Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Société Alsacien...



Consortium Electrique du Nord-Est

(CENE)






Le contexte entre deux guerres

L'alimentation électrique des ouvrages de la fortification Maginot n'a pas été sans poser de sérieux problèmes sur les plan économiques et stratégiques aux concepteurs de la ligne fortifiée et à l'état français.

La principale problématique rencontrée était que sur une partie du nord-est français, la production électrique était assurée sur les avants de la ligne principale de résistance (quand l'énergie ne provenait pas directement de Suisse ou d'Allemagne) et qu'aucune connexion réelle n'était assurée avec le réseau de production et de distribution coté français.
Cette situation qui peut de prime abord paraitre surprenante s'explique simplement par des raisons historiques pour l'Alsace-Moselle et le fait qu'à cette époque la production, le transport et la distribution de l'énergie électrique n'étaient pas du ressort de l'état mais étaient laissées à des entités autonomes dont les réseaux de distribution ne couvraient qu'un secteur géographique limité et étaient gérés indépendamment les uns des autres.

Si l'on rajoute à ces éléments le fait que que les ouvrages étaient pour l'époque de gros consommateurs d'énergie que les réseaux locaux n'étaient pas à même d'alimenter en l'état, il devient évident que pour assurer l'alimentation électrique de la ligne fortifiée et garantir autant que faire se pouvait la fiabilité de cette alimentation en la soustrayant à l'emprise ennemie, une refonte complète du réseau de transport et de distribution destinée à créer une réelle interconnexion entre les sources de production situées en France devait être menée à bien.

Les enjeux financiers nécessaires pour établir en arrière de la zone de front une infrastructure de distribution interconnectée et sure dépassaient de loin les possibilités des sociétés électriques locales, et les finances publiques ne pouvaient assurer les investissements nécessaires d'autant plus que la production et la distribution de l'énergie électrique étaient alors assurés par des sociétés de droit privé.



La création du CENE

Cette situation mena à la création en 1931 du CENE (Consortium Électrique du Nord Est), groupement d’intérêt économique de droit privé disposant des fonds nécessaires pour la modernisation du réseau de production et de distribution français dans le nord est de la France et regroupant les grands acteurs dans le domaine de la production et de la distribution d'électricité du Nord Est:

La SALEC (Société Alsacienne et Lorraine d'Electricité),
l'ES (Electricité de Strasbourg),
La Compagnie Lorraine d'Electricité
La Société Electrique de la Sidérurgie Lorraine.



La réalisation des infrastructures militaires

En mai 1935, après une adaptation de ses statuts, le CENE passe avec le ministère de la Guerre une convention concernant la création d'un réseau de lignes électriques aériennes militaires et des postes de coupure ou de transformation qui en dépendent afin d'assurer l'alimentation par l'arrière des ouvrages fortifiés.

Selon les termes de cette convention, la maitrise ouvrage des travaux à réaliser est assurée par le ministère de la Guerre qui définit le programme des travaux alors que la maitrise d'oeuvre est dévolue au CENE.
Les entreprises concessionnaires qu'il regroupe assurent les études et travaux pour la réalisation des Lignes Militaires (LM et Ouvrages Militaires (OM) à construire.

Le financement de l'opération est assurée par l'état qui reste propriétaire de l'ensemble des ouvrages et lignes réalisés.



L'exploitation des infrastructures militaires

Certains des postes construits, en exemple celui de Reinange, seront exclusivement destinés à l'alimentation d'ouvrages militaires. D'autres auront une utilisation 'mixte' puisque comportant des départs alimentant le réseau civil comme par exemple le poste de Goetzenbruck.

L'état confie par convention l'exploitation ainsi que que la maintenance des postes et lignes militaires aux sociétés concessionnaires du secteur sur lequel les ouvrages sont établis, le CENE restant cependant le seul interlocuteur du ministère de la Guerre.
L'exploitation et la maintenance sont concédées sans frais pour l'état jusqu'au 31 décembre 1965, avec négociation à prévoir pour facturation des couts au delà de cette date.

Les couts sont à la charge des concessionnaires qui refacturent l'énergie au ministère de la guerre, de son coté, le CENE se voit allouer une indemnité forfaitaire annuelle de 30 000 F pour ses frais généraux et de gérance des lignes et ouvrages militaires que ses sociétés membres exploitent.

Dés la mobilisation, le personnel d'exploitation de l'ensemble dur réseau est fourni par les SECEF (Section d'Electriciens de Campagne d'Exploitation Frontalière), unités du Génie composées en grande partie par le personnel civil affecté en temps de paix à l'exploitation et à la maintenance des installations de distribution électrique mobilisés sur place.



Dissolution du CENE

Avec la création du monopole d'état pour la production, le transport et la distribution de l'électricité le 08 avril 1945 nait Electricité de France qui absorbe la grande majorité des sociétés productrices et distributrices d'électricité en France.
Au fur et à mesure de l'absorption par EDF des sociétés concessionnaires qui le constituent, le CENE perd sa raison d'être et fini par être mis en liquidation en 1950.





Rédaction initiale 2015 - Pascal LAMBERT

Sources : Archives départementales de la Moselle - Fond SALEC 97J





© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 27/06/2019


Société Alsacien...


Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu