Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




164° Régiment d'Infanterie de Forteresse

(164° RIF)






Généralités


Le 164° RI est créé le 13 Avril 1913 à Verdun avec 4 bataillons de forteresse. Il reprend les traditions de la 164° Demi-Brigade de Bataille qui s'est illustrée pendant les guerres révolutionnaires (1794-1796). Rattaché à la 72° DI, le 164° combat durant la première guerre mondiale sur le plateau Meusien jusqu'en 1916 puis participe directement à la bataille de Verdun. Transféré en Juillet 1916 dans la Somme, il y participe à l'offensive puis combat dans l'Aisne jusqu'à l'armistice. Il est cité 5 fois durant le conflit puis est dissout.

Il est remis sur pied à partir du 24 Août 1939 à partir des éléments d'active du III/162° RIF de temps de paix. Le 164° Régiment d'Infanterie de Forteresse occupe le sous-secteur de Hombourg-Budange, affecté au secteur Fortifié de Boulay puis au SF de Thionville à partir de Mars 1940. C'est un régiment d'infanterie Fortifiée type Metz/Lauter.

Les réservistes sont mobilisés à Metz-Grigy par le CM 67. C'est un régiment de réserve type A, composé d'une CC, de deux CEC et une CEO et trois bataillons avec chacun une CHR, trois CM (deux au III/164° RIF) et une CEFV.

Aucun insigne propre ne lui est connu, il publie un journal périodique 'L'écho de Bétonville'.

Son refrain : "Le 164 est nouveau, face à l’ennemi; honneur à lui !"




Organisation


Etat Major

Le PC du régiment se situe dans le château de Hombourg Budange .

Le commandement du 164° RIF est assuré par le CB (puis Lt-Col) PRIQUET L., puis par le CB ORGEBIN à partir du 26 ou 28 mai 1940 (selon sources).

- Chef d'Etat-Major :

- Médecin chef : Cne FALCONNET

- Compagnie de Commandement (CC) :



1° bataillon - Quartier de Férange-Ebersviller (1) (Quartier Sud)

Commandement : CB RENAULT
PC dans l' abri d'Ising

- Compagnie Hors Rang (CHR) n°1 :
- Compagnie de Mitrailleurs (CM) n°1 :
- CM n°2 :
- CM n°3 :
- Compagnie d'Engins et Fusiliers Voltigeurs (CEFV) n°1 :

Le bataillon couvre un secteur de 3 km allant du MICHELSBERG à l'Abri du BOIS de FERANGE inclus.


2° bataillon - Quartier de Helling (Quartier Nord)

Commandement : CB FONTBLANC
PC à Helling

- CHR n°2 :
- CM n°5 :
- CM n°6 :
- CM n°7 :
- CEFV n°2 :

Le secteur couvert représente un front de 3,3 km allant de l'ouvrage du HACKENBERG à l'abri des CHENES-BRULES inclus.


3° bataillon - Quartier de Klang (Quartier Centre)

Commandement : CB PELLETIER, CB DUVAUCHELLE à partir du 24/09/39, puis CB BRUYERE à partir du 15 octobre 39
PC dans l' abri du Bois de Klang
- Officier de détail : Lt SALATO puis Lt DEROC à compter de Mars 1940.

- CHR n°3 :
- CM n°9 : Cne LECOQ (PC dans le bois de Klang). Sections : 1e - Lt MOLEUX, 2e - Lt DEROC (PA Dalstein). Positionnées sur Dalstein-Redlach.
- CM n°10 : Positionnée sur Kemplich et Monneren
- CEFV n°3 :

La zone couverte par le bataillon représente 2,5 km entre Kemplich et Dalstein.


