Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




221° Bataillon de Sapeurs de Chemin de Fer

(221 SCF)






Le 221° Bataillon de Sapeurs du Chemin de Fer est mis sur pied en aout 1939 par le CMG 15 (Centre Mobilisateur du Génie). Le CMG 15 est issu de la transformation du 15° Régiment du Génie à la mobilisation.

Sa mission est l’exploitation du réseau ferré militaire de la rive gauche de la Moselle (Région Fortifiée de Metz).

L'état major du 221° Bataillon était installé à Lorry-les-Metz

Composition


Etat-Major

L'état major du 221° Bataillon était installé à Lorry-les-Metz


1° Cie de construction

Devient la 643° Compagnie de Construction début 1940


2° Cie de construction


3° Cie d'exploitation

Elle assure l’exploitation et l’entretien du réseau desservant les ouvrages du Kobenbusch, de Soetrich, de Molvange et de Rochonvillers au départ du Dépôt de Saint-Hubert (Florange).

La 221/3 deviendra la 663° Cie d'exploitation au début de 1940.



Cette compagnie comptait 605 officiers, sous-officiers et sapeurs répartis comme suit :


Etat-Major (Gandrange):

Cdt de compagnie : Cne De Briançon
Lieutenant adjoint - Régulateur du réseau : Lt Flocard ?
Lieutenant d'approvisionnement :
Médecin :
Sous-officier :


Sections d’exploitations :

La 3° Cie compte 3 sections d’Exploitation. Leur mission est de fournir le personnel de gare et d’accompagnement des convois.
Deux d’entre elles sont stationnées au niveau du dépôt de Saint-Hubert , la troisième étant stationnée à Florange.


Sections matériel et traction.

Ces deux sections ont pour mission d’entretenir le matériel roulant et d’en assurer la conduite.
Elles disposaient de:

- 21 tracteurs Crochat
- 2 tracteurs Berry
- 11 locomotives Péchot
- 1 draisine


Section Voies

Cette section est chargée de l’entretien des voies


Personnels détachés dans les ouvrages:

Ce personnel est détaché dans les ouvrages ou il assure l ’exploitation et l’entretien des réseaux intérieurs. Ils dépend administrativement de la Cie mais est placé sous l’autorité du commandant d’ouvrage. Il compte 4 officiers et 150 sous-officiers et sapeurs



Personnel

Cne De Briançon, Lt Flocard

Sgt Dupont, Sgt Dufour Pierre-Abel,




Historique


Le deux compagnies de construction réaliseront la liaison entre les dépôts de Saint-Hubert et de Reinange ainsi que le pont en charpente.

La 663° Cie (ex 221/3) aura 1 tué et deux blessés graves le 17 mai (l’un d’eux sera amputé de deux jambes) ainsi que 4 blessés légers les 15 et 28 mai.

L'ordre de repli 'sans espoir de retour' est donné le 13 juin avec l'avancée allemande. Trois rames sont envoyées, la première sur Florange, la seconde sur Kobenbusch et Soetrich et la troisième sur Molvange et Rochonvillers pour assurer le repli des hommes de la compagnie après destruction des aiguillage et du matériel téléphonique.
La destruction du matériel ferroviaire, des pièces de rechanges, des stocks et des bâtiments de Saint Hubert sera terminée vers 20 heures Et le gros de la compagnie quitte Saint-Hubert par train et camions vers 22 heures après un dernier repas sur place.

La dernière rames envoyée sur l'avant est de retour vers 1 heure 30 et les derniers éléments de la compagnie évacuent à 4h 30.

La compagnie sera faite prisonnière par les allemands le 21 juin vers 19 dans le bois de Sainte-Hélène dans les Vosges, prés de Saint Gorgon.



Source : Lt Flocard via Ascomemo

Rédaction en cours - Pascal janvier 2019


Secteur(s) concérné(s) :SFCR SFT SFB




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 05/01/2019