Son usine de St-Jacques, à Montluçon (département de l'Allier, près de Vichy), se spécialise dés le cours du 19° Siècle dans la forge et la fonderie d'armement en s'adjoignant en 1894 les services du Col DEPORT, directeur des ateliers de Puteaux, spécialiste de l'armement et ingénieur à l'origine du célèbre canon de 75mm Mle 1897. DEPORT fonde un grand bureau d'études à Montluçon d'où sortira nombre d'innovations dans le domaine des cuirassements. L'usine comporte une fonderie et des hauts-fourneaux produisant des toles et produits pour la Marine ou le service des cuirassements, mais aussi des aciers spéciaux et des pièces de moulage de grande taille.

Elle fournira des tourelles pour l'équipement de la ligne Maginot.

Le marché de l'armement ayant fortement décliné pendant et après guerre, Chatillon-Commentry est poussé à se diversifier en créant plusieurs filiales orientée vers la production de spécialités et d'équipements civils. La société est rachetée par SAMBRE-HAINAUT en 1959, puis par Usinor en 1979, entrainant sa disparition.

Source : BURTSCHER Jean Louis
Corrigé et augmenté le 12/12/2017 par Jean-Michel sur base du compte-rendu de Jury de l'Exposition Universelle de 1900 - Classe 64 - Grosse métallurgie (bibliothèque du CNAM), de la Revue Historique des Armées et divers internet.




© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/12/2017