Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




372° Régiment d'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

(372° RALVF)






Le 372° régiment d'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée est aussi dénommé 372° Régiment de canons. Il occupe le quartier Février à Châlons-sur-Marne.


Quartier Février à Chalons-sur-Marne - 372° RALVF




Les téléphonistes du 372 RALVF




Historique succint du régiment


A l'issue du premier conflit, les six régiments formés pendant la guerre (70°, 74°, 75°, 76°, 77° et 78° RALGP - Régiment d’Artillerie Lourde à Grande Puissance) sont dissous et tous les matériels d’ALVF sont confiés au 152° RAP.

En 1923, le 152° RAP * donne naissance aux 371° et 372° RALVF. Le 372 RALVF sera dissous en mars 1926 et ses effectifs versés au 371° RALVF.


A la mi-septembre 38, l'affaire des Sudètes entraine la mise sur pied du noyau d'active du I / 372° RALVF . Le groupe alors composé de deux batteries de deux canons 340mm modèle 1912 sera démobilisé à la suite à la suite des l'accords de Munich intervenus à la fin du même mois.

En mars 1939, suite à l’occupation de la Tchécoslovaquie, une nouvelle mobilisation des unités de couverture entraîne la réactivation du noyau d'active du I / 372° RALVF.

Lors de la mobilisation générale de septembre 1939, la mobilisation générale, les 370° RALVF , 371° RALVF , 372° RALVF , 373° RALVF et 374° RALVF du temps de guerre seront mis sur pied à partir des éléments d'active des I/372° et I/373° RALVF par le centre mobilisateur d’artillerie CMA 26 à Chalons-sur-Marne.


* Il a vraisemblablement été fait appel à d'autres RAP. Certains personnels du 153° RAP ont été affectés au 372° RALVF à sa création selon un livret d'instruction.


Composition du régiment


Le 372° RALVF est constitué d'un état major et de six groupes d'artillerie.
La composition donnée ci aprés est celle au 01 avril 1940


I° groupe

Rattaché à la 3° Armée, en place dans le Secteur Fortifié de Boulay
- 1° batterie : 2 x 340 Mle 1912 G - En position à Volmerange (Moselle), Saulmory et Arrancy (Moselle)
- 2° batterie : 2 x 340 Mle 1912 B - En position à Metzange et Saint-Hubert (Moselle)


II° groupe

Rattaché à la 3° Armée, en place dans le Secteur Fortifié de Thionville
- 4° batterie : 4 x 320 Mle 1917 G - En position à Aboncourt et Arrancy (Moselle)


L'une des pièces ALVF de 320mm mle 1917 à glissement de la 4° batterie du 372° RALVF stationnée à Chalons-sur-Marne




L'une des pièces ALVF de 320mm mle 1917 à glissement de la 4° batterie du 372° RALVF




- 5° batterie : 3 x 305 Mle 1906 G En position à Kuntzig en avril 1940 et à Brieulles
- 6° batterie : 2 x 340 Mle 1893 G



III° groupe

- 7° batterie : 2 x 340 Mle 1912 B (sur affût à berceau). Stationnée à Pont de Claix (Isère) en septembre 1939, la batterie rejoint ses positions préparées en mai 1940.


Canon ALVF de 340 mm à Berceaux Mle 1912


Pièce de 340 mle 1912 semblable à celles du III/372° RALVF.




1ere section :
Pièce n° 5024 La Marne.
La section devait occuper la position du Peillon-Borghéas située près de la gare du Peillon-Sainte-Thècle et a ses garages de combat dans les tunnels de Borghéas. Ses objectifs sont répartis sur le littoral italien et sur les accès au col de Tende.
La position n’étant pas prête en juin 1940, la pièce a été mise en position de tir en gare du Peillon-Saint-Thècle entre Nice et L'Escarène.
Cette pièce n'effectua aucun tir durant les combats de juin 1940.



2° section : Lt Janssen
Pièce No 3097 - Verdun,.
La section occupe la position de Modane-Fourneaux construite et préparée en 1934 en gare de Modane et constituée de deux épis droits. Bien que fort avancée, cette position est très bien défilée des tirs de l'artillerie italienne, et ses objectifs sont la gare de Suse (Susa) et l'embranchement de Bussoleno en Italie. La section dispose d'une position de rechange située à Orelle-La-Praz.
Cette pièce tirera sur Suse 10 obus de 340 le 23 juin et 25 coups le 24 juin 1940, le dernier obus étant tiré à 23h42.
Ce canon de 340 mm Mle 1912 a été replié après l'armistice jusqu'à Pont-de-Claix où de nombreuses photographies de groupe ont été prises et distribuées au personnel, le canon a ensuite gagné Livron (Drôme) avant d'être livré en exécution des clauses de l'armistice, là encore de nombreuses photographies furent faites.


- 8° batterie : 2 x 340 Mle 1912 B - En position à Lutterbach
- 9° batterie : 1 x 240 Mle 1918 (créée par Décision du Ministre de la Guerre le 22 mai 1940)



IV° groupe

- 10° batterie : 4 x 274 mle 1917 G
- 11° batterie : 4 x 274 mle 1917 G



111° Bie d'instruction ou Groupe d'instruction Motorisé n° 13



Sources : ATF40, lignemaginot.com, cartomaginot.com, basart



© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 20/10/2017



Fils de discussion



Canne souvenir du 372 RALVF
2 messages, le dernier est de SCHOEN le 05/09/2018