Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Casemate CORF cuirassée selon l'instruction du 28 janvier 1931






Le 28 janvier 1931, une instruction rédigée par la Section Technique du Génie est approuvée par le ministère ; elle permettra aux services locaux du génie d’intégrer aux casemates des cloches pour mitrailleuses. Ces cloches s’avéraient indispensables dans certains cas pour flanquer des intervalles tout en réduisant au minimum le relief des casemates mais aussi pour permettre des tirs frontalement. « Les casemates munies de cloches cuirassées pour mitrailleuses sont destinées à remplacer les casemates de mitrailleuses ordinaires lorsqu’il y a lieu, sur les terrains très plats par exemple, de rechercher une diminution sensible du relief de l’organe fortifié. Leur rôle reste le même que des celui des autres casemates et le champ de tir horizontal des cloches est de 45°. »

Les casemates sont donc totalement enterrées dans le terrain et seule la façade de gorge est dégagée par une espèce de tranchée aux pentes abruptes. Elles possèderont deux entrées à une distance d’au moins 8 mètres de façon a qu’elles ne puissent être obstruées par l’effet d’un même projectile. L’instruction prévoit même que « des outils de terrassement et du bois de mines devront être entreposés dans les casemates pour permettre aux défenseurs de se dégager, par leurs propres moyens, en cas d’obstruction des entrées ». En outre, les portes blindées, fournies par le Service des Matériels de Fortification, seront divisées en 2 parties dans le sens de la hauteur, de manière que la partie supérieure puisse être manœuvrée indépendamment de la partie inférieure, dans le cas où des terres se seraient accumulées contre le pied de la porte sous l’effet du bombardement. »

Une casemate cuirassée comprendra une ou deux cloches pour jumelage de mitrailleuses et une cloche GFM pour la défense et le guet des abords de la casemate. A chaque cloche JM est préconisé à sa base un local annexe pour stocker les munitions et préparer les chargeurs. Une chambre de repos qui devra permettre le couchage au 2/3 de l’équipage. En locaux annexe, il est prévu deux entrées avec couloirs d’accès, une latrine, un ou deux local pour le stockage des vivres de réserve, l’approvisionnement en eau, l’installation des appareils de ventilation. On y aurait également trouvé un poste de transformation raccordé au réseau souterrain électrique.

La dotation en munitions de ces casemates est de 40 000 cartouches par jumelage, 10 000 cartouches par fusil-mitrailleur, 1000 grenades pour le lance grenades et 240 grenades à main. L’équipage est composé au minimum d’un sous-officier chef de casemate, de 6 hommes par jumelage de mitrailleuse (dont 3 pour la relève) et 3 hommes par fusil mitrailleur.
- Casemate simple a 1JM et 1GFM : 1 sous-officier et 11 hommes (dont 4 de relève)
- Casemate double a 2JM et 1 GFM : 1 sous-officier et 19 hommes (dont 7 de relève)

Les casemates cuirassées isolées seront construites selon les caractéristiques d’une protection n°2 sauf si elles sont annexées à d’autres organes (petit ou gros ouvrage).


Source : Instruction du 28 janvier 1931 relative à l’organisation des casemates munies de cloches cuirassées pour mitrailleuses

Rédaction initiale avril 2017 Antoine SCHOEN



© 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 15/04/2017