Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

325° Groupement d...



Téléphériques militaires dans les Alpes en 1939 - 1940






La construction de la Ligne Maginot dans le sud-est de manière générale, la création ou le renforcement des positions dans les Alpes n'ont pas été sans soulever des problèmes au niveau de leur approvisionnement, tant pendant les chantiers que lors de leur occupation en 1939-1940.

De la même manière que dans le nord-est, un nombre important de routes ont été créées ou mises au gabarit necessaire mais le transport par route ou sentier muletier ne pouvant plus être envisagé en hiver passé une certaine altitude, il a été nécessaire de le doubler dans nombre de cas par des systèmes de téléphériques destinés à l'alimentation en vivres, ingrédients et munitions des ouvrages, casernements et positions d'altitude ainsi qu'à l'évacuation des blessés.


Le parc en service en 1940

Une grande partie des positions réutilisées ou modernisées étaient déjà dotées de téléphériques mis en place depuis 1870 (Tournoux, Sapey, Replaton, Trois-Têtes...) et ces équipements furent remis en état lorsque cela était nécessaire.

Pour desservir les nouvelles positions ou remplacer des équipements trop vétustes ou inadaptés, le Génie lança la construction de nouveaux équipements dès la fin des années 20. Ces travaux furent assurés par des entreprises civiles spécialisées dans ce domaine comme Applevage , Renoud-Grappin-Viaroz , Etcheverry et Monzies entre autres. Les sapeurs télégraphistes furent activement associés à la réalisation afin de permettre au personnel du Génie d'acquérir les compétences nécessaires pour la maintenance et l'exploitation des équipements mis en place.
là encore, il est fort probable qu'une partie des ouvriers et techniciens de ces sociétés aient été mobilisés 'sur place' en 1940 et affectés aux Compagnies de Sapeurs Téléphéristes à qui échut la responsabilité de faire fonctionner l'ensemble désola mobilisation.

Ce sont au final trente téléphérique qui seront en service en 1940 pour assurer le ravitaillent des positions dans le secteur de l'Armée des Alpes.



Caractéristiques principales des téléphériques utilisés en 39-40

Les caractéristiques principales des téléphériques sont le mode de transport des charges ou ils se classent en deux groupes et leur mode d'exploitation ou ils se divisent en trois catégories.


Mode de transport des charges

Les téléphériques monocâbles

Ils sont constitués par un câble sans fin mobile auquel sont suspendues les charges à transporter. Ce câble tourne, à une des extrémités de la ligne, autour d ́une poulie motrice et à l ́autre extrémité autour d ́une poulie de renvoi.

Les téléphériques bi-câbles

Les téléphériques bicâbles sont constitués par des câbles porteurs fixes sur lesquels roulent des wagonnets accrochés à un câble tracteur mobile passant sur une poulie motrice et sur une poulie de renvoi.
Ils peuvent être à une voie (un seul câble porteur) ou à deux voies (2 câbles porteurs). Chaque câble porteur peut d ́ailleurs être simple (cas le plus général) ou double.


Mode d ́exploitation


Mouvement continu:

Les téléphériques à mouvement continu sont ceux dans lesquels le câble mobile ne s ́arrête jamais pendant le service normal, les charges étant accrochées ou deccrochées sans interrompre le mouvement. Il est possible d'enlever ou de rajouter des bennes au besoin. Les bennes inutilisées peuvent être stockées au niveau des recettes haute et basse.


Mouvement semi-continu:

Dans les téléphériques à mouvement semi-continu, le câble mobile qui se déplace toujours dans le même sens est arrêté chaque fois que l ́on doit mettre ou enlever une charge. Les bennes sont solidaires du câble et ne peuvent être ni enlevées ni rajoutées.


Les téléphériques à va et vient

Les téléphériques à va et vient n ́ont qu ́une seule benne par voie, invariablement liée au câble mobile. Le câble se déplace alternativement dans les deux sens et s ́arrête chaque fois que la benne arrive à une extrémité de la ligne.
Ils sont caractérisés par des débits d'approvisionnement faibles et réservés aux sites de faible capacité.



Fonctionnement

La mise en mouvement du câble tracteur est assurée par une poulie motrice située dans l'une des stations du téléphérique, une poulie libre assurant le renvoi.
En règle générale, le fonctionnement de la poulie est assuré à partir d'un moteur électrique, celui ci étant doublé par un moteur diesel utilisé en secours lorsque l'électricité n'est pas disponible.
Lorsque l'enneige est disponible au niveau de la station basse, la poulie motrice et son système moteur y sont installés, la poulie libre prenant place dans la station haute. Ce fut le cas par exemple des téléphériques desservant l'ouvrage de Roche-la-Croix , l'Ouvrage du Mont-Agel ou encore la position des Gondrans .

A l'inverse, lorsque la station basse n'est pas raccordée au réseau électrique, ce qui est par exemple le cas de la station intermédiaire de Pont-Nuaz qui alimentait l'ouvrage du Pas-du-Roc , la poulie motrice et son système moteur ont été installés dans la recette haute constituée par l'entrée mixte de l'ouvrage.


Le mécanisme moteur du téléphérique de l'ouvrage de Roche-la-Croix
Il a été démonté et est exposé à Meyronnes




Station haute des Gondrans
construite en 1937 - 1938



De manière à compenser la dilatation due à la température et limiter le vieillissement du câble, une tension importante doit être maintenue sur ce dernier, la fatigue du câble étant la plus faible pour une tension élevée. Un contrepoids applique une tension constante sur la poulie libre en 'tirant' littéralement celle-ci vers l'arrière.


Station haute de l'ouvrage de Roche-la-Croix
La poulie libre et le puit du contrepoids assurant la tension sur le câble





Rédaction : Michal Prášil avec la participation de Pascal Lambert


Sources:
Étude sur les téléphériques, par le capitaine Leygue – Revue du génie militaire 1935
Wikimaginot
Drac-PACA



Voir aussi : 325° GCT (Groupement de Compagnies de sapeurs Téléphéristes)


Cette page est incomplète et peur receler des erreurs ou imprécisions. N'hésitez pas à y participer en utilisant les fils de discussion.


Secteur(s) concérné(s) :SFS SFD SFAM




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 07/07/2019



Fils de discussion



Téléphériques alpins militaires
5 messages, le dernier est de jolasjm le 23/07/2019




325° Groupement d...