Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




VERMOREL

(VERMOREL)






L'atelier Vermorel est créé par Antoine Vermorel en 1843 à Beauregard prés de Lyon. Menuisier de formation, il oriente son activité vers la production de machines et d'équipements agricoles. Il sera l'inventeur du tarare, machine utilisée pour le vannage des céréales permettant de séparer trier les grains récoltés et les impuretés.

Devant s'agrandir, il s'établit à Villefranche-sur-Saône en 1850 et complète sa production avec celles de machines à bois.

Son fils Victor le rejoint dés 1863 et sera l'inventeur du pulvérisateur Eclair Vermorel en 1880, équipement qui sera jusqu'en 1965 l'une des productions phare de l'entreprise.

Au décès de son père quelques temps après la guerre de 1870, Victor reprend les activités familiales et créé une société métallurgique.


L'automobile

Passionné par l'automobile, Victor embauche Francois Pillain en 1897 et lui confie la création d'une nouvelle division chargée de la conception et de la production de voitures automobiles.
Le premier véhicule sortira en 1898, doté d'une transmission mécanique par cardan bien supérieure aux transmissions par chaine de l'époque. Ce sera pourtant et étonnamment le seul véhicule produit par Vermorel qui sera doté de cette transmission, les modèles suivant revenant tous à la transmission par chaine.

Automobiles Vermorel

Automobile Vermorel
Blason apposé sur la calandre



François Pillain quittera l'entreprise en 1902 pour fonder sa propre société, laissant alors Givaudan, un ingénieur talentueux, prendre la conception et le développement automobile.

En 1908 Victor Vermorel laisse les rênes de l'entreprise à son fils Edouard pour entamer une carrière dans la politique tout en continuant de consacrer du temps à la conception et au développement d'automobiles.
Il sera élu sénateur du Rhône de 1909 à 1920.

A partir de ce moment, l'entreprise mettra réguliérement sur le marché des voitures innovantes avec toutefois pour certaines un relatif succès dans une période où en France un constructeur automobile naissait et mourrait toutes les semaines.
La production comprendra aussi des véhicules utilitaires dont des véhicules sanitaires destinés au transport des blessés.

Automobiles Vermorel

Automobile Vermorel (1914)



Lors du premier conflit mondial, les Ateliers Vermorel produisent quasi exclusivement des obus et des moteurs dans le cadre de l'effort de guerre. Ils reprennent leur activités dans les domaines de l'automobile et des machines agricoles dés la fin du conflit.

Victor Vermorel décède en 1927 et son fils Edouard Vermorel reprend le flambeau. La société Vermorel emploie 1 200 personnes
en 1928


Retour aux sources

En 1930, juste après la crise économique de 1929 qui avait affaibli l'économie mondiale, Citroen lance la première voiture dotée d'une coque acier réalisée par des presses, rapidement suivis par Renault et Peugeot.
Cette révolution entrainera une nette diminution des prix de vente des véhicule.
Après avoir produit 7 800 voitures, Vermorel ne pouvant pas investir dans un tel outillage abandonnera la construction de véhicules personnels en 1930 puis celle de véhicules utilitaires en 1932 pour se recentrer sur les équipements et machines agricoles.

Edouard Vermorel décède en 1957, les établissement Vermorel cessent leur activité en 1965 et sont repris par le groupe EXEL.

Le groupe EXEL reprend en 1987 la société Berthoud spécialisée dans la fabrication de matériels de pulvérisation agricoles et installée à Villefranche-sur-Saône.
Berthoud reprend à son compte les activités de Vermorel et leur nom est aujourd'hui couramment associé.



Matériel utilisé dans la fortification

Le pulvérisateur Eclair fabriqué par les ateliers Vermorel sera utilisé dans la fortification Maginot pour le refroidissement des canons de mitrailleuses Reibel MAC 31 .

Pulverisateur Vermorel

Pulvérisateur Eclair Vermorel
avec sa buse spécifique à la fortification



Ce matériel a été retenu après des essais réalisés par la Manufacture d'Armes de Châtellerault portant sur le refroidissement des canons de mitrailleuses. Il a été préféré au système proposé par Maréchal reposant sur un principe légèrement différent et plus complexe à utiliser.




Rédaction initiale et compléments

Pascal Lambert



Sources

Wikipedia
Berthoud.com
Gazoline.net
Divers





Page n° 1000763 mise à jour le 28/03/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu