Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




64° Division d'Infanterie

(64° DI)






La 64° DI est la division qui occupe le secteur compris entre la limite sud du SF du Dauphiné et la limite Nord de la 65° DI.

Mobilisation et drôle de guerre


La 64° DI était une division de série B mise sur pied dans le Rhône, la Savoie et en Isère le 2 septembre 1939.

- QG : Valence
- 45° Demi-brigade de Chasseurs Alpins: Chambéry
- 47° Demi-brigade de Chasseurs Alpins : Vizille, Grenoble, Lyon
- 299° RIA : Lyon
- 55° GRDI : Grenoble
- 58°RA et 258° RAL : Vienne - Bat Génie 64 (puis Cies 64/1 et 64/2) : Grenoble - Cies 64/14 et 164/14 Train : Valence

La division était, à sa création, sous le commandement du Général CARTIER puis à partir du 2/12/1939 du Général De SAINT-VINCENT. Comme toutes les Divisions de série B, le déficit en équipement, matériel, armement et véhicules y était important.

Du 9 au 14/09/1939, elle se regroupe dans la vallée du Grésivaudan entre Chambéry et Goncelin - la-Bussière (PC au château de Beauregard près de Pontcharra). Les unités commencent à parfaire leur instruction (complément de connaissances militaires, exercices, tirs, manœuvres, études de l’armement, etc..), un grand nombre des mobilisés étaient des classes 30 (parfois 20) et avaient eu des périodes de réserves lointaines.

Le 27/9/1939 elle relève des éléments de la 1° DINA dans la vallée de l’Arve (de Sallanches à Chamonix) et sur les bords du lac Léman.

Le 14/10/1939 elle prend en compte le Sous-secteur (celui-ci devenant un Secteur) Faucille du Secteur Défensif du Rhône (PC à Seyssel).

Le 2/11/1939 elle échange son artillerie avec celle de la 27° DI Alpine.

Le 12/02/1940 elle passe en réserve de CA puis du 24 au 29/02/1940 elle est progressivement relevée par la 66° DI et se regroupe dans la région sud-est de Chambéry (PC à Challes-les-Eaux).

Du 21 au 25/04/1940 elle fait mouvement sur la région d’Embrun pour prendre le commandement du Secteur Queyras-Ubaye (PC à Embrun).
Le secteur géographique de la Division est désormais:
- Limite Nord en liaison avec le SFD : ligne de partage des eaux entre Durance et Guil, du Grand Glaiza jusqu’au signal de Prachaval, Saint Crepin, Signal de Pinfol, Tête de Vautisse.
- Limite Sud en liaison avec la 65° DI ; Cime Borgonio, Claï supérieur et inférieur, pentes sud de la cime de la Blancia (la Blanche), Stroncies, ligne de partage des eaux entre Ubaye et Var ou Verdon.

La Division s’installe progressivement sur ses positions de combat à savoir :

Avant-postes :
• Surveillance : à la frontière
• Résistance : en Queyras : PA Abriès, En Ubaye : PA Maljasset, VIRAYSSE, LARCHE, LES FOURCHES, LE PRA, PA Las Planas.

Ligne Principale de Résistance :
• En Queyras : Pic de Rochebrune (liaison avec le SFD), les Meyriès, Molines, col des Estronques, La Serre, Melezet, Panestrel (liaison avec l’Ubaye).
• En Ubaye : Panestrel, La Mortice, le Chatelet, Ouvrages de PLATE LOMBARDE, SAINT OURS, ROCHE LA CROIX, Tête de Parassac, ouvrage de GRANGES COMMUNES, RESTEFOND, LA MOUTIERE, Tête de Sanguinière (liaison avec la 65° DI).

Secteurs 64° DI



Le 10/6/1940 : déclaration de guerre de l’Italie




Structure et ordre de bataille au 10 Juin 1940


A cette date l’ordre de bataille de la Division est le suivant :

• Cdt la 64° DI : Général de SAINT-VINCENT
• Cdt l’I.D. : Général GERIN
• Cdt l’A.D. : Col CALVEL
• Chef état major : CB LAMOTHE

Infanterie :

• 45° Demi-brigade de Chasseurs Alpins

: Lt-Col MARTIN PC à Guillestre

o 87° BCA : Cne TOURNIER, PC à Guillestre
o 93° BCA : CdB TERRIER, PC à Châteauroux les Alpes (détaché au XIV° CA puis fera partie des unités destinées à contrer l’avance Allemande).
o 107° BCA : CdB LARUE, PC à Arvieux


