Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




TM 32 - Dispositif de prise de circuit






L'infrastructure téléphonique mise en place dans le cadre de la ligne Maginot dessert directement tous les abonnés de la fortification permanente.
Une grande partie des abonnés des troupes d'intervalle et des unités de renforcement ont eux recours à du matériel de campagne et doivent pouvoir se raccorder sur l'infrastructure existante. Ce raccordement se fait en général au niveau des chambres de coupure ou ils viennent se raccorder grâce à des lignes téléphoniques de campagne ou parfois depuis certains organes de la fortififation permanente.


Dispositif de prise de circuits


Le dispositif de prise de circuit permettant aux troupes occupant les intervalles de la position fortifiée de se raccorder à son infrastructure téléphonique est composé d'une boite à bornes pour prise de circuit et d'une boite à paratonnerre pour prise de circuit destinée à protéger les câbles souterrains contre les surtensions d'origine diverses.



Boite à bornes


Afin de permettre le raccordement des lignes de campagne des services et des troupes non desservis par un câble enterré , des boite à bornes pour prise de circuit étaient installées aux endroits de jonction prévus.

Il existe deux types de boite à bornes pour prise de circuit prévues par l'instruction du 15 février 1935 , l’un d’une capacité de trois lignes (référence 31102) , l’autre de six lignes (référence 31103).
Ces boites à bornes pour prise de circuit se présentent sous la forme d'un coffret en fonte fixé au mur par deux équerres en laiton nickelé. La face avant de ce boitier est fermée par un couvercle qui une fois ouvert donne accès aux bornes à vis prévues pour le raccordement des lignes de campagne. Une ouverture sur le coté du boitier fermée par une plaque isolante percée de trous prévus pour le passage des fils venant se raccorder sur les bornes permet de refermer le couvercle une fois le raccordement fait.
Le fond démontable de cette boite permet d'accéder à l'arrière des bornes pour le câblage initial du boitier.

Le raccordement des fils se fait par serrage à l’aide d’un écrou papillon, les bornes étant regroupées deux par deux .


Chambre de coupure 26T - Couloir d'accès
Boites à bornes pour prise de circuit
(3 circuits et 6 circuits)



Les numéros d’appel correspondants aux bornes du boîtier étaient indiqués à l'intérieur du couvercle de ce dernier, en regard avec les deux bornes correspondantes . Un marquage de couleur était utilisé en fonction de l’arme ou du service auquel ce numéro était attribué. Ces couleurs sont en principe les suivantes :

  • bleu Troupes d’infanterie

  • rouge Groupes d’artillerie

  • vert Observation , infanterie ou artillerie .

  • noir Unités de repérage par le son

  • marron et blanc Services


  • Ces boitiers étaient le plus souvent installés dans les couloir d'accès des chambres de coupure du réseau téléphonique souterrain. Les troupes devant se raccorder disposent des clefs de la trappe ou de la porte donnant accès à ce couloir, les répartiteurs et autres équipements du réseau installées dans un local muni d'une porte verrouillée restant hors de leur portée.


    Chambre de coupure 26 Tà Thionville
    Implantations des équipements téléphoniques



    Dans le cas de constructions devant être occupées par des troupes d'intervalle comme certains PC ou centraux d'observation raccordés au réseau souterrain mais dépourvus de matériels téléphoniques permanent, ces équipements étaient installés à l'intérieur même des locaux et les troupes y raccordent directement leur propres centraux ou postes téléphoniques. C'est le cas par exemple du central d'observation du Bichel à Koenigsmacker


    Central téléphonique du Bichhel
    Détail de l'installation téléphonique



    Dans certains cas, ces boite à bornes pour prise de circuit sont directement fixées sur les façades des blocs, abris ou casemates de la position (exemple de l' abri du Bois de Cattenom ) ou même des bâtiments militaires comme la chefferie du génie d’Hettange Grande ou encore les gendarmeries d’Hettange Grande ou de Thionville.


    Abri du Bois de Cattenom
    Boitier de prise de circuit en façade



    Un troisième type de boîtier de raccordement non mentionné par l'instruction sus-citée est utilisé dans certains secteurs fortifiés comme ceux dépendant de la Région Fortifiée de la Lauter. Ce boîtier à bornes prévu pour le raccordement de neuf lignes téléphoniques est enchâssé directement dans le montant de la trappe d’accès des chambres de coupure ou dans le dormant de la porte extérieure dans le cas d’un accès de plain pied.



    Boite à paratonnerre pour prise de circuit


    La problématique soulevée par le raccordement de lignes de campagne sur le réseau téléphonique souterrain de la fortification réside essentiellement dans la nécessité de protéger les câbles souterrains, fragiles par nature, contre les surtensions pouvant résulter du contact des lignes de campagne avec des câbles du réseau de distribution électrique ou des surtensions résultant de conditions atmosphérique orageuses.

    La solution retenue est l'insertion entre la boite à bornes pour prise de circuit et le répartiteur du réseau téléphonique d'une Boite à paratonnerre pour prise de circuit.
    Cet équipement se présente sous la forme d'un boîtier étanche en fonte relié à la terre renfermant pour chaque ligne à protéger un dispositif de protection pour circuit téléphonique. Ce dispositif protège chacun des conducteurs de la ligne téléphonique et est constitué coté ligne extérieure d'un parafoudre à pointe réglable placé entre le conducteur et la terre, d'un fusible de 3 ampères inséré dans la ligne et d'un second éclateur à gaz coté ligne souterraine placé lui aussi entre le conducteur et la terre.
    Le premier parafoudre est destiné à permettre l'écoulement vers la terre des surtensions importantes généralement dues à la foudre, il est réglé pour des tensions de l'ordre de 1300 volts. Le second parafoudre a lui une tension d'amorçage beaucoup plus faible , de l'ordre de 110 volts et est destiné à protéger le réseau des tensions résiduelles. Son activation entraine en général le fusion du fusible interrompant par la même la circulation du courant dans la ligne.

    Ces boites de protection ont existé en deux versions, l'une référencée 33 100 pour trois circuits , la seconde referencée 33101 pour 6 circuits



    Boite à paratonnerre pour prise de circuit
    Référence 33 101 pour 6 circuits







    © wikimaginot.eu - Rédaction initiale 2017 - Pascal LAMBERT



    © 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 25/03/2017