Corps franc

Le corps franc est formé le 10 mars 1940
S-Lt Lafague



Ouvrages

Ouvrage du Hackenberg : CE EBRARD puis CB ISMEUR à partir du 13 juin 1940 quand celui-ci prend le commandement du sous-secteur.
Ouvrage du Coucou : Cne ISMEUR puis Cne ROQUES
Ouvrage du Mont-des-Welches : Cne puis CB TARI
Ouvrage du Michelsberg : CB PELLETIER J.
Ouvrage de Hobling : Cne BOILEAU


Le 164° RIF occupe dés la mobilisation les casernements de sureté de Ising et Veckring




Histoire


Initialement rattaché au SF de Boulay, le 164° RIF et son sous-secteur sont rattachés à partir de Mars 1940 au SF de Thionville dans le cadre de la grande réorganisation du front de début 1940 (insertion du BEF dans le Nord, changements de frontières entre les armées et dissolution de la RF de Metz).

Durant toute la "drôle de guerre", les troupes du régiment sont employées à améliorer la position défensive en coulant de nouveaux blockhaus, en tirant des réseaux de barbelés, en creusant tranchées, boyaux, etc. Au moment de l'attaque allemande du 10 Mai 1940, la situation se tend sur place, du fait des bombardements sporadiques de l'ennemi, notamment sur les gros ouvrages.

- 15 Mai 1940 : le 164° est réaffecté au SF de Boulay, lequel dépend du 6° CA.

Le secteur reste relativement calme durant toute cette période et jusque début Juin alors que dans le Nord, le Groupe d'Armée n°1 est en train de s'effondrer et de disparaitre dans la poche de Dunkerque. Les avant-postes frontaliers sont cependant abandonnés au profit d'un repli sur une nouvelle ligne d'avant-poste entre Montenach et Bouzonville.

- 13 juin 1940 : L'ordre de repli des armées de l'Est tombe. Les allemands sont proche de Paris et le GQG envisage de transférer ces armées vers le Sud, la Champagne et l'Ouest pour recréer une ligne de défense. Le régiment intègre la division de marche du Gal POISOT - SF de Thionville -, à l'exception des équipages d'ouvrages et de casemate restés sur la position afin de masquer et couvrir le repli des troupes d'intervalle sous le commandement du Col Cochinard. En outre une section de Fusiliers-Voltigeurs par bataillon sera aussi laissée sur place pour faire volume dans les intervalles. Le Groupement Cochinard compte environ 5000 officiers, sous-officiers et hommes de troupe.

Dans la nuit du 13 au 14, le régiment décroche de 1ère ligne et marche vers la Maxe (Metz) où il est regroupé et où il cantonne au petit matin. Les allemands occupent les avant-postes et se rapprochent de la ligne des ouvrages. Ailleurs, la situation est déjà hors de contrôle : les blindés allemands ont percé sur la Marne et en Champagne depuis le 12 et foncent vers le sud, prenant de vitesse le repli français.

- Le 15 Juin, le 164° RIF arrive à Montigny lés Metz et est réaffecté à la division de marche BESSE (SF de Boulay)… Les I et II/164° RIF embarquent sur train (personnel seulement) à Metz, direction Epinal puis le Sud. Les trains régimentaires prennent séparément la route vers Epinal. Le III/164° RIF part de son côté à 21h30 à pied direction Nancy pour se positionner en protection avec la DM Besse sur le canal de la Marne au Rhin. Il atteint Pont-à-Mousson dans la nuit.

Ailleurs sur le front : les allemands ont percé dans la Sarre et de dirigent vers le Sud. Paris est tombé et les allemands sont à Chaumont.

- 16 Juin 1940 : I et II/164° RIF : arrivée à Nancy par le train. Les trains de véhicules régimentaires (Cne BERTHOMIEU) avancent bien mieux, passant Lunéville, puis Charmes. Sans nouvelles à Epinal du reste du régiment, les TC et TR reprennent la route et réussissent à passer le Doubs avant que les allemands ne l'atteignent. Ils atteindront Bellegarde, puis l'Isère (St Pierre de Chartreuse) au moment de l'armistice. Ces détachements parviendront finalement Avignon pour y être dissous - seuls éléments non capturés du 164°...
III/164° RIF : Le bataillon arrive à 6h à Ste Geneviève (5 km SE de Pont à Mousson) en en repart à 21h pour prendre position sur le canal de la Marne au Rhin entre Nancy et St Nicolas de Port avec la DM BESSE.

- 17 juin 1940 : Les trains des I et II/164° RIF avancent péniblement vers Epinal, ralentis par l'incroyable désorganisation du transport ferroviaire, et les bombardements.
le III/164° RIF arrive sur le canal puis est replacé sur celui-ci vers Maixe, au Nord-Ouest de Lunéville.

sur la LPR, les ouvrages sont harcelés par les allemands, qui sont maintenant devant… et derrière après s'être infiltrés entre la ligne Maginot - percée dans la Sarre - et les divisions de marche en plein repli vers le sud.

Ailleurs sur le front : les allemands de Guderian sont à Pontarlier et remontent vers Belfort et Epinal. L'ensemble des armées de l'Est en plein repli sont maintenant encerclées dans une immense nasse.

- 18 Juin 1940 : Des éléments des I et II/164° arrivent à Epinal, où ils sont cueillis par les troupes motorisées allemandes qui entrent dans la ville. D'autres unités sont encerclées puis capturées le 19 Juin à Châtel sur Moselle par des troupes motorisées allemandes remontant du Sud-Ouest.
Le drapeau du 164° RIF est confié ce même jour à un habitant d'Epinal, Mr MATHIEU, qui le conservera toute la guerre pour le rendre ensuite au service historique en Décembre 1944. Il sera ensuite versé au Musée de l'Armée à Paris.
Le III/164° continue à se battre sur le canal de la Marne au Rhin, au Nord de là, puis décroche suite à la percée de la position du Canal à l'Est de là à Crevic et Maixe. Il est vers Vitrimont puis Gerbéviller, à l'Ouest de Lunéville, et enfin Bayon sur la Moselle en fin de journée. La ville de Nancy est prise dans la journée.

- 19-20 Juin 1940 : les derniers restes des I et II/164° sont capturés autour d'Epinal. Les restes de la DM POISOT sont fusionnés avec la DM BESSE.
Les allemands franchissent la Meurthe à Rosières et descendent vers le sud alors que les unités venant de Champagne approchent de la Moselle vers Flavigny. Les éléments dispersés du III/164° se replient sur ordre sur la rive sud de la Moselle vers Bayon et Crantenoy le 19. Le pont de Bayon ayant sauté, ils sont amenés à passer la rivière à Bainville, un peu au sud de là puis sont capturés progressivement dans la région de Laneuville-Haroué-Lebeuville (Meurthe-et-Moselle) et au Nord de Charmes. Le 20 Juin au soir, le 164° RIF a cessé d'exister en tant qu'unité constituée.

Ailleurs sur le front : les allemands sont en Bretagne, sur la Loire et passent Lyon.

- 20 juin 1940 : Les ouvrages du Michelsberg et du Mont-des-Welches sont bombardés puis attaqués par l'ennemi

- 22 juin - Nouvelle attaque allemande contre l'ouvrage du Michelsberg

- 23 -24 juin - Attaque allemandes contre l'ouvrage du Mont-des Welches

- 25 Juin 1940 - 0h35 : Cessez-le-feu. Les équipages d'ouvrages et de casemates sont invaincus, et attendent ensuite les ordres relatifs à leur devenir.

- 04 juillet - Les équipage d'ouvrage places sous la férule du Groupement Cochinard se rendent sur ordre et transfèrent les ouvrages aux allemands avant de partir en captivité.

- 4 aout 1940 - Le régiment est officiellement dissous à Avignon.

1 - Le quartier Férange Ebersviller est aussi parfois dénommé quartier Ising. L'appellation Férange-Ebersviller est celle que l'on retrouve le plus communément dans les documents se rapportant au secteur fortifié ou au régiment.



Personnel

Cne Berthomieu
DAMIEN Camille




Sources : SHD, carton 34N156
Hommes et ouvrages de la Ligne Maginot Tome 1, GUF,



Secteur(s) concérné(s) :SFB




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 07/09/2019




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu