Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Commission d'Etudes Pratiques du Génie de Région Fortifiée

(CEPGRF)






Sur le modèle des commissions similaires déjà existantes pour l'Artillerie et l'Infanterie, le général BELHAGUE demande le 8 Novembre 1935 au ministère la création d'une commission d'études pratiques propre à l'arme du Génie. Cette demande tardive s'inscrit dans le contexte de dissolution de la CORF , qui sera effectif au 31 Décembre.

L'EMA, consulté sur la question, approuve cette création en y voyant un moyen de mitiger les risques inhérents à la dissolution de la CORF. Comme tout le monde semble d'accord, la CEPGRF est créée le 12 Décembre 1935 (DM 7286 3/4) et officiellement instituée en Avril 1936 sous le contrôle supérieur du Gal GEORGES.

Le programme de travail défini par le général BELHAGUE montre l'ampleur du travail qu'il reste à finaliser en lien avec la fortification (extrait de la note du 5 Mars 1936) :

"I - Etudes d'ordre général :
* habitabilité des ouvrages, alimentation et évacuation de l'eau, protection contre les infiltrations ou la condensation
* Fonctionnement électrique des différents appareils récepteurs (tourelles, monte-charges, pompes…..)
* Protection contre l'incendie, spécialement à proximité des dépôts et magasins à munitions
* Manœuvres relatives à la ventilation et la protection contre les gaz
* Conservation et entretien du matériel du Génie des ouvrages (locotracteurs, ateliers, etc..)
* Camouflage extérieur des ouvrages et voies d'accès
* Règles relatives aux réparations intérieures, en particulier des substructures soumises à bombardement
* Règles à suivre pour la défense intérieurs (barrages, fourneaux de mines, galeries provisoires…)
* Etudes des méthodes d'exploitation intérieures et des améliorations à apporter sur les constructions
* Ecoute et surveillance nocturne des ouvrages
II - Rôle de commandant de Génie d'ouvrage comme adjoint technique du commandant d'ouvrage.
III - Emploi des sapeurs-mineurs : effectif nécessaire et rôle, y compris dans la guerre des mines éventuelle et la défense intérieure des ouvrages.
IV - Emploi des sapeurs électromécaniciens : rôles et responsabilités dans l'organisation, effectif nécessaire, interfaces avec les autres services, fonctionnement et entretien des équipements
V - Emploi des sapeurs de chemin de fer : dito, avec en outre les modes de ravitaillement en munitions des ouvrages
VI - Emploi des sapeurs télégraphistes et radiotélégraphistes : dito
VII - Organisation et fonctionnement du ravitaillement des ouvrages en matériel, équipements et matériaux du Génie
VIII - Fonctionnement des divers services en temps de paix, incluant l'utilisation de personnel civil
IX - Préparation technique de la mobilisation et passage à l'organisation de temps de guerre"

Ce cadre de travail porte évidemment sur ce qu'il se passe dans les ouvrages, mais pas seulement. Cela couvre aussi la gestion et les rôles des parcs du Génie, des dépôts, de l'entretien de région,... L'ensemble de ces missions occupera la CEPGRF jusqu'en septembre 1939. En lien avec les autres commissions d'études techniques et la STG (Section Technique du Génie) , elle produira des dizaines de notes, notices, rapports portant sur les activités du Génie dans la fortification.

La direction de la CEPGRF est dirigée initialement par le général GRENET. Au départ de celui-ci début 1937 comme commandant du Génie de la 7° Région Militaire, la CEPGRF est confiée au colonel (nommé général au printemps 1937) SERON, commandant par ailleurs de Génie de la RF de Metz. Le secrétariat est assuré par le Cne SARDI puis à compter de Mai 1938 par le Cne PERRIN.

Elle intègre des représentants permanents ou non de chacun des corps de métier pertinents :
- sapeurs-mineurs : membre ad-hoc en fonction des disponibilités
- électromécaniciens : dont le Cne LEMAITRE du SEMG de Metz
- transmissions/radio-transmissions : membre ad-hoc en fonction des disponibilités
- sapeurs de chemin de fer : CB le BOURSICOT
et des représentants des régiments, chefferies et directions locales du Génie : CB LACHAMBRE (Metz-Est), CB BERTRAND (1° RG - Strasbourg), Lt-Col REVERDY (DG Saverne).
La commission essaiera bien de s'adjoindre un membre permanent représentant le Génie du Sud-est, mais cette demande lui sera refusée compte tenu de la pénurie d'officiers du Génie. Tout au plus pourra t'elle consulter les Directions de la 14° et 15° Région Militaire en fonction de besoins précis.

La CEPGRF écrit un certain nombre de documents de fond, de notices et instructions à l'usage des troupes du Génie, partant souvent de l'expérience pratique acquise lors des premières occupations d'ouvrages dans les diverses régions fortifiées. Parmi ceux-ci, on peut noter les écrits de référence suivants :

- note 123 S du 1 Juillet 1937 définissant l'effectif théorique d'alerte et de guerre des troupes du Génie de l'ensemble des organes et ouvrages CORF de la ligne Maginot.
- Instruction provisoire sur le service des Electro-mécaniciens de la fortification
- Instruction provisoire 651 3/4-S de 1937 sur le service des transports ferroviaires à l'intérieur des ouvrages de RF
- plusieurs autres notices sur les techniques de test de ventilation, de camouflage des ouvrages et casemates, sur la gestion de la protection incendie des ouvrages, sur la guerre des mines, etc...

La commission échouera cependant sur un point : elle s'attaquera - comme son mandat le lui demandait - à des questions organisationnelles plus larges, notamment en relation avec l'organisation et les missions du Génie de Secteur Fortifié et de Région Fortifiée, incluant les services généraux comme le transport extérieur aux ouvrages ou les télécommunications générales de région. Elle produit à cet effet un projet d'Instruction sur l'organisation, le rôle et l'emploi du Génie des Régions et Secteurs fortifiés en Mars 1938, qui ne sera jamais officiellement approuvé devant la levée de bouclier de l'ensemble des services locaux et centraux du Génie qui voyaient sans doute là une ingérence dans leurs prérogatives plus générales et une perte d'autonomie décisionnelle. Ce document venait en outre en contradiction sur certains points avec d'autres règlements relatifs au Génie et approuvés antérieurement...



Rédaction : Jean-Michel Jolas - 10/10/2018, complété le 12/09/2019 - © wikimaginot.eu
Sources : SHD - carton 7N3775, 9N250



© 2018 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/09/2019




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu