Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




230° Bataillon du Génie de Forteresse

(230 BGF)






Le 230° Bataillon du Génie de Forteresse regroupe les unités du génie rattachées au secteur occupé par la 105° Division d'Infanterie de Forteresse après la dissolution du Secteur Fortifié de Mulhouse en mars 1940.

Le SF Mulhouse n'étant pas doté d'unité du génie organiques, le 230° Bataillon du Génie de Forteresse et les unités qui le composent sont créés le 16 mars à partir d'unités provenant du SF Bas-Rhin ou de la RF Belfort (à vérifier)


Composition

Etat Major :

Cne Michaud Roger (à vérifier, serait le cdt du génie de la 105° DIF)


Cie 203/1 - Compagnie de sapeurs mineurs:

La compagnie est composée de quatre sections:

2° Section :Lt Dutreux André, Sgt Aubert, Sgt Alion, Sgt Pomjean.....
Section ? : Lt Banner
Section ? : Lt Rolland,


Cie 203/84 - Compagnie mixte de sapeurs radio télégraphistes:

La compagnie est mise sur pied le 16 mars 1940
PC à Raedersheim fin mai 1940
Cdt de Cie :Cne FRIES Gustave (R),
Section Radio : Lt Francfort Jean ((R),
Section Fil : Lt Claveyrollas Albert (R),
Médecin : Lt Médecin Naimant ,
Lt Benner , Lt Dutroux, SC Hubert, Adj Audiffred Roger , Adj Didelot Jean-Marie...



Historique

Le SF Mulhouse étant dépourvu d’unités organique du Génie, les travaux d'aménagement de la position étaient programmés et surveillés par du personnel de la RF Belfort puis par le Génie du 7° CA auquel le secteur était rattaché à partir d’octobre 39.

De mars au 13 mai, la Cie 230/1 assure l’aménagement de la position, et la réalisation d’ouvrages bétonnés.
Le 13 mai, la priorité est donnée au chargement des 87 dispositifs de mines de la coupure de l’Ill. Cette opération est effectuée avec l'aide de la Cie du Génie du 13° CA laissée à sa disposition.
Le 1 juin, l’ensemble des dispositifs est prêt.

Du 2 au 16 juin, la section de resserve de la 230/1 est employée à la construction de barrages dans les villages d’Ungersheim et de Ensisheim

Le 10 juin, la 230/1 fait jouer 5 dispositifs du canal du Rhône au Rhin et de la tête de pont de Chalampé.

Dans la nuit du 16 au 17 juin, la 230/1 fait jouer tous les dispositifs du secteur nord de Bantzenheim après l’évacuation des troupes.

Le 17 juin, ordre est donné de faire jouer tous les dispositifs restants après évacuation de la plaine d’Alsace. Ceux du canal du Rhône et de Chalampé furent mis à feu par la section du Lt Dutreux (2° Section), le Lt Benner se chargeant de ceux de la coupure de l’Ill, souvent sous le feu de l’ennemi.

La section de disponibles de la 203/1 assure la défense du village d’Uffoltz face aux allemands avant de l’évacuer le 18 au soir sous la pression de l’ennemi

Les sections de la Cie 230/1 installèrent des barrages antichar sommaires derrière les unités se repliant et firent sauter les bouchons derrière les troupes. Deux d’entre elles défendirent le village de Kruth.

La 105° DIF se regroupa à Rouge-Gazon à partir du 22 juin.
Elle y restera sans être attaquée jusqu’à ce que la nouvelle de la signature de l’armistice leur parvienne dans la nuit du 24 au 25 juin.
Les troupes se rendirent le 26 au village des charbonniers ou elles furent désarmées et partirent en captivité, sauf les alsaciens et lorrains qui sont démobilisés sur place le 6 juillet 1940





Source :
SHD 33N364


Voir aussi ' Répartition des unités du Génie dans la fortification en 1939-1940 '



Cette page est incomplète et peur receler des erreurs ou imprécisions.
N'hésitez pas à y participer en utilisant les fils de discussion

.







Secteur(s) concérné(s) :SFMU




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 10/07/2019