Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




WEYGAND Maxime, Général






Maxime WEYGAND (de Nimal), de nationalité Belge né à Bruxelles le 21 janvier 1867 et décédé le 28 janvier 1965 à Paris.
Général d'armée, Grand Croix de la Légion d'Honneur

Maxime de Nimal entre à l'Ecole de Saint-Cyr en tant que cadet étranger et en sort en 1887 pour être affecté dans la cavalerie. Il prend le nom de son pére adoptif WEYGAND lors de sa naturalisation française et devient instructeur à l'école de Saumur.

Il préferera en tous temps le rôle d'officer d'état major à celui d'homme de terrain et aura une carriére d'une rapidité peu commune bien que n'aynt pas à son actif de campagne militaire particuliére.


Carriére

1914 - Lieutenant-Colonel
1916 - Général de Brigade
1918 - Général de Division, bras droit de Foch
1920 - Commandant de la Mission Militaire Française en Pologne
1923 - Commandant en chef de l'Armée du Levant
1925 - Directeur du Centre des Hautes Etudes Militaires
1931 - Chef d'Etat-Major de l'armée française, Vice President du Conseil de la Guerre
1931 - Elu à l'Académie française.
1935 - Mis à la retraite

1939 - Général d'armée, rappellé au service actif en aout 1939 par le président Edouard Daladier et maintenu sans limite d'âge dans la première section.
Il assure le commandement du théâtre d’opérations de Méditerranée orientale jusqu'en mai 1940.
1940 - Il est rapellé de Syrie le 17 mai 1940 et nommé le 19 du même mois chef d'état-major général de l'Armée et commandant en chef des Forces terrestres en remplacement de Gamelin démis de ses fonctions.
Il assurera alors le commandement de l'ensemble des théâtres d'opérations jusqu'au 25 juin 1940.



L'occupation allemande

Nommé par Pétain Ministre de la défense du gouverment de Bordeaux puis de Vichy, il collaborera sans état d'âme apaprent à la politique menée par ce dernier, à l'exception toutefois de son opposition au protocole de Paris entérinant la cession aux forces de l'Axe de bases militaires françaises, cette opposition étant dictée par des considérations nationalistes.
Il sera limogé à la demande d'Hitler en novembre 1941 et mis en résidence surveillée en Allemagne en novembre 1942 suite au débarquement allié en Afrique du Nord.

Il ne sera pas jugé pour collaboration sur décision du Général de Gaulle, mais les honneurs militaires lui seront toutefois refusés lors de ses funérailles, toujours sur décision du Général de Gaulle.



Décorations

- 1924 - Grand Croix de la Légion d'Honneur
- 1930 - Médaille militaire
- Croix de Guerre 1939-1945
- Croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures
- Médaille Interalliée de la Victoire
et nombre de deciorations étrangéres.



Sources : wikipedia, divers



© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 17/12/2015




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu