Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




171° Régiment d'Infanterie de Forteresse

(171° RIF)






Généralités


Le 171° RIF est le régiment de temps de paix affecté au Secteur Défensif d'ALTKIRCH et au secteur fortifié de MULHOUSE jusqu'à Neuf-Brisach.


Insigne du 171° RIF



Insigne de poitrine du 171° RIF, régiment du Haut-Rhin


Ce régiment reprend les traditions du 171° RI de la grande guerre, lequel a été dissous en 1930 après avoir participé après guerre à l'occupation de la rive droite du Rhin dans le cadre de l'armée du Rhin. Constitué à Belfort, le 171° RI s'est illustré sur le saillant de St Mihiel en 1914, lors de la bataille de Verdun en 1916, aux Chemin des Dames en 1917, et en Picardie (Batailles de la Somme et de St Quentin) en 1918.

Le régiment est reconstitué le 25 Aout 1935 dans le cadre de l'armement de la ligne Maginot. Il provient des IV et V/152° RI de Colmar et du IV/35° RI de Belfort, et prend le nom de "Régiment du Haut-Rhin" et vient s'installer dans ce qui s'appelle à ce moment là la Région Fortifiée de Belfort. Il est composé de quatre puis de cinq bataillons.

Le 1er Juin 1936, le 171° RIF est séparé en deux, les IV et V/171° RIF, stationnés à Neuf-Brisach, devenant le 42° RIF de temps de paix (Colmar). Le 171° RIF nouvelle mouture reste cantonné à Mulhouse (EM, I et II) et Altkirch (III/171° RIF).




Organisation


Le 171° RIF de temps de guerre dispose de trois bataillons de mitrailleurs et couvre le sous-secteur de FRANKEN (nommé aussi ALTKIRCH entre le . Il est commandé initialement par le Lt-Col Marcel CALLAUDAUX (régulièrement mal orthographié en CALLANDAUX) jusqu'au 29 Octobre 1939 puis durant toute la campagne par le Lt-Colonel Henri DEMANGE, avec PC à FRANKEN.

- Chef d'Etat-Major : CB Louis HEITZ
- Officier de liaison : Cne Henri SCHWEITZER

- Cie de Commandement : Cne Jean LALLEMAND de DRIESEN, Cne Hervé TOURONT


1° Bataillon du 171° RIF - Quartier MAGSTATT


Commandant : CB Marcel Pierre Eugène CHEVALIER, tué le 22 Mai 1940 et remplacé par le CB Henri PIROTAIS le 30 Mai. Le PC de bataillon est selon certaines sources à DIEBOLSTEIN .

- Chef d'Etat-Major : Cne TAILLARD puis Cne Paul KARMAN

Le bataillon est composé d'une CHR, de trois CM et une CEFV.

- CHR n°1 : Cne Louis DESTANQUE. La CHR est basée à Heiwiller.

- CM n°1 - sous-quartier SIERENTZ: Cne STUBLIER puis Cne Pierre DREYFUS-SCHMIDT, avec PC de combat dans le blockhaus STG 84-CHEMIN CREUX . Le PC de paix est à Sierentz.
- CM n°2 - sous-quartier UFFHEIM : Cne Roger CAILLET, avec PC dans une maison de Magstatt le Bas
- CM n°3 - sous-quartier MAGSTATT le HAUT : Lt MARCHAND puis Cne Clément TEXIER, avec PC au Signal de Stetten.
- CEFV n°1 : Lt Paul KARMAN jusqu'au 19 Octobre 1939, puis Lt RIEBEL, avec PC à Magstatt le Haut.


2° Bataillon du 171° RIF - Quartier BERENTZWILLER


Commandant : Cne ROLLET Camille puis CB Franck Cyprien Paul JOUSSAUME, avec PC à BERENTZWILLER .

- Chef d'Etat-Major : Cne ROLLET Camille

- CHR n°2 : Lt Bernard WINTER, avec PC à Hundsbach.

- CM n°5 : Lt Charles DUFAIT, avec PC à Jettingen
- CM n°6 : Lt François MOSEGLIN, avec PC à Knoeringue
- CM n°7 : Lt Paul AZZIS, avec PC à Helfrantzkirch
- CEFV n° 2 : Cne Marc BRULEZ, avec PC à Helfrantzkirch


3° Bataillon du 171° RIF - Quartier NEUEHAUSER


Commandant : CB Jacques TANGUY, avec PC dans le hameau de NEUEHAUSER-VIEILLE POSTE au-dessus de Muespach.

- Chef d'Etat-Major : CCne SCHMITT Maurice

Le bataillon est composé de trois CM et une CEFV.

- CHR n°3 : Ss-Lt Antoine WILLEMANN, avec PC à Steinsoultz.

- CM n°9 : Cne Robert PELLETIER, avec PC à Folgensbourg
- CM n°10 : Cne Joseph de GUINAUMONT, avec PC à Muespach-le-Haut
- CM n°11 : Cne Fernand MARTIN, avec PC à Steinsoultz
- CEFV n° 3 : Cne Pierre WOERTH, avec PC à ?


Le régiment dispose d'un bataillon d'instruction le XXI/171° RIF, commandé par le Lt-Col Charles ROBILLOT puis le CB SOURDOIS.




Historique


La mobilisation entraine la séparation du 171° RIF de temps de paix. Le I/171° RIF sert de noyau à la création du 10° RIF, le II/171° RIF est noyau du 171° RIF de temps de guerre et le III/171° RIF est à l'origine de la création du 12° RIF.

Le nouveau 171° RIF de temps de guerre, complété d'un bataillon d'instruction - le XXI/171° RIF - prend possession du sous-secteur de FRANKEN, avec PC à FRANKEN, et s'installe sur la ligne principale de résistance (ligne circulaire des casemates et blocs STG). Les avant-postes sur le Rhin et à le frontière sont eux occupés par les éléments de la 8° Légion GRM, du I/76° RRP (Régiment Régional de Protection) de Belfort et le 25° GRDI de la 14° DI. Le soutien d'artillerie est pris en charge par le III/159° RAP qui arme les casemates d'artillerie STG de Sierentz et quatre batteries en position de campagne.

Dés le départ, le 171° RIF s'active à compléter les défenses présentes et à construire de nouveaux blockhaus.

Fin septembre 1939, les territoriaux du 76° RRP et la garde GRM quittent les avant-postes, qui sont repris par le XXI/171° RIF et le XXI/3° DBCP de la 14° DI, complétés début octobre par le 21° BCP du secteur de MONTBELIARD.

Deuxième quinzaine d'Octobre 1939, le 171° RIF est notoirement renforcé par l'arrivée des grandes unités mobilisées. La 13° DI prend en charge les avancées du Rhin le 18, puis les cède à la 67° DI qui prend position sur le sous-secteur à son tour. Outre cette nouvelle division, à laquelle il va être rattaché fin Octobre, le 171° RIF se trouve renforcé de deux GUI (Groupements d'Unités d'Instruction), les GUI n°8 et n°13 respectivement composés des XXI/4° RI, XXI/27° RI, XXI/134° RI et des XXI/38° RI et XXI/121° RI. Ces GUI prennent en charge la position de la Falaise, entre Sierentz et Hégenheim.

- 30 Octobre 1939 : avec le rattachement du 171° RIF à la 67° DI, le sous-secteur de FRANKEN prend temporairement le statut de secteur d'ALTKIRCH jusqu'au 20-23 Novembre 1939, dates à laquelle il redevient secteur de FRANKEN. Le XXI/171° RIF reste installé dans les lignes de défense en constitution entre le Rhin et la Falaise.

- Début 1940 : le SF d'ALTKIRCH d'origine étant progressivement recréé, le 171° RIF quitte le giron de la 67° DI (sauf le XXI/171°) et repasse sous contrôle du SF, toujours accompagné des deux GUI et du III/159° RAP. Ce changement est officialisé le 16 Mars.

- 10 Mai 1940 : passage en état d'alerte suite à l'invasion par les allemands de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg. Le secteur reste calme jusque fin Mai.

- 23 Mai 1940 : suite au démembrement du SF d'ALTKIRCH, avec passage du 12° RIF - sauf le 1er bataillon - au 45° CAF, le sous-secteur du 171° RIF est progressivement réorganisé. Les II et III/171° RIF se repositionnent le long du Rhin entre Kembs et Loechlé avec le XXI/38° RI du GUI n°13 dans un nouveau sous-secteur d'UFFHEIM créé de façon ad-hoc. La position circulaire reste tenue par le I/171° RIF, le XXI/171° RIF et le I/12° RIF qui est rattaché au 171° RIF. Entre le 171° RIF et Saint-Louis on trouve le 211° RI de la 67° DI et le reste des GUI n°8 et 13.

- Nuit du 13 au 14 Juin 1940 : le retrait de la 67° DI entraine une re-répartition des défenses sur le Rhin entre le 171° RIF et les GUI n°8 et 13. Les XXI/171° RIF et I/12° RIF restent sur la position circulaire.

- Nuit du 14 au 15 Juin 1940 : la centrale de Kembs est détruite et le 171° RI repousse une tentative d'incursion allemande sur le Rhin sur son secteur.

- 15 au 17 Juin 1940 : l'opération allemande Kleiner Bär de franchissement du Rhin face à Colmar est un succès, menaçant directement le nord du secteur. Le 17 Juin, le 171° RIF reçoit l'ordre de préparer son départ pour la nuit suivante.

- 18 Juin 1940 : Le 171° RIF forme le groupement Nord de repli, aux ordres du Lt-Col DEMANGE avec pour objectif les ballons d'Alsace et de Servance. Parti dans la nuit, il stationne dans la matinée à l'ouest de Mulhouse, dans un triangle Brunstatt-Lutterbach-Aspach Bas. L'arrivée des allemands de la 239° ID et du Groupement Mack entraine une reprise du repli dés l'après-midi pour éviter l'encerclement. Les I et III/171° RIF tentent de bloquer l'ennemi au Pont d'Aspach et à Burnhaupt et y subit des pertes.

- 19 Juin 1940 : repoussés par l'ennemi arrivé du Nord-Est et de l'Ouest (Belfort est tombé la veille, pris par les blindés de la 1° Pz.D du Panzergruppe Guderian), les formations du 171° RIF se battent en entrée de la vallée de la Doller à Sentheim (I/171°), Masevaux (II/171°), Guewenheim (III/171°) et Morschwiller (XXI/171°). Les I et III/171° RIF sont capturés en quasi-totalité, et le XXI/171°, amoindri, se replie sur Niederbruck. Les restes du III/171° RIF se replient sur Lauw.

- 20 Juin 1940 : les restes du III et du XXI/171° RIF se regroupent en fond de vallée de la Doller, à Sewen et Niederbuck pendant que le II/171° RIF combat à Masevaux. Le bataillon y est capturé dans la journée puis l'ennemi prend Niederbruck. A la droite du régiment, le ballon d'Alsace est pris ce qui entraine une poursuite du repli plein Nord vers le Gresson et Rimbach puis Rouge-Gazon.

- 21 Juin 1940 : les débris (une paire de centaine d'hommes) du régiment se regroupent dans le centre de résistance de Rouge-Gazon (périmètre Tête des Neufs bois - Rouge Gazon - Tête des Perches) avec les restes du III/159° RAP, de la 105° DIF et du 28° RIF.

- 26 Juin 1940 : sur ordre, les restes du régiment sont regroupés sur Urbés et Bussang où ils déposent les armes après le cessez-le-feu et partent en captivité. Les pertes du 171° RIF entre les 17 et 26 Juin sont estimées à 700 tués, blessés et disparus.




Sources:
Hommes et Ouvrages de la ligne Maginot - Tome 1, J-Y. Mary, A. Hohnadel et J. Sicard;
Grandes Unité Françaises - Historiques succincts - Tome 3, la Forteresse.
SHD : cartons 8 YE 64334, 34 N 162

Rédaction initiale : Jean-Michel Jolas - 11 Juillet 2017 - © wikimaginot.eu



Secteur(s) concérné(s) :SFAL




© 2017 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 04/06/2019




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu