Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




34° Régiment d'Infanterie de Forteresse

(34° RIF)






Généralités


Le 34° Régiment d'Infanterie de Forteresse est mobilisé entre le 23 et le 29 Aout 1939 à partir du noyau d'active du III/172° RIF de temps de paix à la CMI 201 de Sélestat. Il occupe la zone au Sud de Strasbourg sur un front de 25 kilomètres entre Plobsheim et Diebolsheim.

Le régiment reprend les traditions du 34° RI de la 1ère Guerre Mondiale, dissous en 1923.




Organisation


Le 34° RIF est un régiment à deux bataillons, qui rapporte initialement au Secteur Fortifié du BAS-RHIN .

- Commandement : Lt-Col J-M. BROCARD, avec PC à ERSTEIN .

Au 3 Septembre 1939 l'organisation et le répartition des composants du 34° RIF sont les suivantes :


1° Bataillon - Quartier de KRAFFT



Commandement : CB Y. ROBERT, avec PC à Krafft

- CM n°1
- CM n°2
- CM n°3
- CEFV n°1

- CEO n°5 : Lt le HIR


2° Bataillon - Quartier de BOOFZHEIM



Commandement : CB L. PORTALIER, avec PC à Boofzheim

- CM n°5 : Cne MERCIER
- CM n°6 : Cne LEDIS
- CM n°7
- CEFV n°2

- CEO n°6 : Cne GERLIER puis Lt BARTHELEMY


Cette organisation classique a connu ensuite différents changements.

- Dés le 10 Octobre 1939, le régiment devient hiérarchiquement rattaché à la 70° DI puis quelques jours plus tard à la 4° DIC, positionnée localement et dépendant du 17° Corps d'Armée, tout en conservant un lien administratif et technique avec le SF.

- Le 5 mars 1940, en lien avec la réorganisation générale du front, le SF du BAS-RHIN est dissous pour créer la 103° DIF. Le 34° RIF est à alors rattaché à la 62° DI hiérarchiquement et techniquement à la 103° DIF. Le sous-secteur d'ERSTEIN devient un secteur fortifié à part entière du fait de son occupation par une division complète, avec PC à BARR (PC de la 62° DI).

- 14 Mai 1940 : le 17° CA est retiré du front alsacien pour être rattaché à la 6° Armée. Ceci entraine une nouvelle réorganisation avec subordination de la 62° DI (et donc du 34° RIF) au commandement de la 103° DIF.

- 9 Juin 1940 : la 62° DI quitte les rives du Rhin pour être mise en réserve d'armée à Barr. Le 34° RIF revient directement dans le giron de la 103° DIF.




Histoire




- 13 Juin 1940 : L'ordre du repli de la 5° Armée arrive dans la matinée. Les troupes de la 103° DIF doivent se replier vers Brumath-Benfeld en vue d'un embarquement par train le lendemain vers Chaumont pour faire barrage à l'armée allemande qui vient de percer en Champagne. Le régiment, qui fait partie du groupement Sud, commence son repli de la 1ère ligne à partir de 22 heures en laissant une croute constituée des équipages de casemate, d'une section d'infanterie et d'une section de voltigeurs par sous-quartier.

- 14 Juin 1940 : le 34° RIF, hors croute restée sur le Rhin, stationne sur une ligne Bolsenheim - Kogenheim dans la journée, puis reprend sa marche de nuit pour aller sur Obernai et Barr.

- 15 Juin 1940 : les allemands franchissent le Rhin à Rhinau à partir de 13 heures, comme diversion à l'attaque principale de l'opération "Kleiner Bär" (pour plus de détails, voir la fiche du SF de COLMAR ) entre Schoenau et Neuf-Brisach. A l'inverse de l'attaque principale, l'IR633 traverse avec des moyens non motorisés et une partie se retrouve bloqué par un banc de sable, mais n'est pas gêné par les défenses françaises déjà neutralisées ou trop éloignées. Débarqué devant AP14, l'ennemi se repend rapidement dans la forêt et contourne les casemates RHINAU Nord et Centre, détruites par les tirs tendus venus de l'autre rive du Rhin, qui se rendent. Profitant de l'absence de défenseurs sur la digue des hautes eaux, l'IR633 prend ensuite Rhinau et se dirige vers Booftzheim à travers le Riedwald.

Conscientes de la situation vers 15h, la 5° Armée et la 103° DIF ordonnent au 34° RIF de faire demi-tour et de se porter au devant de l'ennemi, "si possible sur le canal du Rhône au Rhin", ce que le régiment entame à partir de 18h.Les premiers éléments se positionnent sur le canal dans la nuit, en position défensive.

A 17h30, la casemate de ZIEGELHOF (ligne des villages) est encerclée et prise, ce qui constitue la première percée de la ligne principale de toute l'opération. Les allemands ne mettent cependant pas immédiatement à profit cet avantage. Dans la nuit, les casemates de berge sont partiellement réoccupées (RHINAU Sud) et les AP15 et 16 résistent toujours.

- 16 Juin 1940 : dans la nuit, les 155mm du groupe du Cne LAFITTE bombardent les plages d'embarquement allemandes ainsi que Rhinau, ralentissant fortement la traversée du 2e régiment (IR634) de la 557° ID. L'attaque du IR634 vers Witternheim est bloquée par la casemate de NEUERGRABEN. Le 34° RIF, de retour sur le front, place aussi une bretelle entre le canal et le Rhin au sud de Gerstheim, et pour préparer la contre-attaque - sans aucun appui - du XXI/67° RI vers la tête de pont allemande. Cette action échoue aux portes de Daubensand et à portée de vue de la casemate de ZIEGELHOF malgré la faible réaction allemande. Le XXI/67 se replie à partir de 19h30.

Les casemates de NEUERGRABEN et FRIESENHEIM sont bombardées par stuka dans la journée, sans dommage majeur.

- 17 Juin 1940 : la casemate de NEUERGRABEN est prise à 11h. Les casemates de FRIESENHEIM et OBERWEIDT sont évacuées consécutivement. Leurs équipages parviennent à atteindre les lignes du 34° RIF sur le canal du Rhone au Rhin. Boofzheim est pris en fin de matinée, ouvrant la voie à l'exploitation ennemie vers l'Est et le Nord.


Sources : GUF, tome 3 : la Forteresse, Roger Bruge, "Offensive sur le Rhin"

Première rédaction : Jean-Michel Jolas, le 02/07/2017 - © wikimaginot.eu


Secteur(s) concérné(s) :SFBR




© 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 02/07/2017