Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Compagnie de Travailleurs Etrangers

(CTE)






Les Compagnies de Travailleurs Etrangers


Les Compagnies de Travailleurs Etrangers (CTE) étaient en principe constituées de 2 officiers (l’un français, l’autre étranger), 8 Sous officiers, 8 caporaux , 12 soldats français et 230 soldats étrangers. Il en a existé entre 260 et 300.

Ces compagnies étaient non armées, leur mission étant de réaliser des travaux servant la défense nationale.
Elles ont été réparties sur la totalité du territoire français et en Afrique du Nord, principalement affectées à des travaux de défense ou au service de l'industrie de l'armement. Seules quelques rares compagnies sont données comme étant directement affectées sur la ligne Maginot comme les 92° et 93° CTE à l'ouvrage de Fermont et la 106° CTE.
Un certain nombre de CTE seront toutefois présentes sur les théatres d'opérations du Nord-Est et du Sud-Est où certaines d'entre elles ont vraisemblablement contribué aux travaux d'aménagement de la position, notamment lors de l'hiver 1939-40 et du printemps 1940 sur la ligne CEZF .



Historique des CTE


L’Espagne tombe aux mains de Franco en janvier 1939. Les républicains se replient et passent la frontière pyrénéenne pour se réfugier en France, grossissant le nombre des réfugiés qui affluaient depuis 1936 du fait de la guerre civile sévissant en Espagne.

Ce sont prés de 300 000 réfugiés qui sont présents sur le sol français et se pose alors les problème de leur accueil, de leur hébergement et du risque (réel ou non) présenté par cette population. Le général MENARD, commandant de la 17° Région Militaire (Toulouse) est chargé d'organiser la gestion de cette question. Ces réfugiés seront dans un premier temps ‘regroupés’ dans des centres d’hébergement, créés pour la circonstance souvent par les intéressés eux-mêmes, puis tenus de travailler pour l’état défense pour une durée égale à celle du service militaire imposé aux nationaux ou de quitter le territoire français.

Le décret du 12 avril 1939 "relatif à l´extension aux étrangers bénéficiaires du droit d´asile des obligations imposées aux Français par les lois de recrutement et la loi sur l´organisation de la Nation en temps de guerre" autorise l'état français à considérer les réfugiés comme étant soumis aux même contraintes de service que les nationaux français. Ce décret permettra la création de Compagnies de Travailleurs Etrangers dépendant du Ministère de la Guerre. Ces compagnies seront pour beaucoup de refugiés espagnols craignant des représailles si ils rentrent dans leur pays une solution leur permettant de rester en France sans avoir à s'engager pour 5 ans dans la légion etrangére ou dans les Régiments de Marche de Volontaires Etrangers (RMVE) pour la durée de la guerre.

Un premier contingent de 53 compagnies (13.250 hommes) est créé le 20 Avril 1939 et affecté aux 1°, 4°, 6°, 8°, 14°, 15°, 16° et 17° régions militaires (RM). Ce contingent est suivi par un deuxième de 26 compagnies (6.500 hommes) le 13 Juin 1939, étendu aux 2°, 7° et 9° RM. Cet afflux de 20.000 hommes à gérer par l'administration militaire suscite l'écriture d'une directive par l'Etat-Major Général de l'Armée le 5 Juillet 1939 définissant les conditions de regroupement, d'emploi et de logement de ces unités, et préparant l'incorporation jusqu'à un total estimé alors de 200 à 240 compagnies. Celles-ci seront essentiellement employées à des tâches non combattantes durant la période de mi-1939 à Mai 1940, permettant de libérer la main d'oeuvre militaire des unités combattantes de nombre de corvées, manutentions, travaux de construction (bâtiments, routes, défense civile...) et d'entretien. Ces compagnies seront généralement logées séparément du reste de l'Armée, par groupements de taille limitée permettant un contrôle effectif.

A la fin des hostilités, les personnels des compagnies de travailleurs étrangers sont pour la plupart faits prisonniers puis internés en Allemagne (Mathausen).

Après l’armistice, les étrangers restant en France sont regroupés en Groupements de Travailleurs Etrangers institués par le décret du 27 septembre 1940, cette opération visant à utiliser une main d’oeuvre bon marché pour desservir les idées de Vichy ou les besoins de l'occupant (Mur de l'Atlantique).





Auteur : Pascal LAMBERT - 01 2017, complété le 20/09/2018
Sources : ATF40, CNAV, cartasdelexilio.free.fr, SHD carton 7N3766




© 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 20/09/2018