• 47° Demi Brigade de Chasseurs Alpins

: Lt-Col PERDREAU, PC à Chantemerle (détachée au SFD)

o 86° BCA : CdB ROYER, PC à Plampinet
o 91° BCA : CdB CLAUZOLLES, PC à La Vachette
o 95° BCA : CdB PERLUS, PC au Tronchet


• 299° RIA

: Lt Col DINECHIN, PC au fort de Tournoux La Condamine

o I° Bat : CdB ACHARD, PC à Saint Paul
o II° Bat : CdB CHAMUSSY, PC au col de Colombart
o III° Bat : CdB GOUTORBE, PC à Mont Dauphin (en réserve de Division , renforcement du flanc gauche du XIV° CA)


Artillerie:

• 93° RAM

: Col MOURTON, PC à Guillestre

• 293° RALD

: Lt Col BRESSE, PC à Jausiers


Cavalerie :

• 55° GRDI : Chef d’Esc De La TREILLE de FOZIERES (détaché au XIV° CA)


Génie :

Lt Col De VALLAT

• Cie 64/1
• Cie 64/2 (détaché au SFD)
• Cie télégraphique 65/81
• Cie radio 65/82


Train :

Chef d’Esc LAFONTAINE

• Cie hippo 65/15
• Cie auto 165/15




Auxquels il faut rajouter des unités détachées du SFD

Infanterie :

• 75° Demi-brigade Alpine de Forteresse

: Lt-Col BONNET, PC à Villargaudin

o 92° BAF : Cne ACHARD-JAMES, PC à Château-Queyras
o 102° BAF : CdB MONTANT, PC à Ceillac


• 157° Demi-brigade Alpine de Forteresse

: Lt-Col SOYER, PC à Jausiers

o 73° BAF : CdB LEBEAU, PC à Jausiers
o 83° BAF : CdB GAUDILLOT, PC à Les Sanières


Artillerie :

• 162° RAP

: Cdt JARRIX, PC à Guenier
• I° Groupe du 93° RAM: Cdt DE LAFFON
• II° Groupe du 114° RAL : Cdt TERRIER
• III/293° RALD : Cne RIGAUD


Génie :

• Cie Sapeurs Mineurs 216/2 : Cne BEUGRAS, PC à Jausiers
• Groupe de renforcement de transmissions 832 à deux compagnies : Cne FERIER


Pionniers :

• IV/440° R Pionniers : CdB ROBERT, PC à Barcelonnette


Train :

Chef d’Esc LAFONTAINE

• Cie muletière 143/34
• Cie muletière 155/14 (1 section)
• Cie autocars 392 (1 section)


Infanterie du secteur


Infanterie secteur 64° DI - 1


Infanterie secteur 64° DI_2


Artillerie du Secteur


L’artillerie de la 64° DI était sous le commandement du Col CALVEL. Le 29 mai, l'artillerie de secteur passe sous les ordres du Lt Col BRESSE Cdt le 293e RALD. A sa création celle-ci comportait les 58° RA, 258° RAL. Le 03/11/1939 elle fut échangée avec celle de la 27° DI Alpine en partance pour le Nord car beaucoup plus adaptée à une guerre en montagne (93° RAM, 293° RAL).

Lors de la prise en compte du Secteur Queyras-Ubaye, les unités d’artillerie déjà présente lui furent rattachées à savoir :

• III/162° RAP ayant en compte le sous-secteur Guil
• II/162° RAP ainsi que le Groupe d’Ouvrage du 162° RAP pour les sous-secteurs Ubaye-Ubayette et Jausiers.
• Le I/93° RAM
• le II/114° RAL


La répartition des pièces était ainsi faite:
- Artillerie d’Appui direct :

Artillerie secteur 64° DI


Artillerie secteur 64° DI



- Artillerie d’Action d'ensemble

Le rapport du Col DESSAUX (2) précise que l’artillerie d’ACTION d’ENSEMBLE de la vallée de l’Ubaye était répartie de la façon suivante :

162° RAP - UBAYETTE (Cdt FERRAUD)

• 2 pièces de 75/97 (casemate de Bourges) au fort des Caures (fort de Tournoux)
• 1 batterie de 155 L au fort des Caures (fort de Tournoux)
• 2 pièces de 95 côtes sur crinoline à Batterie XII (fort de Tournoux)
• 1 batterie de 155 C aux Gleizolles
• 2 pièces de 155 L à la Charbonnière


162° RAP - RESTEFOND (Cdt PERROY)

• 1 batterie de 155 C au Col de Restefond
• 1 batterie de 155 L à Restefond - Camp


293° RAL - 1 groupe de 155 C tracté (Cap RIGAUD)

• 1 batterie à St Ours (N.O. du village)
• 1 batterie près de l’Ancien-camp
• 1 batterie détachée à Tournoux (N.O du village)


114° RAL - 1 groupe de 105 L hippo (du Cdt TERRIER)

• 1 batterie au Chatelard
• 1 batterie aux Gleizolles
• 1 batterie près de St Paul




Historique


Le dispositif italien


Les divisions italiennes en position face à la 64° DI appartenaient pour la partie Queyras au IV° Corps d’Armée du Général Camillo MERCALLI (leur objectif étant de réaliser la jonction via le col de l’Isoard avec les unités ayant atteint Briançon) et pour la partie Ubaye au II° Corps d’Armée du Général Francesco BERTINI (leur objectif étant la prise de l’Ubaye et la jonction dans la Durance avec celles du IV° CA).

Afin de remplir leurs objectifs les divisions employées sont reparties du nord au sud comme suit :

• Sous-secteur Guil : 3ième Régiment Alpini (Col FALDELLA), (Bat Fenestrelle, Bat Val Pelice, Bat Val Ghisone, Bat Pinerolo)

• Sous secteur Ubaye-Ubayette :

• Quartier Ubaye : 4ième Division Alpine CUNEENSE (Général FERRERO) composée du 1er Rég Alpini (Bat Céva, Bat Mondovi, Bat Pièves di Teco) et du 2ième Rég Alpini (Bat Dronero, Bat Borgo San Dalmazzo, Bat Saluzzo)
• Quartier Ubayette : 36ième Division FORLI (Général PERUGI) composée des 43ième et 44ième RI + le Bat Val Maira et la 33ième Division ACQUI (Général SARTORIS) composée des 17ième et 18ième RI ainsi que de 2 bataillons de chemises noires (XXcc.nn etXXIIcc.nn).


• Sous-secteur Jausiers: 5ième Division Alpine PUSTERIA (Général DE CIA) composée des 11° Régiment Alpini (Bat Trento, Bat Bolzano, Bat Bassano) et 7° Régiment Alpini (Bat Feltre, Bat Belluno, Bat Cadore). La 4° Division LIVORNO (Général Benvenuto GIODA) était en limite sud de notre 64° DI (son axe d’attaque étant plutôt face à notre 65°DI).


Récit des combats


L’entrée en guerre de l’Italie (10/06/1940) est suivie par l’évacuation des populations civiles, puis par la mise en œuvre des destructions programmées.

- Du 15 au 18, premiers contacts entre les SES et les Italiens : échange de coups de feu.

- Le 20/06 :

• Queyras : infiltrations Italiennes vers La Monta, repoussée par notre artillerie, idem vers Valpreveyre repoussée par la SES/87° BCA. Bombardement et incendie du village de Ristolas.
• Ubaye : infiltrations Italienne et bombardement du PA de Viraysse


- Le 21/06 :

• Queyras : Bombardement Italien sur Valpreveyre suivi d’une attaque d’infanterie au cours de laquelle le Lt BLANCHARD, de la SES/87° BCA est blessé grièvement et fait prisonnier (celui-ci n’ayant pas voulu se rendre). Bombardement du village d’Abriès, suivi d’une attaque d’infanterie durant laquelle 7 Chasseurs du 87° BCA sont fait prisonniers (le PA est défendu par 2 sections de la 1ière Cie du 87° BCA). Néanmoins l’attaque est contenue.
• Ubaye : La présence Italienne se fait plus importante aux cols. Notre artillerie prend à partie une colonne muletière derrière le col de Larche (Maddalena)


- Le 22/06 :

• Queyras : attaque sur le village d’Abriès mis en échec par notre artillerie. Occupation par les Italiens de La Monta (inoccupé par nos troupes).
• Ubaye : attaque Italienne aux cols de la Gypière et de Stroppia stoppées par notre artillerie


- Le 23/06 :

• Queyras : 52 prisonniers Italiens sont fait lors d’une patrouille du 87° BCA, au petit matin et en avant du PA d’Abriès, alors que ceux-ci se reposaient (ceux-ci croyaient que l’Armistice était signé) (1).
• Ubaye : vaines tentatives Italienne de passage aux cols de la Gypière et de Stroppia. Attaque sans succès sur Maurin, Occupation par les Italiens de Maison-Méane (inoccupé par nos troupes), Viraysse est dégagé, la zone des Fourches est bombardée et une infiltration Italienne a lieu dans le vallon de Salso Moreno est prise à partie par notre artillerie.


