Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




152° Régiment d'Artillerie de Position (RAP)

(152° RAP)






Les origines du régiment


Le 152° Régiment d'Artillerie à Pied (RAP) voit le jour en aout 1918 dans le cadre de la réorganisation de l'artillerie à pied. Il g-hérite des traditions du 2° Régiment d'Artillerie à Pied
A la fin du premier conflit mondial, le 152° R.A.P. deviendra un régiment servant l'artillerie lourde sur voie ferrée sous l'apellation 152°RALVF, pour finalement disparaitre en donnant naissance aux 371 et 372ème R.A.L.V.F. suite à la réorganisation de l'artillerie en avril 1923.



Insigne du 152° RAP




La mobilisation


Le 152° Régiment d'Artillerie de Position (1) RAP est recréé fin aout 1939 par le Centre Mobilisateur d’Artillerie n°206 (CMA 206) à Thionville et Conflans-Labry à partir des personnels d'active des II et IV Groupes du 151° RAP du temps de paix.
Il est affecté au secteur fortifié de la Crusnes avec le 46° RAMF.

Le régiment est constitué d’un groupe de position occupant les intervalles disposant de deux batteries de 155C Schneider modèle 1917 (8 piéces) et deux batteries de 155L modèle 1877 (8 piéces) ainsi que de trois batteries servant l'artillerie des ouvrages du secteur fortifié de la Crusnes.


Déploiement

Le PC du régiment est établi à Ville-au-Montois puis à Audun-le-Roman à partir de mars 1940 (à confirmer), la 21° Batterie d'ouvrage sert l'artillerie de l'ouvrage de Fermont, la 22° Batterie d'ouvrage celle de l'ouvrage de Latiremont et la 23° Batterie d'ouvrage celle de l'ouvrage de Brehain.
Le groupe de position est déployé comme suit : deux batteries totalisant 8 pièces de 155C mle 17 sont installées à l'est de Serrouville et assurent l'appui du sous-secteur de Morfontaine, les deux autres batteries totalisant 8 tubes de 155L modèle 1887 sont elles en position entre Serrouville et Boulange et assurent l'appui du sous-secteur d'Aumetz.


Encadrement

- Chef de corps : Lt Col Jacob L.
- Chef du 1° Groupe : CE Schooner
- 21° Batterie d'ouvrage (Ouvrage de Fermont) : Cne Faure puis Lt Braye
- 22° Batterie d'ouvrage (Ouvrage de Latiremont) : Cne Huret puis Lt Rousseau
- 23° Batterie d'ouvrage (Ouvrage de Brehain) : Lt Taba




Historique


A la dissolution des secteurs fortifiés le 22 mars 1940, le régiment intégre le 42° CAF qui couvre l'ex Secteur Fortifié de la Crusnes.
Le 12 juin, les troupes d'intervalle reçoivent l'ordre de décrocher progressivement et font route à pied vers le sud. Le groupe d'artillerie occupant les intervalles quittera la position atteindra Godiller (Meurthe et Moselle) ou il sera capturé par les troupes allemandes le 21 juin.

A la démobilisation, le régiment est dissous.


(1) Noter que l'apellation Régiment d'artillerie de Position a remplacé celle de Régiment d'artillerie à Pied utilisée lors du premier conflit mondial.



Sources : Basart, Wikipedia, ATF 40, wikimaginot.eu, Hommes et histoire de la ligne Maginot


Secteur(s) concérné(s) :SFCR




© 2016 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 19/04/2016