Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Poste récepteur F

(F)






Le poste récepteur type F est un récepteur de radiotélégraphie spécifiquement développé pour l'usage dans la fortification Maginot.


Description


Le récepteur type F est constitué du récepteur proprement dit, d'un coffret d’ alimentation secteur, d'un coffret d’alimentation par piles (1) et d'une boite contenant les blocs d’accord permettant de changer de gamme de réception.

Le bloc alimentation est alimenté par le secteur, la tension réseau est réglable grâce à un sélecteur à trois position, 180, 200 et 220 Volts. Ce bloc délivre une tension continue de 250 Volts destiné à la tension de grille des triodes du poste et une tension de 4 Volts alternatifs pour le chauffage des filaments. La puissance consommée est de 15 Watts

Le récepteur est basé sur le principe dépassé de l’amplification directe et non pas sur celui dit ‘super hétérodyne’ déjà largement utilisé à l’époque par les postes de radio civils et offrant de bien meilleures performances. Il est composé de deux étages HF (Haute Fréquence) utilisant des lampes type TM-EC, d’un étage discrimination (accord à lampe type TM-DET et d’un étage final Basse fréquence (BF) doté de lampes type TM-BF1.

Les blocs d'accord sont constitués de selfs sont interchangeables et permettent de couvrir la gamme de longueurs d'ondes de 30 m à 3 000 mètres, la bande de 40 à 1000 mètres correspondant à celle effectivement utilisée pour les communications en graphie militaire, la bande de 1000 à 3000 mètres étant uniquement pour la réception de certaines émetteurs de radio civils (2).

Ce récepteur permettait aussi bien la réception des signaux en graphie que des radios civiles émettant en modulation d’amplitude.



Utilisation


Le récepteur type F est typiquement associé en association avec le poste émetteur type F de 250W pour former un ensemble émetteur-récepteur ER250 type F .


Poste emetteur-récepteur ER 250 W type F
De gauche à droite, l'émetteur 250 Watts type F, le meuble d'accord d'antenne
Sur la tablette coté droit, au fond, un récepteur type F avec et sur l'avant son bloc d'alimentation
Notez le fil reliant le meuble d'antenne à l'antenne ....



Il était aussi utilisé en conjonction avec le Systéme de télécommande et de signalisation pour TSF d'ouvrage dans le cas des réseaux de radiotélégraphie partagés mis en place dans les ouvrages.

Dans ce dernier cas, chaque réseau pouvait être constitué par un maximum de 4 récepteurs type F dispersés dans l'ouvrage et souvent identifiés R1-R2 - R3 et R4 se partageant un poste émetteur type F de 50W ou de 250W. Chaque station était constituée d'un poste récepteur type F, d'un manipulateur morse ( manipulateur SIF ref. 1920 en général) et d'un tableau récepteur de télécommande permettant de réserver et de piloter l'émetteur partagé du réseau.



Postes récepteurs type F en réseau
Noter les deux manipulateurs morse et les boitiers récepteurs
permettant de piloter l'émetteur partagé
ouvrage du Four-à-Chaux




(1) le récepteur peut être alimenté soit par secteur, soit par piles. Il nécessitait dans ce dernier cas deux piles de 100V pour la HT alimentant les plaques et un accumulateur de 4 V 20AH pour l’alimentation des filaments.

(2)Radio Paris sur 1 724,1 m, Paris tour Eiffel sur 2 650 m par exemple. Les postes civils utilisant la bande de 100 à 3 000 mètres environ.


© wikimaginot.eu - Rédaction initiale Pascal LAMBERT mars 2017



© 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 16/03/2017



Fils de discussion



Poste récepteur type F
5 messages, le dernier est de Eric Klamerek le 30/04/2017