- Le 24/06 :

• Queyras : nouvelle tentative Italienne pour prendre le PA d’Abriès mais les tirs précis de notre artillerie la stoppe.
• Ubaye : nouvelles attaques « d’une extrême violence » (2) sur le PA de Maurin soumis à des tirs d’armes automatiques et de mortiers, l’infanterie Italienne atteignant les réseaux de barbelés mais est contenue par notre artillerie et nos tirs d’infanterie. Dans le quartier Meyronnes, les Italiens parviennent à nouveau jusqu’à VIRAYSSE mais sont encore dégagés par la SES bis 83° BAF et la garnison. En avant de Larche les Italiens sont bloqués par nos tirs d’artillerie et d’infanterie. Une tentative d’infiltration a lieu dans Les Sagnes mais est bloquées par notre artillerie et les tirs d’infanterie .Les Italiens ne manifestent aucune activité dans le quartier Restefond hormis le bombardement des Fourches, notre artillerie y continue les tirs d’interdiction.


- Le 25/6 à 0h35 : cessation des hostilités.

Dans le Queyras, au petit matin, un événement aurait pu dégénérer malgré l’armistice. En effet une colonne Italienne (3 off et 49 Hommes du Bat. Val Ghisone) tenta de pénétrer dans Abriès pour y cantonner et fut stoppée par un tir de FM qui tua 1 Italien et en blessa 2 autres. L’intervention du Lt COMBAZ (87° BCA), de l’aspirant GUERRY (87° BCA) et du MdL WHOEHRLE (Chef de brigade de la Gendarmerie d’Abriès) interpellent verbalement (et en armes) le Capitaine Italien pour lui signifier qu’il s’agissait d’une violation de l’armistice. Celui-ci permit le désarmement de ses hommes tout en laissant celui-ci sous une garde commune de quelques hommes puis le détachement retourna sur ses positions antérieures. Quelques heures plus tard ils revinrent (avec un accord des deux parties), récupérèrent leurs armes et repartirent (3).

Durant toute la période d’hostilités les combattant eurent à souffrir des intempéries en raison d’une météo exécrable (pluie et neige en altitude) ce qui entraina énormément de gelure chez les Italiens.

En finalité la position de résistance est restée inviolée et aucun ouvrage d’avant-poste n’est tombé.
Une zone de 50 kilomètres à partir de la frontière devant être démilitarisée avant le 4/7/1940, la 64° DI se regroupe dans la région de Serres, Veynes, Laragne le 3/7/1940. Elle est dissoute le 20/7/1940 à 0h00
Bilan humain :
En Queyras :
Coté Italien, nous avons fait 55 prisonniers dont 3 Officiers, 3 S/off et 49 hommes de troupe. Les pertes (sources Italiennes) s’élèvent à 25 tués, 68 blessés et 58 prisonniers ou disparus.
Coté Français, nous avons eu 3 tués, 3 blessés et 9 prisonniers ou disparus.
En Ubaye :
Coté Italien, nous avons fait 397 prisonniers dont 17 Officiers, 18 S/off et 362 hommes de troupe. Les pertes (sources Italiennes) s’élèvent 127 tués ,369 blessés au combat et 1157 blessés par gelures. Coté Français nous avons eu 2s/off et 2 soldats tués et 5 alpins blessés



Notes :
(1) Rapport du CE MOURETON
(2) Rapport du Lt Col DESSAUX
(3) Témoignage du Capitaine de Gendarmerie WOEHRLE



Rédaction initiale : Marc ENDINGER le 31/1/2020



Nota: cet historique ne saurait être exhaustif, celui-ci étant une synthèse, entre autre, de diverses sources quelquefois discordantes.

Sources :
Les grandes unités Françaises historiques succincts (SHAT) ;
Documents :
« Ordre de bataille de la vallée de l’Ubaye » par le Col DESSAUX ,
« Note de service concernant l’artillerie dans la Vallée du Queyras » par le CE MOURETON Cdt le 93 RAM ,
Témoignages d’anciens combattants de l’Armée des Alpes,
La bataille des Alpes (E. PLAN et E. LEFEVRE),
Hommes et ouvrages de la ligne Maginot (Collectif),
Juin 1940 La guerre des Alpes (LE MOAL – SCHIAVON)



Secteur(s) concérné(s) :SFD




© 2020 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 03/02/2020



Fils de discussion



Quelques doutes sur la présence de 105 L 36
4 messages, le dernier est de jolasjm le 05/02/2020






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu